Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 08:00

syrie_kurdes-femmes-armees

Le jeu inter-confessionnel s'éclaircit, au Nord de la Syrie, adossé à la Turquie. Bachar a d'abord accordé une large autonomie au PKK, le laissant menacer Ankara d'incursions armées sur le territoire turc. Les Turcs ont cru répliquer, en envoyant des milices jihadistes harceler les autonomistes kurdes. Peine perdue, les Islamistes ont régulièrement essuyé des revers cinglants et des pertes toujours plus importantes, chaque fois qu'ils s'en prenaient à Ras-Al-Ain et ses environs. Cela dit, en coulisse, bien que le PKK ait assuré la défense d'une région autonome de Syrie, le leader Massoud Barzani du Kurdistan irakien, oeuvre pour rapprocher les jeunes Kurdes, qui ont pris fait et cause pour le renversement du régime, à travers, notamment, le bataillon kurde "Saladin", de l'ASL, et les branches du PKK et PYD, qui se sont, d'abord, entendus avec le régime pour un retrait des forces d'Assad des zones qu'elles contrôlaient. 

Résultat : les Islamistes ont été repoussés, dans ce secteur kurde ; le régime a prouvé sa faiblesse, du fait de ses largesses et assiste à la coalition de ces forces qui lui sont hostiles. La Turquie peut espérer minimiser les concessions, grâce à l'entremise de Massoud Barzani, au Kurdistan irakien. Une large région autonome du Kurdistan se dessine en filigrane, qui devrait hâter la chute d'Assad. Les abcès de fixation islamistes se déplacent vers la frontière libanaise, où le Hezbollah et Assad cherchent à maintenir un couloir et une enclave autonome, assurant les trafics d'armes contre Israël. Et sur le Golan, depuis qu'Assad a tenté la même manoeuvre qu'envers les Kurdes, à savoir se retirer, por les laisser seuls face à Israël. 

 


Islamistes et Kurdes mettent un terme aux hostilités, pour combattre le régime syrien.

 

Les rebelles islamistes et les milices kurdes ont cessé les hostilités dans la ville du nord syrien de Ras-al-Aïn, après avoir conclu un accord pour mieux combattre ensemble contre le régime, ont déclaré des militants, mardi.


Des affrontements intermittents et, parfois meurtriers se sont déroulés entre les deux camps depuis que les rebelles sont entrés dans cette ville à majorité kurde, située sur la frontière avec la Turquie, il y a plusieurs mois.



Une déclaration a été diffusée à la fin de la semaine, détaillant les termes de l’accord final entre l’Armée Syrienne Libre rebelle et les comités populaires kurdes.


Un militant kurde de Ras-al-Ain a confirmé à l’AFP, par Internet, mardi, qu’il “n’y avait eu aucune confrontation depuis l’accord”.

 

“Les hostilités se sont achevées entre les deux parties, il y a une semaine et, hier, les choses restaient calmes. Le nombre de bataillons présents dans la ville a baissé de beaucoup et ceux qui restent sont stationnés aux entrées de la ville”, a t-il déclaré, ne donnant comme nom que Hevidar.

 

L’accord de dimanche, dont la médiation a été assurée par le dissident chrétien reconnu, Michel Kilo et d’autres militants de l’opposition, a appelé au “retrait complet des forces armées et de tout étalage d’armes hors de la ville”, selon cette déclaration.

 

Ras-al-Ain serait gouverné par un conseil civil qui devrait aussi géré les passages de la frontière avec la Turquie, en accord avec les deux partis, ajoutait la déclaration.


Les combattants kurdes et les rebelles se sont aussi mis d’accord “ sur la coopération et la coordination entre l’Armée Libre (Syrienne) et les forces de protection du peuple, pour libérer les villes qui demeurent sous le contrôle du régime », affirme cette déclaration.

 

Syrie_comites_kurdes_5

 

https://now.mmedia.me/lb/en/nowsyrialatestnews/islamists-and-kurds-end-hostilities-to-fight-syria-regime

 

Adaptation : Marc Brzustowski. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis