Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2009 5 20 /11 /novembre /2009 10:22

Par Khaled Asmar (avec Elaph.com)

Visite de Nicolas Sarkozy en Arabie saoudite : les raisons d’un nouvel échec français

Paris à Riyad : "nous sommes prêts à vous vendre du nucléaire". Les Saoudiens : "Merci beaucoup, mais pas maintenant"

jeudi 19 novembre 2009 - 23h30, par Khaled Asmar - Beyrouth

Logo MédiArabe.Info

Le site « Elaph.com » revient sur ce qu’il appelle « l’échec de la 3ème visite du président français Nicolas Sarkozy en Arabie depuis son élection, effectuée le 17 novembre ». Riyad ne tolère pas l’acrobatie diplomatique de la France et la lui fait payer.


La visite de Nicolas Sarkozy en Arabie saoudite s’est achevée sur un goût amer et une déception, souligne le site « Elaph.com », en raison de l’échec du président français à obtenir des Saoudiens le moindre contrat. A part les quelques formules de politesse, et la promesse d’étudier les propositions de Paris, Riyad refuse toujours - depuis 2008 - de conclure des marchés avec les Français.


« Elaph.com » cite une source saoudienne pour affirmer que « le Président Sarkozy a encouragé les Saoudiens à développer un programme nucléaire civil avec l’aide de la France, pour un montant pharaonique ». Mais ses interlocuteurs ont décliné l’offre, proposée auparavant aux Emirats Arabes Unis sans succès. Selon la même source, Sarkozy a dit au roi Abdallah que « la France était prête à vendre un programme nucléaire civil à l’Arabie ». La réponse du Souverain était sans détour : « Merci beaucoup. Mais pas maintenant ».


Selon plusieurs sources saoudiennes, « le pouvoir en Arabie chercherait, à travers le boycott économique de la France - qui ne dit pas son nom - à sanctionner la politique étrangère de l’Hexagone, marquée par une drôle d’acrobatie ». Riyad n’apprécie pas le rapprochement entre la France et la Syrie, ainsi que ses excellentes relations avec le Qatar, où se trouvait Carla Bruni Sarkozy, pendant que son époux négociait en Arabie. Au point que le site « Elaph.com » désigne Sarkozy par « Nicolas Al-Thani », du nom de l’émir du Qatar. L’Arabie est particulièrement irritée, depuis le début du mandat présidentiel, par l’ouverture accélérée de Sarkozy sur Damas et Doha, deux alliés de l’Iran dans la région, et qui nourrissent l’hostilité à l’égard de Riyad, et soutiennent les mouvements terroristes comme le Hezbollah et le Hamas. Ainsi, « les Saoudiens refusent de récompenser la France en lui attribuant des contrats pour des milliards de dollars, alors qu’elle s’allie avec leurs adversaires ».


Autrement dit, l’Arabie suggère à Paris, indirectement, mais avec beaucoup d’ironie, d’aller récolter les fruits de sa politique en quémandant des contrats en Syrie, un pays au bord de l’asphyxie financière depuis l’arrêt du pillage du Liban à la faveur du retrait de l’armée syrienne du pays du Cèdre. D’autant plus que la Syrie vient d’attribuer, début novembre, un contrat de construction d’une ligne de chemin de fer de plus de 270 km, reliant Palmyre à Deir Ez-Zor, aux entreprises allemandes, trois jours seulement après la visite du secrétaire d’Etat français aux Transports, Dominique Bussereau, à Damas où il a affirmé que « les entreprises françaises sont prêtes à assister la Syrie dans le développement de ses transports urbains et à répondre à tous les appels d’offres ». Les Allemands ont remporté le marché une semaine à peine après l’inauguration médiatisée du bureau de l’Agence Française de Développement (AFD) dans la capitale syrienne. C’est dire comment les Syriens se moquent de Paris une nouvelle fois, en « mangeant l’appât et en pissant sur l’hameçon ».


Cliquez ici pour lire ou relire notre point de vue du 14 janvier 2008

Traduction et synthèse de Khaled Asmar


© Nos informations, analyses et articles sont à la disposition des lecteurs. Pour toute utilisation, merci de toujours mentionner la source « MediArabe.info »

 

Lire l'article original : Elaph.com

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Gad 20/11/2009 16:19


Au mieux, ce type d'articles est un indicateur de la complexité du sac de noeuds consistant à mettre le doigt dans l'engrenage des rapports de force au Moyen-Orient.

Maintenant, si, de plus, on prend en compte le soudain revirement du négociateur-chef, la Turquie islamiste d'Erdogan, en faveur de l'Iran, il y a comme un jeu de dés pipés depuis le début, dans
cette affaire consistant à s'attirer les bonnes grâces des Alaouites qui ne sont absolument pas en situation de négocier leur retour dans le giron protecteur de l'Occident.
Cela fait partie de cette vaste illusion visant à reculer les échéances et à essayer de réduire le nombre de protagonistes.
Mais la Syrie reste la plaque tournante du terrorisme du Levant, en direction de l'Irak comme du Liban. Et l'épaule bienveillante de la Turquie ne fait que l'y aider.


Gad 20/11/2009 15:44


Oui, Gilles, mais attention quand même à la double-orientation Elaph.com assortie des commentaires de MAI : l'un est un site syrien, qui donc, voit forcément dans les reports saoudiens ce qu'il
veut bien y voir contre son propre pays ou régime.
L'autre est plus ou moins persuadé que les puissances régionales, France-Syrie et Israël ont "vendu" le Liban pour un plat de lentilles de façon à en garder une forme de contrôle traditionnel
tenant du partage des tâches et de l'influence.

D'aucun des deux, on entendra parler d'une influence positive de Sarkozy en faveur d'Israël, ni de l'apaisement des tensions avec l'Union Européenne ou les Etats-Unis et Israël.

L'article est d'autant plus sujet à caution que l'Arabie Saoudite cherche à maintenir son pouvoir d'influence, via Hariri au Liban et que le Roi s'est rendu tout dernièrement à Damas pour voir s'il
y avait matière à pourparlers sur l'ensemble des dossiers régionaux. Maintenant, ce qui est sûr est que la Syrie demeure le premier allié de l'Iran mollachique, certains pariant sur un hypothétique
détachement et changement d'alliances, on aimerait voir comme, et que cela fait bouillir de rage les Saoudiens...
Le travail commun d'Israël a surtout consisté, en matière d'enfoncement dans le terrorisme, à décoincer Imad Moughniyeh de son fauteuil-Toyota, Mohammed Souleiman de son pepsirian-cola sur la
plage, ou le site d'Al Kibar de ses couches sédimentaires d'uranium...


"- que pense elaph du travail incessant de Sarkozy pour un rapprochement de l'UE et d'Israël et ce contre la majorité des membres de l'UE ?

que pense elaph du soutien inconditionnel de la France pour l'adhésion d'Israël à l'OCDE ?

que pense elaph du travail diplomatique commun USA France et Israël afin d'éviter que le Syrie ne s'enfonce encore plus dans le terrorisme ?"


Gilles 20/11/2009 15:16


ouais, le parti pris de l'article est assez con, que pense elaph du fait que les Saouds cherchent à acheter directement l'arme nuke auprès des russes ?

que pense elaph du travail incessant de Sarkozy pour un rapprochement de l'UE et d'Israël et ce contre la majorité des membres de l'UE ?

que pense elaph du soutien inconditionnel de la France pour l'adhésion d'Israël à l'OCDE ?

que pense elaph du travail diplomatique commun USA France et Israël afin d'éviter que le Syrie ne s'enfonce encore plus dans le terrorisme ?

ce type d'article est d'une connerie sans nom.


Technip du CAC40 20/11/2009 13:11


Une prochaine fois peut-être... Choukran / Merci au cheikh Khalifa ben Zayed Al-Nahyan des Emirats Arabes Unis pour son formidable appui en faveur de la signature ce jour d'1 fabuleux contrat clé
en main pour le projet ASAB 3.


Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis