Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 15:06

24conversation (Copier)

 

Dialogue dangereusement fructueux.

 


 

 

Yukiya Amano, chef de l’Agence Internationale à l’Energie Atomique, s’est vu confier une mission décisive à Téhéran, ce dimanche 20 mai : obtenir un appui clair, de la part de l’Ayatollah Ali Khamenei, d’un accord intérimaire en 8 points que le Président Barack Obama et lui-même ont esquissé par la voie du dialogue secret. Debkafile a obtenu un accès exclusif au contenu de ces huit points – assortis d’un avertissement qu’il ne serait pas définitif. Les détails doivent encore être entérinés et qu’on démontre qu'ils sont réalisables. Mais, de la façon dont cet accord se présente aujourd’hui, il sera inacceptable pour Israël, parce qu’il donne à l’Iran une marge de manœuvre suffisante pour poursuivre son programme vers l’acquisition de la bombe nucléaire sans réelle limitation.

 

La Maison Blanche attend avec une grande appréhension un assentiment du bout des lèvres de la part de Khamenei pour mettre en application le lien qu'Obama a promis de faire, entre leurs pourparlers de coulisse et les négociations formelles des six puissances (P5+1) avec l’Iran, qui doivent se poursuivre à Bagdad, le 23 mai. Ce lien marquerait que l’accord américano-iranien bénéficie de l’imprimatur des puissances mondiales présentes à l’ONU et il justifierait la politique iranienne contestée du Président américain. A partir de ce moment-là, Israël  serait confronté à une double difficulté pour mettre en œuvre son option militaire contre les sites nucléaires de l’Iran sans subir un isolement international et une opprobre plus généralisée encore qu'elle ne l'est actuellement.

 

 

Jusqu’à présent, l’Administration Obama trouvait utile la posture menaçante d’Israël, afin de faire plier l’Iran en vue d’un accommodement diplomatique concernant son projet nucléaire, tout en retenant, en même temps, Jérusalem, l’empêchant ainsi d’exécuter réellement sa menace.

 

C’est ce double-jeu qui a permis au dialogue américano-iranien de fonctionner.

 

Cela a aussi été adroitement utilisé par Khamenei pour accomplir un autre des buts stratégiques essentiels de la République Islamique : détruire l’amitié durable entre les Etats-Unis et l’Etat sioniste. Le principal argument du dirigeant iranien, à l’intention de ses collègues, quand il soutient ses accords secrets avec le Président américain, est que cela vaut la peine de subir les sanctions, si, au bout du chemin, un accord avec les Etats-Unis créé une brèche entre Washington et Jérusalem et ainsi, affaiblit substantiellement l’Etat Juif.

 

Debkafile a obtenu un accès exclusif au projet en huit points, assorti de l’avertissement qu’il ne devrait pas être définitif ; les détails attendent d’être entérinés et qu’il soit démontré qu’ils sont applicables :

 

   1- Parce que les Etats-Unis et l’Iran sont d’accord sur le fait qu’on ne peut parvenir à un véritable accord global visant à stopper le programme nucléaire iranien, ils acceptent un accord intérimaire, dont chaque partie a la liberté d’interpréter la substance et sa future mise en œuvre, de la manière qui lui convient.

 

 

Debkafile : cette formulation permet à Obama d’assurer à l’électeur américain et au public occidental que Téhéran a capitulé sur ses ambitions nucléaires, alors qu’en même temps, Khamenei présente l’Amérique aux Iraniens et aux Musulmans comme ayant cédé aux exigences de l’Iran de reconnaître son droit à un programme nucléaire indépendant, d’enrichir l’uranium et de poursuivre sa quête de l’obtention de la bombe.

 

2- L’Iran suspendra son enrichissement d’uranium au seuil du taux de 20%  nécessaire pour fabriquer une bombe, mais ne démantèlera pas ni n’arrêtera le travail du site nucléaire souterrain de Fordo, comme Israël l’exige.


3.  L’Iran exportera son stock de 110 kilogrammes d’uranium enrichi à 20% qui peut être utilisé à fabriquer une bombe. Ce matériau sera raffiné et réutilisé comme plaques de combustibles, à partir duquel il est plus difficile, quoi que pas impossible de fabriquer une bombe.  

 

4.. Aucun plafond ne sera imposé à la production d’uranium faiblement enrichi jusqu’à un niveau de pureté de 3, 5 à 5%. Debkafile : Washington accorde tacitement cette concession en n’y ajoutant aucun commentaire.


5. L’Iran signera le protocole additionnel du  traité de non-prolifération et permettra ainsi l’extension des inspections sur site de l’AIEA.


6.  Les sites secrets nucléaires iraniens dont Washington n’a pas de connaissance explicite seront aussi oubliés et, par conséquent, tenus à l’écart du périmètre des inspections internationales.

 

Debkafile : le principe directeur gouvernant l’approche de l’Amérique dans cet acord intérimaire en huit points, repose, par conséquent sur : « Pas vu, pas pris ».

 


7.  Les Etats-Unis et l’Union Européenne dilueront, étape par étape, les sanctions contre l’Iran. Debkafile : ici aussi, des tactiques à deux vitesses seront appliquées : l’embargo formel contre la Banque Centrale Iranienne et son exclusion du SWIFT, le système international de transfert d’argent ne sera pas formellement annulé. Cependant, on fermera les yeux sur le fait que de petites banques en Occident participent aux échanges commerciaux internationaux de l’Iran, tout comme sont tolérées les mesures de dérogation des sanctions employées par la Chine, la Russie, l’Inde et la Turquie, dans leur commerce avec l’Iran.


8.  Les Etats-Unis et l’Europe révoqueront l’embargo pétrolier qui doit entrer en effet le 1er juillet 2012.

 

Debkafile : alors que l’Administration Obama a donné “ son accord de principe sur le projet intérimaire”, le dirigeant iranien ne l’a pas encore approuvé. D’où la mission Amano à Téhéran, dimanche. S’il revient avec un simple consentement de Téhéran, Obama aura réalisé deux objectifs : les pourparlers avec les puissances mondiales pourront reprendre au cours de sessions espacées de plusieurs semaines, jusqu’en novembre, date de l’élection présidentielle américaine, et on pourra contraindre Israël à ne pas attaquer l’Iran avant cette date.

 

La semaine dernière, Israël a répété ses exigences, non-négociables, que l’Iran cesse son enrichissement d’uranium à quelque stade que ce soit et qu’il démantèle son installation nucléaire de Fordo.

 

L’accord d’intérim préparé par Obama et Khamenei sera, par conséquent, inacceptable e tous points pour Israël, parce qu’il n’apporte rien et, au contraire, permet à l’Iran une marge de manœuvre suffisante pour développer son programme de fabrication de l’arme nucléaire sans plus rencontrer le moindre obstacle devant lui.

 

http://www.debka.com/article/22014/

Adaptation Marc Brzustowski.

 
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis