Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 16:50

 

 

L'ambassadeur de France auprès des habitants d'Ashdod - Ce que lui ont dit les habitants...
Par  jpost
27.03.11

Christophe Bigot, ambassadeur de France en Israël, s'est rendu, vendredi, à Ashdod. Sa visite fait suite aux tirs de plusieurs roquettes en provenance de la bande de Gaza.


Christophe Bigot 
PHOTO: ARIEL JEROZOLIMSKI , JPOST

L'ambassadeur a rencontré la communauté française de la ville, l'une des plus importantes du pays. Il a tenu à réitérer la condamnation "sans équivoque" de tirs de roquettes par la France, comme l'avait déjà rappelé le ministre français des Affaires étrangères. Alain Juppé avait en effet déclaré, jeudi à l'occasion de sa rencontre avec son homologue israélien, Avigdor Liberman, que "la sécurité d'Israël n'est pas négociable".


Autre sujet abordé, lors de la visite de Bigot : le sort de Guilad Schalit. Selon le diplomate, la situation du jeune soldat franco-israélien reste sa principale préoccupation. Et de rappeler que le président de la République, Nicolas Sarkozy, est très actif sur le dossier, soutenant les efforts des autorités israéliennes et du médiateur allemand.


"J'ai rencontré un maire, une communauté sous le choc et en même temps très calme. Ils ont pris toutes les mesures de sécurité nécessaires, fermé les écoles, interrompu les spectacles. Quelque part, ils revivent l'épreuve de la guerre à Gaza", a déclaré Bigot à l'issue de son entretien avec Yechiel Lasri.


Christophe Bigot a enfin souligné que la communauté internationale était très préoccupée par la situation actuelle et que la France, la communauté européenne et les Etats-Unis voulaient s'employer à rétablir le calme.


Merci à Eli d'Ashdod

 

L’Ambassadeur est venu rencontrer les Franco Israéliens d’Ashdod afin de leur apporter le soutien de la France au lendemain de la chute de 2 Grad de fabrication Chinoise.

 

Ces missiles atteignent aujourd’hui une portée 40 Km. Ceux-ci ont été tirés depuis le sud de la bande de Gaza, et ont atteint Ashdod. Si ils avaient été tirés du nord de la bande, ils seraient tombés soit à Rishon Letzion soit à Tel Aviv.

 

L’Ambassadeur était accompagné de Colette Le BARON Consule générale de France, il souhaitait répondre aux questions des Français qui ont été nombreuses et très argumentées.

 

Avec sa gentillesse habituelle, il a répondu point par point en évoquant précisant les liens anciens qui ont toujours prévalus entre la communauté Francophone d’Israël, et l’Ambassade, et le Consulat Général.

 

L’Ambassadeur a bien noté que les Francophones d’Ashdod au nombre de 42.000 représentaient 19% de la population totale de la ville, et était la deuxième en ordre de grandeur après la population Russophone.

 

Il nous a confirmé qu’il travaillait depuis plus d’un an à l’ouverture d’un Consulat de France à Ashdod.

 

Les questions suivantes parmi d’autres ont été abordées :

 

Monsieur Christophe BIGOT Ambassadeur de France en Israël

 

Nous vous remercions de votre soutien dans ces moments difficiles, nous sommes très sensibles à votre attention.

 

La France nous a habituée depuis fort longtemps à la langue de bois, nous nous souvenons tous du ni, ni. (ni nationalisation, ni privatisation), aujourd’hui le discours est différent, mais la rhétorique reste la même. Selon le principe de qui n’avance pas recule, la France ne se sort pas grandie de ce langage.

 

La fausse affaire Al Dura, cause de la diabolisation et de la délégitimation de l’Etat d’Israël a été évoquée.

 

Ainsi que celle de Guilad SHALIT pour qui nous avons une pensée émue après 1.734 jours sans visites de la Croix Rouge.

 

Les attentats actuels sont commis par le Hamas qui ne souhaite pas voir reprendre des discussions en vue d’un accord de paix.

Le jour où la Syrie tombera,  le Hamas n’existera plus car il n’aura plus sa base arrière où se réfugier.

Lorsque nous sommes confrontés à des terroristes qui s’attaquent à nos civils une seule solution est valide, il faut terroriser les terroristes. Tous les moyens doivent être mis en œuvre aucun ne sont disproportionnés.

Nous en avons assez d’entendre à longueur de journée des litanies répétées à l’envie du genre :

« Nous compatissons à vos soucis, ces actes sont intolérables, mais nous vous demandons de ne pas envenimer les choses ». Ce sont de telles paroles qui enveniment les choses.

« Nous voulons un Israël qui vive dans des frontières sûres aux côtés d’un Etat Palestinien dans les frontières de 1967 avec Jérusalem est comme capitale ».

Ce sont de telles paroles qui incitent les Arabes à des demandes toujours plus importantes sans aucune contrepartie. Il n’y a jamais eu de frontières ni en 1967, ni en 1948. Il s’agit d’une ligne d’armistice, les belligérants se sont engagés à ne pas envoyer leurs troupes de l’autre côté de cette ligne. Si les Arabes n’avaient pas souhaité nous jeter à la mer en 1967, nous ne connaitrions pas cette situation, ils ont perdu la guerre, ils doivent en payer le prix, le cas échéant par de la perte de territoire. Ce sont les dures lois de la guerre.

 

Nous nous abstiendrons aujourd’hui dans l’affaire de la Libye de vous demander d’éviter de vous comporter de manière disproportionnée, faire la guerre c’est sale, les morts et les blessés de quelque bord qu’ils soient ne nous réjouissent pas, ni les Français ni les Israéliens ne sont heureux de la faire, ils y sont contraints par les évènements extérieurs pour la défense de la liberté, et de la démocratie qui sont les piliers des valeurs occidentales que nous défendons. Si nous sommes attaqués, c’est parce que tout le monde occidental est visé, et que nous sommes la pierre angulaire de cette défense.

 

Si les Arabes veulent faire la paix, qu’ils s ‘assoient à la table des négociation, qu’ils cessent d’avoir des demandes préalables, qu’ils nous reconnaissent comme Etat juif, qu’ils enseignent à leurs enfants le respect de l’autre plutôt que la haine du juif. Voilà Monsieur l’Ambassadeur le message que les Franco Israéliens veulent adresser au Gouvernement Français.


 

A la suite de cette réunion qui s'est déroulée au Matnas SAFRA, L'Ambassadeur a été reçu par Yhiel LASRY Maire d'Ashdod.

 

Au cours de cet entretien, il a été rappelé qu'Ashdod est jumelée avec Bordeaux, et Casablanca, Bordeaux est jumelée avec Ramallah. L'orchestre Andalou d'Ashdod étant composé de Casablancais, une idée a été proposée visant à réunir par la musique les 4 villes objet de ces jumelages, afin de proposer aux populations concernées leur rencontre à travers la musique.


 

La musique adoucissant les moeurs, gageons que cette initiative soit courronnée de succès.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis