Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 08:25
Proche-Orient: Israël rejette tout "diktat des Nations unies"

PARIS — Le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a rejeté jeudi tout "diktat des Nations unies", estimant que le processus de paix devait avancer par "des négociations entre Israéliens et Palestiniens", après sa rencontre avec le président français Nicolas Sarkozy à l'Elysée.

Les deux hommes se sont entretenus sur les conditions de la relance du processus de paix. Mercredi, Nicolas Sarkozy s'est dit prêt à soutenir la reconnaissance d'un Etat palestinien aux Nations unies en septembre, si les négociations israélo-palestiniennes ne reprenaient pas d'ici là.

Interrogé à sa sortie de l'Elysée sur la possible reconnaissance d'un Etat palestinien aux Nations unies, Benyamin Nétanyahou a estimé qu'il pouvait y avoir "une large majorité" en ce sens à l'ONU. Cependant, a-t-il insisté, "un pas sérieux vers la paix ne peut survenir que par des négociations, des négociations entre Israël et les Palestiniens, et non par un diktat des Nations unies".

"Nous parlons de deux Etats pour deux peuples: un Etat juif pour les Juifs, un Etat palestinien pour les Palestiniens, qui vivraient en paix. Pas pour établir un Etat palestinien qui continuerait le conflit", a averti Benyamin Nétanyahou.

"Nous demandons à tous ceux qui disent qu'ils veulent faire la paix avec Israël d'abandonner l'objectif de destruction d'Israël", a-t-il rappelé. "Le Hamas n'abandonne pas son objectif de destruction d'Israël", a-t-il affirmé, en référence au Mouvement de la résistance islamique, au pouvoir dans la Bande de Gaza.

"Malheureusement, tous les jours, il tire des roquettes sur nos villes, sur nos écoles", a maintenu le Premier ministre israélien. Le Hamas refuse de reconnaître officiellement l'Etat hébreu mais il observe de facto une trêve informelle avec Israël. Il s'est engagé à maintenir cette trêve sur le terrain après la formation d'un gouvernement palestinien d'union nationale réunissant Fatah et Hamas, comme le prévoit l'accord de réconciliation signé mercredi au Caire par les deux factions palestiniennes.

Israël accepte de négocier avec le Fatah du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, mais pas avec le Hamas. "Nous devons faire la paix avec un ennemi, mais seulement avec un ennemi qui veut la paix. Un ennemi qui veut nous détruire n'est pas un partenaire pour la paix", a réaffirmé Benyamin Nétanyahou. Dès jeudi dernier, son ministre des Affaires étrangères, l'ultranationaliste Avigdor Lieberman, avait averti que l'Etat hébreu ne négocierait pas avec un gouvernement palestinien où serait représenté le Hamas.

Dans un entretien à "L'Express" publié mercredi, Nicolas Sarkozy s'est dit prêt à soutenir la reconnaissance d'un Etat palestinien aux Nations unies. "Si le processus de paix reprend durant l'été, la France dira qu'il faut laisser les protagonistes discuter sans bousculer le calendrier", a expliqué le chef de l'Etat. "Si, à l'inverse, le processus de paix est toujours au point mort en septembre, la France prendra ses responsabilités sur la question centrale de la reconnaissance de l'Etat palestinien".

Concernant la conférence des donateurs pour les Territoires palestinien, que la France souhaite organiser en juin à Paris, l'Elysée a fait savoir jeudi que "la valeur ajoutée de la conférence, c'est de s'inscrire dans une dynamique de relance du processus de paix".

"S'il y a une relance, on sera heureux de convoquer cette conférence fin juin probablement. Si malheureusement il n'y avait pas cette dynamique de relance à ce moment, quelle serait la valeur ajoutée de notre conférence? Ce sont des questions qui se posent, nous n'avons pas de réponse aujourd'hui", a expliqué la même source. AP

sc/cov/cb

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis