Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 09:59

Prasquier (Copier)

 

Richard Prasquier

 

 

 

 

 

 

 

Manfred Gerstenfeld interviewe Richard Prasquier


“Depuis le début de ce siècle, l’antisémitisme musulman s'est imposé comme la forme la plus extrême de haine des Juifs, en France. Les meurtres d’un enseignant et de trois enfants à l’école Otzar HaTorah de Toulouse, en mars 2012, ne fait que souligner ce fait patent. L’assassin Mohamed Merah a prétendu qu’il agissait par solidarité avec les Palestiniens. Il a aussi tué trois soldats français, pour expurger sa haine de la France.

 

“Abdelghani, l’un des frères aînés de Merah, m’a confié que sa mère a insufflé des sentiments antisémites très forts à tous ses enfants. Il réitère ces mêmes affirmations dans un livre qu’il vient de publier. Sa sœur a proclamé à quel point elle est fière de son frère Mohamed, face à la télévision française. Lorsque l’ancien Président Nicolas Sarkozy a proposé qu'on accorde une minute de silence en mémoire des victimes, dans les écoles, des élèves musulmans, dans certaines d’entre elles, ont refusé de s’y conformer". 

 

Depuis 2007, le Dr. Richard Prasquier est Président du CRIF, institution qui coordonne les organisations juives de France. Il est cardiologue de profession.

 

“Nous avons parlé avec les représentants des organismes musulmans, en leur disant qu’ils devraient condamner sans réserve aucune les meurtres de Merah. Ils les ont, effectivement, condamnés, mais essentiellement, pour essayer de prouver que les Musulmans étaient aussi les victimes de Mohamed Merah, parce que ses crimes risquaient d’alimenter « l’Islamophobie ». La plupart des organisations musulmanes officielles sont faibles et ne bénéficient que d’un soutien limité, au sein de la communauté musulmane. Les radicaux sont parvenus à réduire au silence la majeure partie des musulmans modérés. Nous assistons aussi à une influence croissante, en provenance des pays arabes, parmi les Musulmans français. C’est particulièrement criant dans le cas du Qatar, qui est très influent et investi dans les sports français. Il y a aussi, malgré tout, de bonnes nouvelles. Dix-huit imams français ont récemment fait le voyage en Israël. Leur volonté de visiter Israël est un acte courageux, puisque beaucoup d’entre eux font l’objet de vives critiques de la part des autres Musulmans.

 

“Les meurtres de Merah ont eu des effets contrastés, en France. Certains médias commencent à comprendre que les Musulmans radicaux mettent en danger les idéaux républicains qui incarnent les valeurs françaises. Dans un éditorial du Monde, j’ai expliqué à quel point l’Islam radical partage des caractéristiques communes avec le Nazisme.

 

“On a, traditionnellement, identifié l’antisémitisme en France comme un pur produit de l’extrême-droite. C’est vrai, mais ce type-là est en déclin. Cela permet de passer sous silence l’antisémitisme significatif, qui est vivace au sein de la gauche et de l’extrême-gauche. Il s’exprime principalement sous la forme de l’antisionisme. On peut s’opposer, par principe, à l’idée sioniste, pourtant si certaines personnes font bien la distinction, en classant le Sionisme parmi un ensemble d'idéologies, c’est aussi par ce biais que d’autres deviennent antisémites.

 

“L’antisémitisme de gauche se nourrit de racines historiques anciennes. Au XIXè siècle, l’antisémitisme était puissant parmi les précurseurs du socialisme. De nos jours, les antisémites de gauche comparent, de manière fallacieuse, l’attitude israélienne envers les Palestiniens à celle de la France dans ses anciennes colonies. Ils perçoivent les Palestiniens comme les victimes d’un supposé « colonialisme » israélien qui n’a aucune forme d’existence concrète, et projettent leurs propres sentiments de culpabilité sur les Israéliens.

 

“La situation est même pire, du fait que la majorité des medias français font preuve d’un parti-pris anti-israélien. Le CRIF a récemment invité un groupe de 66 étudiants en journalisme à se rendre en Israël. Ils viennent de l’école de journalisme de Lille, la plus prestigieuse du pays. Nous savons, grâce à des sondages internes, qu’à une écrasante majorité, ils ont voté contre Nicolas Sarkozy, aux récentes élections présidentielles et qu’un nombre significatif d’entre eux soutenaient plutôt les candidats d’extrême-gauche.

 

“L’antisémitisme français est un phénomène complexe. Peu de temps avant l’élection, Dominique Strauss-Kahn, qui est publiquement identifié en tant que Juif, paraissait être le candidat socialiste incontesté. Son Judaïsme n’est devenu un sujet d’intérêt que sur quelques blogs d’extrême-droite. Sarkozy, cependant, était convaincu qu’une part importante de l’opposition que lui-même a suscité est dû à un antisémitisme latent, alors qu’on le perçoit, de façon erronée, comme Juif, simplement parce que son grand-père maternel était d’origine juive.

 

“Avant de devenir Président, Hollande n’avait que très peu de relations avec les organisations juives. Malgré cela, on l’a toujours considéré comme fermement opposé à tout antisémitisme. Depuis son élection, Hollande en a fait un point important pour montrer son soutien sans faille à la Communauté juive. Il l’a exprimé lors d’une cérémonie de commémoration pour les Juifs déportés, à Paris, en juillet et l’a, une fois encore, manifesté, lors de l’inauguration d’un centre pour la mémoire, à Drancy, en septembre. La majorité des Juifs de France ont été déportés et conduits à la mort, au départ de ce camp de transit. Hollande a, également, accompagné Binyamin Netanyahou à Toulouse, et a déclaré, à cette occasion, que le Premier Ministre israélien était tout-à-fait dans son rôle, lorsqu’il montre sa préoccupation au sujet de l’antisémitisme français.

 

“Le Ministre socialiste de l’Intérieur, Manuel Valls, s’est aussi exprimé avec force contre l’antisémitisme. Plusieurs socialistes actuellement au pouvoir éprouvent de la sympathie à l’égard d’Israël. C’est, cela dit, bien moins le cas avec la nouvelle génération qui monte ».

 

R.Prasquier conclut : “D’une part, la Communauté juive de France est inquiète pour son propre avenir. Il existe une émigration juive qui se met en place, dont une minorité seulement choisit de partir pour Israël. De l’autre côté, nous demeurons une des communautés juives les plus importantes, selon les normes internationales. Il y a des signes d’espoir, alors que de plus en plus de Français reconnaissent les dangers qui proviennent des cercles radicaux musulmans. Les Juifs ne devraient pas accepter de passer des alliances malsaines avec l’extrême-droite populiste, qui tente de se les aliéner sur la base d’une crainte commune de l’Islamisme. On doit insister sur le fait qu’il faut agir à cause du danger que les Musulmans radicaux font courir au caractère profondément républicain de la France. Il n’est pas nécessaire d’insister sur le fait que la principale motivation de cette lutte se résumerait uniquement aux menaces que les Musulmans radicaux font spécifiquement peser sur les Juifs ».

 

Le Dr. Manfred Gerstenfeld est membre du Conseil d’Administration du Centre des Affaires Publiques de Jérusalem, qu’il a présidé pendant 12 ans. Il a publié 20 ouvrages. Plusieurs d’entre eux traitent d’anti-israélisme et d’antisémitisme.

 

Adaptation : Marc Brzustowski.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

gerard.david 20/11/2012 15:58

Vous oublier de parler du ministre des affaires étrangère, qui lui dit que la guerre actuelle contre le hamas a été declenchée a cause de la responsabilite du hamas et d'Israel.
Recev oir des bombes journellement sur des civils, n'importe comment, et osez se défendre de la part d'Israel, n'excuse pas d'envoyer et faire des représaillages de la part d'Israel. Pour lui
Israel et comme le hamas, responsable de la guerre actuelle. Merci mr le ministre, merci la france.

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis