Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 14:05

 

 

 

Je fais Mien le Jihad d’Israël

Titre original : Israel’s jihad is mine

 

10 Janvier 2013, 1:35 PM 41

 

Qanta-Ahmed2-medium (Copier)

Le Dr Qanta Ahmed est Professeur associée de Médecine à l’Université d’Etat de New-York (Stony Brook) [More]


Alors qu’Israël envisage de construire une nouvelle barrière de sécurité pour endiguer le conflit syrien au nord, quel genre de barrière peut nous préserver de rester en dehors de toutes les idéologies les plus mortifères que profère le Hamas ? Alors que Gaza et le Monde Arabe continuent de proclamer Victoire, à propos du récent conflit entre Israël et le Hamas, pour les observateurs encore sains parmi nous, il n’y a jamais eu qu’une seule et unique défaite : la défaite de toute moralité et la désacralisation d’une grande religion. Alors que la plupart des Musulmans tressent des louanges au Hamas et méprisent Israël, pour moi, qui suis une Musulmane observante, la guerre d’Israël contre le Hamas demeure mon propre combat – mon Jihad !

L’opération israélienne « Pilier de Défense », qui a duré huit jours, visait à démanteler l’appareil du Hamas à l’intérieur de Gaza. L’alignement homogène, tout-à-fait prévisible, du monde musulman contre Israël a été même encore plus stupéfiant que d’habitude, face au génocide systématique en Syrie depuis 22 mois, alors qu’on a constamment échoué à déclencher des protestations musulmanes unanimes. Qu’est-ce que cela nous apprend sur nous autres Musulmans ?

Nous ne sommes que des hypocrites.

Alors que les Musulmans définissent Israël comme l’ennemi à abattre, nous préférons ignorer Assad, et chantons les louanges du Hamas, jusqu’à l’ivresse, de façon diabolique. Le Hamas n’est jamais repu – chaque année, il dévore encore plus de Palestiniens que jamais, sans le moindre égard pour leur âge ou leur sexe. Si les Israéliens perdent la vie de bien moins de leurs concitoyens que les Palestiniens dans ces conflits répétés, c’est pour la même raison qu’Israël échange plus de prisonniers pour chaque soldat captif : tout simplement, Israël accorde plus de valeur à la vie humaine que ne le fait le Hamas, qui savoure cyniquement toute opération terrestre qui se déroulerait au beau milieu des zones densément peuplées de résidents civils.

 

Expliquant ce point aux Musulmans sur un post par le réseau social Twitter, on a voulu me rappeler, de manière brutale, que le Hamas ne peut « se permettre le luxe de sites de lancement » tels que ceux dont jouit Israël. Avons-nous perdu l’esprit, Musulmans ? Comment osons-nous parler de « sites de lancement » comme d’un « luxe », tout en détournant l’attention du massacre qui se déroule quotdiennement en Syrie ? Peut-être n’avons-nous, d'ailleurs, pas perdu l’esprit, mais nous avons très certainement perdu toute considération pour notre propre religion.

Comme je ne suis pas du genre à parler pour les autres, permettez-moi de laisser le Hamas s’exprimer par lui-même. Il ment comme un arracheur de dent sur le sens de sa mission, cherchant à obtenir la gloire à travers la mort, la rédemption à travers l’anéantissement des siens :

Nous sommes prêts à offrir 1000, 2000 et même 10. 000 martyrs chaque année. Nous sommes prêts à continuer d’offrir des martyrs durant vingt ans, parce que nous sommes sûrs que nous avançons dans la bonne direction et qu’à la fin, nous vaincrons » (Le dirigeant du Hamas, Khaled Mesha’al à Gaza).

Pour le Hamas, la vie d’un Palestinien ne vaut cher que lorsqu’il devient un “martyr”, un enfant mort, est plus qu’une bénédiction, bien plus que n’importe quel autre enfant vivant. « Les enfants des maternelles sont les Shahids [martyrs] de demain », indique une pancarte à l’entrée d’un jardin d’enfants contrôlé par le Hamas. L’apologie du martyr est leur hymne national.

Alors que les observateurs spéculent sur le fait que le Hamas devrait rapidement usurper la gouvernance d’un Fatah en train de s’effriter à vue d’œil, et qu’il va bientôt annexer idéologiquement la Bande Occidentale de Judée-Samarie, nous devons nous rappeler ce qu’est réellement la raison d’être [en français dans le texte] du Hamas : le nihilisme islamiste, une idéologie totalitaire, marchant au kérosène d’un langage truqué et d’images volées à la puissance évocatrice de l’Islam. Les négociateurs israéliens, qui devraient « dialoguer » avec un tel adversaire, marchent sur le bord tranchant d’une épée de Damoclès et, à la grande différence des Musulmans, les Israéliens le savent pertinemment.

Ayant coloré son fascisme viscéral aux couleurs de l’Islam, le Hamas proclame sa légitimité religieuse, consistant à chercher ouvertement la destruction de l’Etat Juif et l’éradication du peuple juif. S’étant greffés des idéaux islamiques – la colonne vertébrale de ce qui existe de plus sacré pour les Musulmans – ils rendent l’Islam en lui-même parfaitement odieux, représentant ainsi leur véritable caractère impitoyable : le leur correspond uniquement à une volonté de sacrifier toute chose – y compris l’esprit de l’Islam- pour pouvoir dresser le portrait d’Israël comme l’incarnation du Mal absolu.


 

L’illustration de cet ethos a pu être capturée par les images d’une obscénité inouïe, sans précédent : le cortège morbide du Hamas à moto. Des voyous arrogants, défilant plein de morgue à motocyclettes, en tirant des cadavres exhibés devant les Palestiniens –les victimes sont des hommes musulmans- le pantalon des morts retroussé jusqu’aux chevilles. Chantant des « Allah’W’Akbar » de victoire, alors que des dizaines de spectateurs palestiniens contraints d’assister à ce spectacle, observaient silencieusement la scène, le Hamas exécutait son tour de piste morbide, pour démontrer explicitement aux Gazaouïs comment il traitait « les informateurs soupçonnés de travailler pour Israël ». Voici ce qu’est l’Islam du Hamas.

 

 

Et c’est pourquoi le Hamas ne me représente d’aucune manière, pas plus qu’aucun musulman croyant. C’est pourquoi la lutte d’Israël est mienne, c’est pourquoi le combat d’Israël –le Jihad d’Israël – est le mien. Voici ce que sont les supposés « Musulmans » que les Israéliens doivent affronter et voici ces soi-disant « Musulmans » qui intimident des Palestiniens innocents afin de les soumettre à leur islamisme politique monstrueux.

Mais, nous, en particulier, les Musulmans, plutôt que les Israéliens endurcis par le conflit, nous serions difficilement surpris si c’était, finalement, les Musulmans qui, un jour, s’insurgent contre les fléaux qui les rongent, tels que le Hamas.

On demanda un jour au Prophète Mahomet ce qu’il redoutait le plus pour ses disciples. Des siècles plus tard, sa réponse, enregistrée dans le Hadith nous hante, puisqu’il déclarait qu’il craignait ceux qui :

… Interprètent les versets du Coran en les sortant de leur contexte… Un peuple qui récite le Coran… alors que celui-ci ne passe pas à travers leurs gorges, un peuple qui manie d’excellentes paroles, mais agit de vile façon. Ils traverseront cette religion (de l’Islam) comme la flèche traverse sa proie. Ils ne reviendront pas plus à la religion que la flèche ne revient sur sa trajectoire. Ce sont les pires des êtres humains et les pires créatures de toute la Création. Ils font appel au livre d’Allah, mais ils n’ont rien à faire avec lui. Quiconque les tue est plus près d’Allah qu’ils ne le seront jamais eux-mêmes.

Telle est la vraie nature du Hamas, qui récite le Coran, mais ne le porte pourtant pas dans son cœur, “qui fait appel au Livre d’Allah, mais n’a rien à faire avec lui”. Par ce qui précède, cela voudrait dire que Tsahal (qui élimine le Hamas) est sûrement plus près d’Allah que ne le sera jamais le Hamas.

Pourtant, plutôt que de condamner le Hamas, et de reconnaître ses membres comme des imposteurs, le monde musulman les célèbre comme des héros, même et surtout lorsque le Hamas viole les principes islamiques les plus profonds : la sanctification de la vie, un homme juste doit apporter sa protection à l’innocent, et préférer le sort qu’on lui réserve à tous les droits que D.ieu a accordé à l’homme.

Lorsque, nous, Musulmans nous soutenons le Hamas, nous ne soutenons rien de moins que les signataires de l’extinction collective de l’Islam. Les Musulmans soutiennent l’idée de rendre le Hamas légitime, ses méthodes acceptables, ses idéaux valides. Notre soutien, en tant que Musulmans, est leur élément vital. En les soutenant, nous provoquons l’hémorragie de ce qui constitue notre élan vital, notre unique atout : la grandeur de notre monothéisme.

Après deux ans de plongée dans le “Réveil Arabe”, le sol fraîchement retourné est prêt à être ensemencé. Les agents opérationnels du Hamas sont déjà, un peu partout, célébrés comme des « libérateurs » des habitants de Gaza, alors qu’ils ne sont rien d’autre, en réalité, que leurs geôliers, criant « victoire sur Israël », alors que le Hamas est le glas de la mort personnifiée de tout pluralisme dans la région. Les habitants de Gaza qui exultaient, il y a si peu de temps dans les rues, ne sont rien d’autre que des otages, affligés du pire syndrome de Stockholm qu’on puisse imaginer, se précipitant vers leur propre mort, à travers leur espoir mal investi dans leur gouvernement islamiste virulent.

Au cours de l’opération “Pilier de Défense”, des amis Juifs m’ont dit : “Cela doit être un moment si difficile à passer, pour toi, mais je me réjouis de notre solide amitié », en voulant dire par là que, parce que je suis Musulmane, ma loyauté devait sûrement se porter vers Gaza, et mon adversité s’aligner automatiquement contre Israël.

Pas tant que cela, ou ce n’est pas si simple. Je suis claire, en tant que Musulmane : ma loyauté va à l’Islam, et, par conséquent, explicitement envers la Justice, justice pour l’humanité, une humanité qui doit absolument inclure les Juifs. Le Hamas est inique, jusqu’à l’obscénité, aussi comment ma loyauté pourrait-elle s’adresser à eux ? Être loyal envers le Hamas n’est rien de moins que d’abandonner effectivement l’Islam. Être fidèle au Hamas, c’est précisément le blasphème ultime.

Bien que je comprenne la nécessité de négociateurs israéliens, engagés à faire respecter, avec le Hamas, l’actuel cessez-le-feu et ensuite, pour qu’une certaine forme de paix fonctionnelle puisse subsister, la réalité est que leur idéologie militante et asphyxiante doit être extirpée des âmes, des esprits et des corps, ou alors la détente provisoire n’est rien de plus qu’une illusion. Pour cela, à la différence des bombes humaines ou des roquettes syriennes, il n’existe pas de barrières israéliennes, ni de murs, pas plus que de Dôme de Fer, il n’y a que des barrières musulmanes – de solides barrières de contre-idéologie.

Ce sont les Musulmans qui doivent prendre, eux-mêmes, les premières mesures pour condamner le Hamas, le révéler comme une bande de nihilistes sans pitié qui proclament eux-mêmes ce qu’ils sont. Nous devons mépriser le Hamas pour ses mascarades lorsqu’ils paradent parmi les pauvres, alors qu’ils savourent n’être que leurs exécutants et leurs bourreaux. Les Musulmans doivent tenir tous les médias pour comptables de devoir affirmer la vérité : les Palestiniens sont des orphelins musulmans, non à cause d’Israël, mais à cause de leur abandon au Hamas de la part du monde musulman tout entier. Les territoires déjà obtenus et les camps de réfugiés permanents ne sont que le témoignage de ce fait avéré.

Nous devons nous poser les questions vraiment difficiles. Est-ce que le Hamas, qui prostitue sa progéniture au service de la terreur, représente l’Islam ? Est-ce que le Hamas est à l’image de notre Prophète, alors qu’il déverse des pluies de roquettes contre les civils, des non-combattants sans armes ? Est-ce que leurs missiles Fajr, qui sont baptisés selon le nom de prières musulmanes et rien de moins, englobent l’esprit de l’Islam, tel qu’il a été révélé à ses disciples ? Est-ce que le buts déclarés du Hamas –y compris l’élimination d’Israël – représentent la coexistence avec les Peuples du Livre, qui sont précieux aux yeux du Coran, comme les préférés de D.ieu, ainsi que leur messager, Moïse, particulièrement admiré par notre Créateur pour son courage, lorsqu’il était confronté à la peur ?  

Ne nous laissons plus abuser par les mots du Hamas qui sonnent comme une petite musique à l’oreille musulmane ; nous devons les juger sur leurs mauvaises actions.

 

Si, un jour, l’Islam prospère réellement, il le fera uniquement lorsque de plus en plus de Musulmans anti-islamistes feront face et feront taire les idéologues islamistes radicaux. Sinon, nous devons nous attendre à perdre autant Israël que l’Islam d’un seul et même coup, à cause de l’axe islamiste. Qu’il s’agisse de secourir les Palestiniens et les Israéliens captifs des caprices du Hamas, ou de sauver l’Islam du Hamas islamiste, voilà quel est notre véritable Jihad et rien d’autre, c’est pourquoi le Jihad d’Israël est aussi le mien.

 

http://blogs.timesofisrael.com/israels-jihad-is-mine/

 

Adaptation : Marc Brzustowski. 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Ghania 27/02/2013 07:57

L'auteur, semble oublier que Hamas a été aidé et favorisé par israel pour casser la résistance palestinienne , Le hamas n'est que l'allié objectif d'israel, au détriment du combat légitime des
palestiniens contre un occupant sans scrupules...

Therese 16/01/2013 18:03

Texte tres touchant. Nul doute que beaucoup de verites ont ete dites sans detours. Je prie le Seigneur pour qu'un reveil pareil touche les autres musulmans de par le monde, pour qu'enfin le monde
entier connaisse cette paix dont il a besoin.
Merci Marc pour votre magnifique adaptation.

gerard.david 16/01/2013 16:50

Enfin la verite sur le hamas, et sur la vraie verite sur la vrai peuple musulman. Nous sommes fiers d'avoir recu des imans de france en Israel et les remercions bien vivement.
Vivement, et enfin, la paix entre musulmans et peuple juif.
Savouah tov a tous.

kravi 16/01/2013 16:32

this pretty and smart MD is from Stonybrook : so many brains in such a small county !

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis