Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2013 1 08 /07 /juillet /2013 11:50

Analystes : Obama a forgé une Alliance Stratégique avec les Frères Musulmans.

WASHINGTON —Après qu’on ait filmé le Secrétaire d’Etat John Kerry, en vacances sur son yacht privé, au plus fort de la crise égyptienne, le Président Barack Obama a fait diffuser une déclaration, en début de matinée, dimanche 7 juillet, dont la tonalité est la suivante : « Les Etats-Unis ne sont alignés sur et ne soutiennent aucun parti ni groupe politique particulier en Egypte et condamnent « la poursuite des violences à travers toute l’Egypte ». Obama a cru bon de préciser ces points, lors d’une conférence téléphonique avec le Conseil National de Sécurité, depuis sa résidence d’été de Camp David.

En réalité, selon un analyste très en vue, Barry Rubin, il y a belle lurette que Barack Obama a lancé des initiatives en vue d’aboutir à une alliance des Etats-Unis avec le Mouvement des Frères Musulmans en Egypte (mais aussi en Turquie, auprès d’Erdogan).

L’analyste Barry Rubin, Directeur du Centre Gloria pour Israël, affirme qu’Obama a implicitement signalé ses intentions d’instaurer une telle alliancea priori contre-nature, dès qu’il a pris ses fonctions, en 2009.

Concernant tous les objectifs pratiques, les plus proches alliés des Etats-Unis ne sont plus Israël, l’Arabie Saoudite et les modérés en Egypte, mais une Egypte islamiste, ainsi que le régime islamiste en Turquie et les rebelles syriens emmenés par les Frères Musulmans », a expliqué Rubin dans le cadre de ses analyses récentes.

Rubin pense que l’alliance avec les Frères Musulmans forme la clé de voûte dela doctrine stratégique et sécuritaire américaine au Moyen-Orient. Il dit que cette doctrine est restéedissimulée au grand public, en Amérique, bien qu’il y soit fait allusion dès le discours du Cairede 2009.

“Il y a deux ans et demi, qui aurait jamais pu imaginer que les Etats-Unis aient pu concevoir une alliance avec les Frères Musulmans ?” s’interroge Rubin.

D’autres analystes partagent ce point de vue. Le Projet d’Investigation du Terrorisme a suivi à la trace le menu des invitations de la Maison Blanche, adressées aux membres dirigeants des Frères Musulmans et à d’autres groupes islamistes. Le 13 juin, deux semaines à peine avant l’éviction de Morsi, Obama accueillait en grandes pompes le Cheikh Abdallah Ben Bayahall, rien de moins que le Vice-Président de l’Union Internationale des « Universitaires » Musulmans, dirigée, en réalité, par l’Imam radical égyptien, réfugié au Qatar, Youssouf al Qaradawi, mais lui-même interdit de séjour aux Etats-Unis, en raison de ses appels réitérés au Jihad, son admiration pour Adolf Hitler et à sa fatwa de 2003 légitimant les Attentats-Suicide en Israël contre des civils.

 

 

“Cette Union des Universitaires Musulmans” affiche le palmarès d’une longue histoire de soutien inconditionnel au Hamas – dont un haut cadre dirigeant est membre de ce même syndicat trouble- et d’appel à la destruction d’Israël », affirme le P.I.T, dans des rapports réalisés par Steven Emerson et John Rossomando.

L’invité virtuel d’Obama à la Maison Blanche

La Maison Blanche a maquillé cette invitation comme faisant partie intégrante du programme de« prospection » (? ??) du monde musulman, de l’Administration. Ben Bayahall, qui est apparu sur son propre site internet, confortablement installé dans les salons de la Maison Blanche, a pu rencontrer des responsables de tout premier ordre, y compris le Conseiller à la Sécurité Nationale, Tom Donilon.

“Cette visite à la Maison Blanche soulève encore bien des questions sans réponse, pour savoirjusqu’à quel point l’Administration Obama est désireuse de continuer à courtiser les Frères Musulmans, aussi bien à l’intérieur des Etats-Unis qu’en matière de « politique étrangère », se demande, très perplexe, le P.I.T.

Un sondage a démontré que la Cour que fait l’Administration Obama aux Frères Musulmans divise profondément la Nation américaine. Dans une étude du 22 juin, réalisé par l’organisme Rasmussen, 51% des électeurs probables considèrent la catégorie des Musulmans radicaux comme une menace bien plus importante que le mouvement conservateur Tea Pary. Il n’y a que 29% des sondés pro-Obama qui soient d’accord avec cette proposition.

“Les Conservateurs perçoivent, majoritairement, les Musulmans radicaux comme la menace terroriste la plus grande”, a déclaré Rasmussen, le 27 juin. « Les Libéraux –ou Démocrates- sont plus équitablement divisés entre les Musulmans radicaux et Tea Party ».

worldtribune.com

Lire l’analyse en anglais de Barry Rubin dans le Jpost :[ A la différence de Madonna, le Moyen-Orient n’est pas une "fille matérialiste" [a Material Girl]->http://www.jpost.com/Opinion/Column...]

Adaptation : Marc Brzustowski jforum.fr


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis