Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 19:18

 

2 wa

 

Le chef du renseignement militaire Maj. Gen. Aviv Kochavi

 

 

« L’Iran a achevé le développement de ses armes nucléaires et n’attend rien de plus qu’un signe du Guide Suprême, l’Ayatollah Ali Khamenei, pour commencer à assembler sa première bombe nucléaire », a déclaré le chef des services de renseignement de l’armée, le Général-Major Aviv Kochavi, jeudi 2 février.

 

Kochavi a estimé que l’assemblage d’une bombe devrait prendre moins d’un an. Avec 100 kilos d’uranium enrichi à un niveau de 20% et un autre lot de 4 tonnes d’uranium enrichi à 3, 5% déjà en stock, l’Iran pourrait avoir besoin de deux ans supplémentaires pour fabriquer quatre bombes nucléaires.

 

Par conséquent, vers la fin de 2012 ou au début 2013, l’Iran pourrait disposer d’une unique bombe nucléaire, mais vers 2015, la configuration pourrait passer à quatre ou cinq.

 

L’officier n’a fait, essentiellement qu’amplifier les paroles de son prédécesseur, le Général-Major (de réserve) Amos Yadlin, qui disait le 26 janvier, que, depuis au moins 2007 ou 2008, l’Iran a déjà passé le point de non-retour dans le développement d’armes nucléaires. Kochavi s’est accordé avec lui sur le fait qu’aucune des sanctions imposées jusqu’ici n’avait persuadé l’Iran de ralentir, et encore moins d’arrêter, sa progression vers l’arme nucléaire.

 

Ses commentaires coïncident avec les découvertes publiées jeudi par l’Enterprise Institute, un Think Tank américain, que l’Iran serait capable de fabriquer une bombe nucléaire de 15 kilotonnes dès le mois d’août cette année, dans à peine sept mois d’ici.

 

Jeudi également, l’adjoint au Premier ministre Moshe Ya’alon a dévoilé que la vaste explosion dans la base de missiles iraniens près de Téhéran, en novembre dernier, avait fait sauter un nouveau système de missile d’une portée de 10 000 kilomètres, capable de frapper les Etats-Unis.

 


 

Commentant le problème posé par les installations nucléaires abritées dans les bunkers souterrains de l’Iran, le ministre a insisté sur le fait que toute installation construite par l’homme peut être détruite par l’homme. « Parlant en tant qu’ancien chef d’Etat-Major, je peux dire qu’aucune installation de l’Iran n’est immunisée contre une attaque », a-t-il dit.

 

Le Général-Major Kochavi a poursuivi en affirmant que si l’Iran atteignait sa capacité nucléaire, cela signifierait que les Etats-Unis et Israël auraient échoué à prévenir ce dénouement.

 

Se tournant vers une autre menace, le chef des renseignements militaires a dépeint un portrait sombre des 200 000 roquettes et missiles de toutes gammes pointées sur Israël.

 

Mercredi 1er Février, le Chef d’Etat-Major, le Lieutenant-Général Benny Gantz a insisté sur le fait qu’il n’existait plus le moindre recoin de la carte d’Israël qui soit hors de portée des missiles ennemis.

 

Selon le Général Kochavi, l’Iran, la Syrie, le Hezbollah et le Hamas dispersent leurs missiles et roquettes dans des sites profondément à l’intérieur des terres et intégrés dans des environnements urbains pour minimiser leur vulnérabilité aux attaques de Tsahal. Il a averti que « l’ennemi » avait préparé un nombre croissant de ses missiles pour des « frappes en profondeur contre les centres de la population israélienne, leurs ogives étant plus létales que jamais ».

 

“Chaque dixième maison résidentielle au Liban”, a t-il dit, “abrite un arsenal de missiles ou une position de lancement. Leur volume pur a atteint une dimension stratégique avec laquelle Israël devra se débrouiller ».

 

Mardi 31 janvier, Tsahal s’est exercé à mobiliser une division blindée sous conditions de guerre, rapportent les sources militaires de Debkafile. L’exercice simulait le déplacement de troupes depuis leurs bases de conscription, de les doter de leurs équipements et de leurs armes et de les envoyer sur les lignes de front – le tout se déroulant sous de lourds bombardements de missiles des installations militaires, des autoroutes nationales et des lignes de chemin de fer. Les diverses évaluations des capacités nucléaires de l’Iran ont rencontré de sérieux problèmes de crédibilité, au fil des années, notent, cependant, les sources du renseignement de Debkafile.

 

Aujourd’hui, grâce à Kochavi et Yadlin, nous savons que l’Estimation Nationale des Renseignements de 2007, acceptée par l’Administration Bush, était erronée. Sa principale trouvaille était que l’Iran avait interrompu son programme militaire nucléaire en 2003. Depuis 5 ans, les responsables du renseignement occidental ont diffusé des estimations déroutantes afin de sauver leurs gouvernements de la décision d’avoir à lancer une action directe pour empêcher l’émergence d’un Iran nucléaire.

 

Une école de pensée a affirmé que l’Iran ne construirait pas de bombe jusqu’à ce qu’il ait les ressources  suffisantes pour créer un arsenal ; une autre, qu’il manquait à l’Iran la technologie pour militariser son uranium enrichi. Est-ce que la toute dernière évaluation, selon laquelle la fabrication d’une bombe n’attend plus que la décision d’un seul homme, le Guide Suprême Iranien, tombe dans la même catégorie que les précédentes ? Ou s’agit-il  d’une nouvelle ruse pour pouvoir repousser toute frappe militaire contre l’Iran d’au moins cinq ans ?

 

A quel point les Etats-Unis et Israël savent avec certitude que Khamenei n’a pas donné l’ordre et que les équipes iraniennes ne sont pas déjà occupées à assembler une bombe dans un quelconque bunker profondément enterré ?

 

Le Secrétaire américain à la Défense, Léon Panetta a maintenu plus d’une fois que l’Amérique avait les ressources suffisantes pour connaître toute décision arrêtée par le Guide Suprême, mais aucun officier du renseignement américain ou israélien ne peut confirmer cette certitude.

 

 

On devrait se souvenir, remarquent les sources du renseignement militaire de Debkafile, que lorsque les renseignements occidentaux  ont annoncé la découverte de l’installation souterraine de Fordo près de Qom, à la mi-2009, sa construction avait déjà commencé depuis au moins dix-huit mois sans que personne ne le sache…

 

DEBKAfile Reportage exclusif  2 février 2012, 3:21 PM (GMT+02:00)

 

Adaptation : Marc Brzustowski.

Partager cet article
Repost0

commentaires

dreuz 04/02/2012 03:07

http://www.wikistrike.com/article-nucleaire-iranien-l-iran-a-deja-des-armes-nucleaires-les-renseignements-occidentaux-le-savent-depuis-98450726.html

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis