Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 11:23

Dans des ecoles de filles voici les cartes au mur



BANNER-ITAMAR.jpg

palwatch

L’Autorité palestinienne définit « la Palestine » :

Tel-Aviv, Haïfa, la Galilée, le Néguev, Rosh Hanikra, Césarée, Acco, Massada, Beit Shean et Jérusalem

Par Itamar Marcus et Nan Jan Zilberdik

Contrairement aux allégations de l’Autorité palestinienne (AP) qui affirme reconnaître l’existence d’Israël, la télévision et les événements culturels qu’elle contrôle continuent de diffuser le message de non-reconnaissance d’Israël et définissent tout Israël comme « la Palestine ».

Cette semaine, une émission de la télévision de l’AP pour adolescents présentait un court clip vidéo qui s’ouvrait sur les mots à travers l’écran : « La Palestine : Nous reviendrons un jour à la maison », suivis d’une série de photos de villes et de régions en Israël, dont les noms étaient affichés sur l’écran, y compris : Tel-Aviv, Haïfa, la Galilée, le Néguev, Césarée, Acre et Jérusalem. La TV de l’AP montrait également une photo de Massada, faussement intitulée : 
« les montagnes de Jéricho ».
La photo de la Galilée, qui n’était pas titrée, représentait l’ancienne synagogue de Capharnaüm [Kfar Nahoum]. La Bible chrétienne cite la synagogue de Capharnaüm comme l’endroit où Jésus a enseigné le Shabbat [Luc, 4, 31-37].

Après avoir montré les villes et les régions israéliennes, l’animateur TV de l’AP a dit :
« Cette [vidéo] est notre cadeau à la Palestine et à tous les Palestiniens de l’intérieur et de l’extérieur, et à travers le monde. »
[TV de l’Autorité palestinienne (Fatah), le 11 avril 2011]

Dans un récent événement du Fatah qui s’est tenu en présence de Mahmoud Abbas et de plusieurs autres hauts représentants de l’AP, un chanteur palestinien a défini la terre palestinienne « vers laquelle je reviens » comme s’étendant de Rosh Hanikra, au nord d’Israël, à Rafiah dans la bande de Gaza au sud, et de Haïfa, sur la côte ouest israélienne jusqu’à Beit Shean, à la frontière est israélienne. 

Voici les paroles de la chanson interprétée lors de l’événement du Fatah :
« Nous nous engageons et promettons de te soutenir, ô Mahmoud Abbas, jusqu’au Jour du Jugement. Je reviens à toi, la terre la plus pure, ô la terre de liberté. Peu importe la longueur des nuits de l’exil, je reviens à toi, ô terre. De Rafiah à Rosh Hanikra (nord d’Israël) et Beit Shean (ville israélienne) [s’étend]notre côte. Au-dessus de ton sol, ô ma terre, est une vision du Jardin d’Eden. De Rafiah à Rosh Hanikra notre côte, et Beit Shean. Au-dessus de ton sol, ô ma terre, est une vision du Jardin d’Eden. De Rafiah à Rosh Hanikra, au nord et au sud, sont les frontières de cette vision. De Haïfa (ville israélienne) et Tantura à la vallée [du Jourdain] (c’est-à-dire tout Israël). Je reviens à toi, la terre la terre la plus pure, ô terre de liberté. »
[TV de l’Autorité palestinienne (Fatah), le 27 février 2011]

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis