Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 12:01

 

 

 

Cerman (Copier)

Ivo Cerman

 

 

Manfred Gerstenfeld interviewe Ivo Cerman

 

“On trouve les expressions les plus dangereuses d’antisémitisme classique sur Internet, sur des sites néo-nazis comme Národní vzdělávací institut (Institut National d’Education).-1- Les sites internet d’Extrême-Gauche qui attaquent Israël fondent leurs argumentaires sur « la défense des droits de l’homme ». Il n’y a pas d’émeutes antisémites ou d’autres incidents graves de même nature dans ce pays. La police et le Centre de Sécurité de la Communauté Juive -2-  ont enregistré d’autres types d’incidents, tels que des insultes subies par des Juifs ou des graffitis contre des propriétés juives -3-. Des graffitis haineux écrits sur des synagogues et des maisons juives sont, habituellement, effacés rapidement.

 

“Le vandalisme dans les cimetières juifs – comme le cas de Puklice, qui a fait beaucoup de bruit, cette année – est rarement en relation avec l’antisémitisme. En 2008, on a volé des plaques de bronze sur des pierres tombales, dans l’ancien camp de concentration de Theresienstadt. Les voleurs voulaient vendre le bronze et n’ont pas agi pour des motifs directement antisémites. Ces plaques ont, depuis, été remplacées par des imitations en plastique ».

 

Ivo Cerman est Professeur assistant en Histoire à l’Université de Bohème du Sud, à Budweis. Ses travaux sont centrés sur l’histoire des Lumières et des Droits de l’Homme. Il a également publié des études sur l’antisémitisme du début des temps modernes.

  

Il remarque que : “La couverture des actualités sur Israël, dans les principaux médias tchèques, est très déformée. Cela s’est principalement développé après la seconde guerre du Liban, en 2006. Cela s’est encore accentué après la guerre, lors de l’opération « Plomb Durci » contre le Hamas, en 2008 et 2009. L’incident de la flottille vers Gaza, en mai 2010 a constitué un nouveau tournant. La TV nationale tchèque a envoyé le journaliste Petr Zavadil, en tant que participant officiel au sein de la flottille. Il était accompagné par le cameraman Jan Linek et deux indépendants, Zdenek Lokaj, un journaliste et Alexandr Vojta, un cinéaste documentaire. Tous les quatre ont, par conséquent, été arrêtés et expulsés par Tsahal -4-.

 

“Ils ont fait des publications à partir de leur expérience, en posant comme des “héros de la lutte pour les droits de l’homme”. Linek a commencé par prétendre mensongèrement que les soldats israéliens leur tiraient dessus à balle réelle. Lui et d’autres n’étaient pourtant pas présents sur le Mavi Marmara, le seul bateau où se sont déroulés des affrontements. Les représentants de la TV nationale tchèque ont diffusé des déclarations publiques dans lesquelles ils ont accusé Tsahal de torture et de traitements inhumains. Zavadil a aussi désinformé le public, au cours de l’opération « Plomb Durci », lorsqu’il a diffusé une série de reportages dans lesquels il annonçait les crimes plus cruels comme « des faits avérés » commis par les soldats israéliens -5-.

 

“La TV nationale tchèque a couvert l’affaire de la flottille avec un parti-pris très anti-israélien. Beaucoup de démentis israéliens officiels ont été traités comme des abstractions pures et simples, alors que les opinions turques et celles du Hamas étaient présentées comme des faits authentiques. On a incité le public à la haine, par la diffusion d’images des cercueils des militants turcs qui avaient été tués et des reportages jouant sur le registre émotionnel, au sujet de la souffrance de leurs proches à la TV. Seuls deux reportages de Jakub Szanto ont mentionné la souffrance des habitants israéliens de Sderot, en décembre 2008 -6-.

 

“Certains représentants de l’ancienne génération de journalistes, issue de la propagande communiste ont ainsi pu faire leur retour sur le devant de la scène. L’un d’entre eux était l’ancien reporter de télévision et diplomate communiste Ivan Broz, qui est décédé cette année. Il a publié un livre sur les guerres d’Israël, dans lequel il brocarde les pionniers juifs des années 1930 et 1940 comme des « terroristes ».

 

“Les mouvements d’extrême-gauche infiltrent facilement l’Université et les partis politiques. Le politologue Marek Cejka, de l’Université de Brno a écrit plusieurs livres orientés sur l’histoire d’Israël. Le chercheur en sciences Politiques Pavel Barsa, de l’Université Charles de Prague, a organisé une conférence avec le révisionniste de la Shoah, Norman Finkelstein.

 

“Plusieurs rassemblements et campagnes anti-israéliennes ont été organisées par la section tchèque du Mouvement de Solidarité Internationale (ISM/MSI), qui repose probablement sur une seule personne. Pourtant, l’ISM dispose d’un cercle de collaborateurs qui se joignent à ces rassemblements et signent des pétitions contre Israël. Ainsi procèdent certains hommes politiques gauchistes importants.

 

“Par le passé, soit les principaux partis tchèques soutenaient Israël, soit ils évitaient le sujet. Plus récemment, cependant, certains représentants du parti Social-Démocrate tchèque ont publiquement soutenu les Palestiniens et fustigé Israël.

 

“On ne devrait pas sous-estimer le poids significatif de la diplomatie arabe. L’ambassadeur palestinien Mohamed Salaymeh a participé à des rassemblements anti-israéliens et donné des conférences dans des universités. L’Arabie Saoudite a une grande influence sur la communauté musulmane tchèque, du fait de sa puissance financière. La fondation Islamique de Brno, qui fait la promotion de l’Islam radical, est l’une des organisation qu’elle parraine.


“Lukáš Větrovec, un jeune tchèque converti à l’Islam, est prêcheur à Brno. En décembre 2011, des extraits d’un enregistrement de ses sermons a fait l’objet de fuites dans les médias. Il y accusait Israël de génocide contre le peuple palestinien, comparait la Bande de Gaza à un « vaste camp de concentration » et incitait à la haine des Juifs. Son sermon lui a valu des critiques féroces, de la part de la Fédération des Communautés Juives, qui représente les 3000 Juifs organisés de la République tchèque.

 

“Il y a environ 11000 musulmans, ce qui est un phénomène récent. Au cours du recensement de la population, seulement 3600 se déclarent comme tels. Un nombre significatif de Tchèques convertis à l’Islam répandent activement l’Islamisme radical. La Fondation Islamique et ses organisations collaboratrices font la promotion outrancière de la haine antijuive dans les écoles, les rassemblements publics, sur Internet et dans le cadre de leurs publications.

 

“Il y a environ 3500 partisans des mouvements néo-nazis. Ils ont organisé deux énormes campagnes anti-israéliennes et sont très actifs sur Internet. Ils espèrent que les sentiments anti-Roms les aideront à gagner de l’audience et de la popularité. Les Néo-Nazis ne représentent pas encore une menace essentielle, puisqu’ils ne sont appuyés par aucun parti significatif ».

 

Le Dr. Manfred Gerstenfeld est membre du Conseil d’Administration du Centre des Affaires Publiques de Jérusalem, qu’il a présidé pendant 12 ans. Il a publié 20 ouvrages. Plusieurs d’entre eux traitent d’anti-israélisme et d’antisémitisme.

 

Adaptation : Marc Brzustowski.

 

-1-See www.vzdelavaci-institut.info or cz.altermedia.info and www.altermedia.info.

-2-Výroční zpráva o projevech antisemitismu v ČR za rok 2011 (Annual Report on Expressions of anti-Semitism in the Czech Republic in 2011), Židovská obec v Praze 2012.

-3-Výroční zpráva o projevech antisemitismu v ČR za rok 2011 (Annual Report on Expressions of anti-Semitism in the Czech Republic in 2011), Židovská obec v Praze 2012.

-4-See issues of Události ČT on 31 May until 5 June 2010, 23 September 2010; Statements issued by the Czech National TV for the press: „Český novinář z flotily: Izraelci nám odepřeli veškerá základní práva.“ (zpravy.ihned.cz., 1 June 2010); “ČT: naši novináři byli v Izraeli mučeni“ (www.parlamentnilisty.cz, 3 June 2010);. Jan Línek, „Nadávali mi do teroristů...“, (http://zpravy.idnes.cz, 1 June 2010).

-5-Issues of Události ČT on 7 and 8 February 2009.

-6-Issues of Události ČT, 30 December 2008 and 6 January 2009.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis