Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 22:31

L’ETAT JUIF DOIT EGALEMENT SE RECONNAÎTRE COMME TEL


 

logojusticebertrand

 

 

Par Maître Bertrand Ramas-Mulhbach

 

Pour © 2011 lessakele  et © 2011 aschkel.info


Ce 24 mai 2011, le Premier Ministre Benjamin Netanyahou a, dans son discours devant le congrès américain à Washington, rappelé la profonde amitié qui unit Israël et les Etats-Unis ainsi que leur « combat commun contre le terrorisme et en faveur de la liberté et de la démocratie ». En livrant son analyse sur la configuration géopolitique future conduisant à l’établissement d’un Etat palestinien aux côtés d’un Etat juif, il a repris l’ensemble des problématiques en terme géographique et sur le terrain de l’identité nationale. Toutefois, et en demandant aux palestiniens de reconnaître le caractère juif d’Israël, la question se pose de savoir si Israël se reconnaît bien lui-même comme Etat juif, et quels seraient les aménagements à effectuer pour figer cette nature spécifique.

Tout d’abord, le Premier Ministre israélien a évoqué le danger que représente l’Iran qui appelle régulièrement à l’éradication d’Israël a fortiori si ce pays parvient « à se doter de l’arme nucléaire ». Aussi, n’a-t-il pas manqué de saluer la mise en place de sanctions contre l’Iran tout en envoyant un message sans équivoque « que l’Amérique ne permette jamais à l’Iran de développer ses armes nucléaires ». En effet, « moins de sept décennies après que 6 millions de juifs aient été assassinés, les dirigeants iraniens nient l’holocauste tout en appelant à l’anéantissement du peuple juif ». Aussi, Benjamin Netanyahou a-t-il indiqué que les juifs prenaient très au sérieux les appels à la destruction de notre nation : « nous sommes une nation qui renait des cendres de l’holocauste ». Quand nous disons : « plus jamais » nous voulons dire « plus jamais ». Sur ce point, il y a peut être un lien entre shoah et fondation de l’Etat d’Israël qui est susceptible de desservir l’Etat juif. Les antisémites et antisionistes soutiennent, en effet, que l’Etat d’Israël est né de la mauvaise conscience des européens à la suite des actes commis pendant la seconde guerre mondiale. Aussi, Israël serait la conséquence d’une décision politique de type colonial prise par les Nations Unies, lui conférant un caractère illégitime, a fortiori si, comme le soutiennent les négationnistes, le massacre n’a pas eu lieu. L’Etat d’Israël pourrait donc porter un autre regard sur le massacre commis au cours de la seconde guerre mondiale. En effet, en sa qualité d’Etat juif, Israël n’est pas né des horreurs nazies mais est bien le résultat d’un processus plus ancien qui a débuté au 19ème siècle, et qui répond à une injonction inscrite dans la Torah. Autrement dit, la shoah n’est pas à l’origine de la création d’Israël mais est, au contraire, l’ultime tentative (d’Amalek) pour empêcher le peuple d’Israël de retrouver sa terre et de reconstruire son unité, conduisant l’ensemble des nations à en admettre le principe

De même, Benjamin Netanyahou a poursuivi son propos sur la nécessité de parvenir à la paix avec les palestiniens même si cette paix emporte renonciation à une « partie de la terre de nos pères ». Regrettant le manque de volonté du côté palestinien, il a suggéré au président palestinien Mahmud Abbas qu’il se tienne devant son peuple pour lui dire « je suis prêt à accepter un Etat juif », même si le tracé du futur Etat palestinien doit prendre en considération les évolutions démographiques et le principe d’indivisibilité de la capitale Jérusalem. Il a alors évoqué la possibilité d’instituer, dans le futur Etat palestinien, « un droit au retour des palestiniens », à l’instar de celui réservé au juifs qui entendent émigrer en Israël, pour régler le problème des réfugiés palestiniens. Corrélativement, Israël pourrait assumer pleinement sa vocation historique au regard de sa judéité.

En effet, pour être député à la Knesset et donc représenter le pouvoir législatif israélien, l’élu doit prêter serment d’allégeance à l’Etat d’Israël. Or, les députés arabes violent chaque semaine leur serment d’allégeance en insultant l’Etat d’Israël, en qualifiant Israël d’Etat d’apartheid, voire en utilisant un vocabulaire emprunté au nazisme pour l’assimiler au régime allemand de 1933. Ainsi, lors du débat à la Knesset du 22 mars 2011, le député arabe Ahmed Tibi a comparé la loi sur la Nakba à la conférence de 1942 qui avait décidé de la solution finale des juifs. De son côté, le député Hanna Sawid s’est levé et a annoncé « la mort clinique de l’Etat d’Israël ». Le 4 mai une délégation de députés arabes s’est rendue au Caire pour assister à la réconciliation entre le Fatah et le Hamas, affirmant « leur fierté d’être là ». Il est donc temps pour l’Etat d’Israël de se reconnaître pleinement comme étant l’Etat juif, en sanctionnant des personnes qui déversent leur haine d’Israël. Serait alors envisagé, en cas de violation du serment d’allégeance, une gradation des sanctions allant de la simple admonestation, à la suspension provisoire des fonctions et enfin, à l’exclusion définitive de la Knesset. Les députés arabes pourraient alors continuer de s’exprimer, mais uniquement au sein de la future assemblée palestinienne.

De même, la population arabe en Israël qui appelle à sa disparition ne manque pas de grossir. Le 19 mai 2011, un arabe israélien a été condamné par la Cour de Haifa à six ans de prison pour avoir tenté de créer une cellule du Hamas. De même, une personne arabe a, le 16 mai 2011, lancé son véhicule sur un groupe de personnes en criant « Allah est le plus grand », tuant une personne et en blessant 19 autres. Lors de la création de l’Etat palestinien, l’Etat d’Israël n’aura plus à sanctionner les criminels de simples peines d’emprisonnement mais pourra, à titre de peine complémentaire, les expulser vers l’Etat palestinien. La judéité d’Israël pourrait en effet s’accompagner d’un corpus de règles visant à protéger son caractère juif, ses symboles juifs, la judéité de ses membres et bien évidemment leur droit à la vie.

Enfin, le premier Ministre israélien a terminé son allocution par des remerciements adressés aux représentants des Etats-Unis pour leur soutien indéfectible à Israël « au nom du peuple juif et de l’Etat juif », en demandant à Dieu de les bénir. Si Benjamin Netanyahou entend parler au nom du peuple juif, c'est-à-dire au non de la nation juive toute entière, c’est qu’il entend bien la représenter. Or, sur ce point, et lorsque l’Etat palestinien aura été créé, il conviendrait d’instituer aux côtés de la citoyenneté israélienne « ezrahout » réservée aux personnes en situation régulière sur le territoire israélien, une véritable nationalité israélienne « leoumaout » réservée à l’ensemble des juifs de diaspora, et ce, quelque soit le lieu de leur résidence. Les juifs de diaspora (qui le souhaitent) disposeraient alors d’un mode de représentation spécifique en Israël et d’un droit de s’exprimer, à titre purement consultatif, non sur les questions qui intéressent la gestion quotidienne de l’Etat d’Israël mais sur celles qui concernent son devenir. Le Premier Ministre pourra alors parler en leur nom.

Les pays européens ont fait choix de renoncer à leurs spécificités nationales historiques (monnaie, frontières, lois nationales, religion chrétienne), dont ils devraient, à moyen ou long terme, ressentir des effets plus que néfastes. Inversement, et dès la création de l’Etat palestinien, l’Etat d’Israël pourrait définitivement devenir l’Etat juif et l’Etat des juifs, et accepter cette nouvelle alliance avec son peuple de diaspora par le biais de la « nationalité juive » qui ne serait pas uniquement un lien de type administratif, mais bien mystique.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Catherine Stora 30/05/2011 17:41


La honte est pour toi, Daniel, va te cacher !

Oser traiter Herzl de publicitaire relève d'une ignorance crasse, c'est une énorme sottise. Cet homme a été profondément bouleversé, en assistant à la dégradation en public de Dreyfus, et a eu la
terrible révélation que sans un Etat, les juifs continueraient à être les boucs émissaires des nations.

Cet homme hors du commun a eu la force de travailler sans relâche toute sa vie, au service de sa vision, celle d'un prophète, d'un inspiré, que D.a suscité entre nous pour nous ramener chez
nous.

Il est mort sans avoir vu son rêve se réaliser. Mort de fatigue (c'était pas vraiment un boulot de "publicitaire" comme tu dis, pauvre simplet) usé par la maladie et l'épuisement. Mort à la
tâche.

Tu fais quoi, toi, comme boulot?


daniel amir 30/05/2011 08:10


"En effet, en sa qualité d’Etat juif, Israël n’est pas né des horreurs nazies mais est bien le résultat d’un processus plus ancien qui a débuté au 19ème siècle, et qui répond à une injonction
inscrite dans la Torah. "

NON : LE PUBLICITAIRE ATHEE HERTZEL A DECIDE DE LANCER LE SIONISME SUITE AU PROCES DE DREYFUS !!!!!

Les antisémites religieux ne reculent devant aucun mensonge, tout comme les antisémites allemands pour fourguer leur camelote génocidaire.

-Honte à vous -


gerard.David 29/05/2011 22:54


Il est a peine pensable que des représentants arabes dit israeliens, puissent librement, a la Knesset, médirent sur Israel, se feliciter des rapprochement fatah et hamas, dirent librement que
bientôt Israel n'existera plus, et que tous les juifs seront tuer. Mais ou va-t-on ????
Ces gens devraient d'une part être interdits de représenter quoi que se soit à la Knesset, et sur leur dires, anti-israeliens, être expulsés, eux, leur familles, descendant et ascendants, d'Israel.
Nous aussi, devont purifier Israel, pays du peuple juif .


Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis