Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 09:16



 

Merci Elie, et Yéochoua

 

 

L'AFFAIRE POLLARD  2/2 - "Et le peuple sauva Jonathan…"   

Par Elie KLING

 © 2011 www.aschkel.info 

 

 

 

                 "Et le peuple sauva Jonathan…"                      

 

Nous venons donc d'apprendre qu'il y a 3 mois, la commission parlementaire pour le contrôle de l'état a demande à Lindenstrauss, le contrôleur de l'Etat, d'enquêter sur ce que les gouvernements successifs ont fait depuis 23 ans pour la libération de Jonathan Pollard. Si Yediot Aharonot, dont la ligne progouvernementale fait souvent penser à la Pravda soviétique (mais en plus sophistiquée), n'en avait pas fait sa une, on ne l'aurait sans doute pas su jusqu'à la publication du rapport. En effet, la commission de la Knesset, jugeant le dossier délicat, avait recommandé de la part de tous la plus grande discrétion. Or, chose rarissime en Israël, le secret avait en effet été garde depuis 3 mois. Mais voilà, certains en haut lieu ont dû penser que l'enquête s'annonçait par trop compromettante pour leur avenir politique. D'où la fuite qui s'étalait l'autre jour à la une du quotidien: "De hauts responsables de la Sécurité s'inquiètent que le prochain rapport de Lindenstrauss sur Pollard ne retarde sa libération". Comme si l'espion juif qui croupit depuis 23 ans dans les geôles de notre allié américain était sur le point d'en sortir et que seule la curiosité du contrôleur de l'Etat faisait obstacle à sa libération! Vous apprécierez en passant le courage 'des hauts responsables" qui se cachent derrière l'anonymat. Le titre du journal aurait certainement gagné en précision s'il avait été formulé ainsi: "Olmert à Yédiot: faites donc taire Lindenstrauss, je n'ai vraiment pas besoin en ce moment d'avoir en plus l'affaire Pollard sur le dos!"

 

En fait, sans le vouloir, le journal a sans doute rendu service a Pollard en remettant l'Affaire à l'ordre du jour". 23 ans! Plus du tiers de l'histoire de l'Etat Juif qui fêtera prochainement ses 60 ans et dont les citoyens ont le droit de savoir si leurs dirigeants se sont désintéressés du sort de Jonathan, après avoir obtenu de lui les précieux renseignements que l'Oncle Sam refusait de nous transmettre. Durant 18 mois, Pollard fournit à Israël des centaines de documents sur les capacités chimiques, biologiques et nucléaires de nos aimables voisins: l'Irak, l'Iran, la Syrie et la Libye, sur le développement de leurs missiles, sur leurs plans d'agression comme sur leurs contrats secrets d'achats d'armement. D'aucuns prétendent même que les plans qu'il fournit n'étaient pas pour rien dans le bombardement par Tsahal du Q.G de l'O.L.P à Tunis en octobre 1985 (eh oui, difficile de s'en souvenir, mais il fut un temps où on bombardait nos ennemis au lieu de leur fournir des fusils…)

 

Que l'on fermât les portes de l'ambassade d'Israël à Pollard le jour où, ce dernier ayant été découvert, la C.I.A était à ses trousses, c'était  à la grande rigueur acceptable. Apres tout, ce sont les risques du métier. Tout espion sait qu'il risque de se retrouver seul si ça tourne mal. On espérait bien sûr que chez nous, les choses se passeraient autrement mais on était prêts à comprendre les impératifs de la raison d'état. Le vrai scandale, c'est ce qui se passa après son arrestation. Comment est-il supportable qu'en 23 ans, les gouvernements successifs d'Israël n'aient pas trouvé le moyen de lui faire retrouver sa liberté alors que , souvent sous des pressions américaines, les mêmes gouvernements libérèrent des milliers de terroristes palestiniens, avec ou non du sang sur les mains? Comment se fait-il qu'Olmert (et Sharon avant lui) n'aient pas même osé transmettre à Bush la lettre en sa faveur signée par la plupart des députés? Pourquoi fallait-il des années pour que l'Etat reconnaisse officiellement qu'il travailla pour nous ou lui accorde la nationalité israélienne, ce qui aurait pu améliorer ses conditions de détention? Pourquoi le Grand Rabbinat d'Israël n'exige pas des juifs du monde entier de prier pour la libération de Pollard le chabbat dans les synagogues? Pourquoi les sages de notre génération, n'organisent pas une manif monstre de soutien au Kotel ? Pourquoi ne pas exploiter l'approche du 60eme anniversaire pour demander des américains de faire a leur tour un geste de bonne volonté? Pourquoi ne pas exploiter les derniers mois de l'administration Bush pour exiger de lui d'inclure Pollard sur la liste des amnisties traditionnellement accordées en fin de règne? Qui a peur de voir Jonathan Pollard  libre de ses mouvements et de ses paroles?

 

Le peuple, comme d'habitude semble être davantage à la hauteur que ses dirigeants. Les citoyens israéliens multiplient les actions en sa faveur, qu'il s'agisse d'initiatives personnelles ou collectives. Les mouvements de jeunesse, les associations, multiplient leurs actions. La municipalité de Jérusalem a récemment rebaptisé une de ses places: "Place de la libération de Pollard". Des juifs américains, pétrifiés par la crainte de l'accusation de double allégeance, on ne peut hélas rien attendre malgré l'opportunité offerte par la campagne électorale. C'est donc à nous d'agir sans répit jusqu'à la libération.

Ainsi, un jeune couple a récemment offert à ses invites lors de leur mariage une prière spécialement rédigée en sa faveur en guise de souvenir et sur laquelle était inscrit ce verset de Samuel :

"Et le peuple dit à Saul: Quoi! Jonathan mourrait, lui qui a procuré une si grande victoire à Israël… l'intervention du peuple sauva Jonathan: il ne mourra pas." (Samuel 1, 42.)

On ne saurait mieux dire: cela ne dépend que de nous.

Arrêtez moi si je dis des bêtises….

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis