Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 11:16

 

mag-29Iran-t CA0-articleLarge-420x280 (Copier)

On est parvenu à une décision fatidique sur l’Iran

 

Israël est revenu sur sa promesse faite au Président américain Barack Obama de ne pas frapper les sites nucléaires de l’Iran avant l’élection présidentielle de novembre, puisqu’il a rejeté ses exigences minimales dans les négociations avec l’Iran. C’est un rapport exclusif des sources de Debkafile à Washington.

 

En public, les ministres israéliens s’expriment encore de façon aussi ferme qu’ils pensent que cela puisse avoir un impact sur les pourparlers entre les six puissances mondiales et l’Iran, qui ont repris en claudiquant, pour le second jour à Bagdad, alors que les parties en présence sont encore à mille lieues l’une de l’autre. Mais le véto présidentiel a essentiellement contribué à maintenir Israël en dehors du cercle d’influence, quant aux résultats éventuels de la démarche diplomatique.

 

Lorsque le Ministre de la Défense Ehud Barak a rencontré le Secrétaire d’Etat à la Défense, Léon Panetta au Pentagone, le 17 mai, il s’est entendu dire qu’Obama rejetait les exigences même les plus pondérées d’Israël envers l’Iran, pour qu’au moins, il stoppe son enrichissement d’uranium à haute intensité, qu’il exporte ses stocks de matériel d’enrichissement, au-dessus d’un niveau de 3, 5% et qu’il arrête la production sur le site nucléaire de Fordo, près de Qom. Depuis 6 mois, l’Administration Obama tente d’adoucir la pilule de ses rejets pour la faire avaler en gonflant le pactole de l’aide sécuritaire. La dernière ma  nifestation recouvre une nouvelle avance de 70 millions de $ pour la fabrication de plus d’intercepteurs de missiles de courte protée, le Dôme de Fer.

 

Après avoir parlé avec Panetta, Barack s’est tourney vers la Secrétaire d’Etat Hillary Clinton et le Conseiller à la Sécurité Nationale Tom Donilon, dans l’espoir de gagner leur soutien, afin de modifier la position de Barack Obama. Clinton a répliqué qu’elle n’était pas impliquée dans les négociations avec l’Iran et Donilon, qu’une décision personnelle du Président n’était pas ouvert à des changements.


Une semaine de consultations a fait suite au retour en Israël du Ministre de la défense, au cours de laquelle il a été décidé de retirer la promesse faite par Israël de se réfréner d’attaquer l’Iran au cours de la campagne présidentielle américaine.

 

Mercredi 23 mai, le jour où ont commencé les discussions de Bagdad, Barack a notifié Washington à cet effet. Le Ministre de la défense a aussi transmis ce message, dans une petite interview radiophonique peu remarquée. Pour être sûr que ses paroles atteignent la bonne adresse sans mauvaises interprétations, le bureau du Ministre de la défense a diffusé un verbatim d’une traduction en anglais à partir de l’hébreu.

 

“Il n’y a aucun besoin de nous dire ce qu’il faut faire, nous n’avons aucune raison de paniquer, Israël est très très fort, mais nous savons pertinemment ce que les Iraniens sont des joueurs d’échec accomplis et qu’ils tenteront par tous les moyens de réaliser leurs capacités nucléaires. Notre position n’a pas changé. Le monde doit empêcher l’Iran de devenir nucléaire. Toutes les options restent sur la table”.

 

Alors que les pourparlers de Bagdad tournent en rond, on a mis fermement l’option militaire israélien sur la table et au milieu de l’échiquier américano-iranien.

http://www.debka.com/article/22024/Israel-revives-military-option-after-Obama-rejects-its-nuclear-demands-of-Iran


DEBKAfile Reportage exclusif 24 mai 2012, 9:23 AM (GMT+02:00)

Adaptation : Marc Brzustowski

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Roberto 24/05/2012 23:33

OBAMA, personnage indigne de représenter la plus grande puissance mondiale. Un naïf enfantin qui aurait plus sa place dans un jardin d'enfants, que dans le bureau ovale.

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis