Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 21:04
Cliquez sur l'image !!!
DOCAS
UNE TERRE ET DES HOMMES : ISRAEL – PAYS PIONNIER
DE TEL AVIV A JERUSALEM
_____

Parler d’occupation concernant la présence juive en Israel c’est de toute évidence une erreur historique, et un parti-pris idéologique marqué par la cécité et le mensonge.

Mais cela représente aussi une véritable injustice à l’égard de toutes celles et tous ceux qui ont accompli ce labeur harassant de défrichement et de construction. Parce quà leur arrivée, les pionniers n’ont trouvé qu’une terre aride, misérable, peuplée de quelques bourgades, et de bédouins itinérants à la recherche des sources et des maigres pâturages. Les yichouvim y demeurait dans des conditions précaires, tant à Jerusalem où ils étaient majoritaires qu’à Safed ou dans des petits villages de Samarie ou de Galilée.

Le pays tel que nous le connaissons aujourd’hui, accueillant, verdoyant, reboisé, avec ses villes et ses routes, a été  bâti de main d’homme, dans des conditions rudes, dans l’insécurité, mais avec une exemplaire détermination et une rare espérance.

Continuons notre découverte de cet esprit pionnier !

 Suivons ce facteur juif qui livrait son courrier aux communautés juives établies entre Tel Aviv et Jerusalem en 1925 !

facteur juif route jerusalem 1925

Mikveh Israel (מִקְוֵה יִשְׂרָאֵל) en 1906. L’école a été fondée par le fils du Rav Kalischer, un des pionniers du sionisme religieux, en 1870. Le nom du village provient de deux passages de Jérémie :

 

Jérémie 14 : 8

Jérémie 14 : 8

Yirmiyahu 14 8

Yirmiyahu 14 8

Jérémie 17 : 13

Jérémie 17 : 13

Yirmiyahu 17 13

Yirmiyahu 17 13

mikveh israel 1906

Nous voici à Gedera (גְּדֵרָה), fondée par des membres du groupe BILU, à proximité des ruines de la ville biblique de haGdera, avec pour objectif la mise en culture de ces terres abandonnées (photos 1911 et 1913).

gedera pionniers 1911

 

gedera retour des champs 1913

Un peu plus au sud, le facteur apporte le courrier aux fermes de Nahala (נַחֲלָה‎) -photo 1925:-  pauvreté, dureté du labeur et attachement indéfectible à sa terre : erets yisra’el.

nahala 1925

 

Terre laissée à l’abandon, ponctuée de quelques sources, la Terre d’Israel accueille les pionniers dans des conditions difficilement concevables, qui mettent à l’épreuve leur volonté afin de la faire reverdir.

beit shemesh 1895

 

L’école de Ness Tsiona (נֵס צִיּוֹנָה‎) en 1910.

 

Jérémie 4 : 6

Jérémie 4 : 6

Yirmiyahu 4 : 6

Yirmiyahu 4 : 6

ness tsiona 1910

Rehavia (רחביה‎) en 1921. Une photo qui révèle le sous-peuplement de la région, bien loin des logorhées assénant l’idée fallacieuse d’une expropriation juive…

rahavia 1921

 

Le kibbuts Motsa (מוֹצָא‎) est fondé en 1859 près de la source de Eïn Motsa par Sha’ul Yehuda qui s’y installe avec sa famille à son arrivée de Mésopotamie (actuelle Iraq). C’est dans ce village que Theodor Herzl vint planter un cyprès en 1898 lors de son séjour en Erets Yisra’el, symbole d’espoir et de paix que les arabes du village voisin de Qalunia déracineront en 1921 lors de leur attaque du village de Motsa.

 

Josué 18 : 26

Josué 18 : 26

Yehoshua 18 26

Yehoshua 18 26

En 1893 :

motsa kibbuts 1893

En 1897 lors de l’inauguration d’un centre agricole :

motsa kibbuts inauguration centre agricole 1897

Puis c’est l’arrivée à Jerusalem !

jerusalem 1842 by david roberts

 

La porte de Damas en 1860 :

jerusalem depuis la porte de damas 1860

Le mont du Temple en 1877. Les collines aux alentours sont vides, sans arbres, sans vie  :

jerusalem mont du temple 1877

 

La porte de Damas en 1870 : un aspect hors du temps pour une région abandonnée par le pouvoir ottoman :

jerusalem porte damas 1870

 

Le Kotel haMaaravi  en 1870 :

jerusalem kotel 1870

 

Vue du mont du Temple à proximité du quartier juif, du Kotel et de l’actuelle Yeshivat haKotel :

jerusalem mont du temple 1877 près quartier juif, du kotel et de la yechiva ha kotel d'aujourd'hui

 

La vallée de Yehoshafat / Kidron depuis Jerusalem en 1877 :

jerusalem vallée de jehosaphat 1877

 

Jerusalem depuis la porte d’Hérode en 1910 :

jerusalem porte herode 1910

1890 : Juifs en prière au Kotel haMaaravi :

jerusalem kotel 1890

 

Prières  juives au mont des Oliviers en 1893 :

jerusalem juifs en prière au ont des oliviers 1893

 

Le quartier juif de Jerusalem en 1893 (les deux photos suivantes) :

jerusalem quartier juif _1893

jerusalem quartier juif 1893Le quartier juif de Jerusalem en 1915 avec en arrière plan la synagogue Tiferet Yisra’el :

jerusalem quartier juif 1915 et synagoge tiferet

 

La « colonie allemande » (du nom des protestants allemands dissidents qui s’y installèrent au 19e siècle) – Jerusalem en 1900.

jerusalem german colony 1900 

 

 

La nouvelle ville (extra muros) depuis la porte de Jaffa. On remarque qu’il n’y a aucun village dans les environs. (photo 1910)

jerusalem nouvelle ville côté porte jaffa 1910

Et en 1913 :

jerusalem nouvelle ville côté porte jaffa 1913jpg

L’Hôpital Misgav Ladah en 1915. Fondé en 1854 grâce à la famille Rothschild, l’hôpital tire son nom du passage des Psaumes :

 

Ps 9 : 10

Ps 9 : 10

Tehilim 9 10

Tehilim 9 10

jerusalem hopital misgav ladah 1915

Ouvriers juifs lors des travaux près de Beth haKerem en 1920 :

jerusalem travaux près de bet ha kerem 1920

Travaux de construction  près de la maison Ben Yehuda en 1922 :

jerusalem construction de la e ben yehuda's house à talpiot 1922

Jerusalem et le quartier juif sous la neige en 1930 :

 

jerusalem quartier juif 1930 enneigé

Avant de reprendre la route vers Shechem !

 

En route vers Shechem depuis Jerusalem - 1913

En route vers Shechem depuis Jerusalem - 1913

Par Aschkel - 
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis