Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 novembre 2010 7 28 /11 /novembre /2010 16:49

 

http://dan-levy.over-blog.com/article-karsenty-deconstructeur-de-propagande-contempo

 

 Rien n’aurait laissé penser qu’homme seul allait un jour réussir à dépouiller le journaliste militant Charles Enderlin du costume respectable qu’il s’était taillé au long d’une longue carrière professionnelle.


         Une entreprise d’autant plus aléatoire que Philippe Karsenty, en stigmatisant la « déontologie journalistique » de l’envoyé permanent de la chaîne publique France 2 en Israël, ne s’est pas seulement mesuré à la toute puissance du lobby médiatico-politique français (1). Il s’est aussi et surtout confronté à l’un des mythes les plus mensongers de la nouvelle conscience collective eurabienne, celui du faible palestinien victime d’un cruel bourreau israélien illustré par l’Affaire Al Doura, du nom d’un adolescent prétendument assassiné par l’armée israélienne le 30 septembre 2000 au carrefour de Netzarim dans la bande de Gaza.

          

charles_enderlin.jpg

Charles Enderlin, journaliste militant


         Cette « vérité » irréfutable filmée par le cameraman Talal Abou Rahma en l’absence sur les lieux de son « patron » Charles Enderlin, qui puise son inspiration dans les bons vieux stéréotypes antisémites recyclés, s’est répandue en Occident avec le concours professionnel actif et la bénédiction morale de cette corporation de l’ « Information » qui se proclame aujourd’hui diffamée par un hérétique, Philippe Karsenty.

 

         Ce que cette Affaire Al Doura nous révèle, c’est moins l’existence d’une collusion malsaine pour la démocratie entre les médias et le monde politique, que le degré d’engagement militant confinant au fanatisme qui obscurcit le regard et trouble le jugement d’un grand nombre de ces nouveaux missionnaires de l’ « Information ».

 

         Car indifférent à l’abondance de témoignages et de preuves scientifiques qui, à tout le moins, interrogent valablement la réalité du reportage (2) de Charles Enderlin diffusé par France 2 le 30 septembre 2000, et ignorant les conclusions, très critiques pour lui et son employeur, de l’action en justice entreprise par Philippe Karsenty, l’envoyé permanent de la chaîne publique à Jérusalem n’est pour autant jamais revenu sur son montage, son commentaire et ses conclusions.

 

         Diffusé le deuxième jour de la seconde Intifada par toutes les chaînes d’information de la planète auxquelles France 2 avait, fait exceptionnel, offert cette « mise à mort » symbolique, le « reportage » de Charles Enderlin et du cameraman Talal Abou Rahma alimentera une campagne mondiale de diabolisation et de délégitimation de l’Etat Juif en présentant ses soldats, et avec eux, ses citoyens, sous les traits d’assassins sadiques d’un enfant recroquevillé derrière un père impuissant.

 

         Plus de mille Israéliens et quatre mille Palestiniens paieront de leurs vies les conséquences de ces images, du commentaire hautement contestable de Charles Enderlin et de sa conclusion.

 

         Et en février 2002, c’est sous la photo du « martyr » Mohamed Al Doura et pour venger sa « mémoire » que le journaliste juif américain Daniel Pearl sera égorgé par des fanatiques islamistes.

 

         Aujourd’hui accueilli sur de nombreux plateaux de télévisions français qui contribuent ainsi consciencieusement à la promotion de son dernier ouvrage (« Un enfant est mort ») et de sa « vérité » sur l’Affaire Al Doura, l’intouchable employé de France Télévision campe sur des positions pourtant sévèrement ébranlées.

 

         Pendant ce temps, Philippe Karsenty parcourt les plus prestigieuses universités du monde. Reçu à Harvard, mais aussi à Chicago, Montréal, New York, Genève, Londres, Milan, Jérusalem ou encore à Istanbul, il dénonce inlassablement l’« imposture médiatique » de l’Affaire Al Doura.

 

         L’Union des Etudiants Juifs de Belgique ne pouvait manquer d’inscrire l’Université Libre de Bruxelles - mercredi 8 décembre 2010 - dans la tournée académique de Philippe Karsenty.


affiche-Karsenty.jpg


(1) La lettre de soutien écrite par le Président Jacques Chirac en 2004 valant certificat d’honorabilité pour le « soldat » Charles Enderlin en témoigne.

(2) Voir le rapport de l’expert en balistique qui déclarera devant la cour française « aucun élément objectif ne nous permet de conclure que l’enfant a été tué et son père blessé dans les conditions qui ressortent du reportage de France 2. »

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Dernière avancée dans l'Affaire al Doura: le Bureau du Premier Ministre israélien affirme officiellement que l'armée israélienne n'a pas tué Mohamed al Doura (voir ici)

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis