Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 avril 2010 4 15 /04 /avril /2010 21:46

 

http://www.francesoir.fr/chronique-l-etrange-visite-du-premier-ministre-turc-erdogan-paris

Chronique - L’étrange visite du premier ministre turc Erdogan à Paris

Par ses propos inquiétants et ses reproches tous azimuts, le leader du parti de la Justice et du Développement (AKP, issu de l’Islamisme) a même refroidi les ardeurs de certains partisans de Turquie dans l’Union qui voyaient dans ce pays l’allié de l’Occident et l’unique pays musulman laïque du monde. Tout d’abord, Erdogan a violemment attaqué Israël dans des sorties destinées à plaire au monde islamique. Il a ainsi affirmé qu’Israël est « la principale menace pour la paix au Proche-Orient ».

Réitérant l’accusation de « génocide » de 1500 Palestiniens par l’armée israélienne durant l’opération « Plomb durci» à Gaza contre le Hamas (hiver 2009-2010), Erdogan a relancé la polémique avec l’Etat hébreu qui a exprimé sa consternation. Il a ensuite réitéré son soutien à la République islamique iranienne et à son « cher ami » le Président Ahmadinejad, qui veut pourtant la bombe atomique, menace de rayer Israël de la carte et nie la Shoah en organisant à Téhéran des colloques niant le génocide juif. Au moment où l’Iran réaffirme ses ambitions nucléaires et où l’Occident plaide pour des sanctions renforcées contre Téhéran, Erdogan, dont le pays est actuellement membre du Conseil de sécurité de l'Onu, s’y est déclaré fermement opposé, critiquant la position de la France qui plaide pour un troisième train de mesures de rétorsion.

Fier du fait que la Turquie est un partenaire stratégique de l’Iran, le Premier ministre turc a déclaré que l'Agence Internationale pour l’Energie atomique (AIEA) « ne dispose pas de certitudes sur les visées militaires de Téhéran et qu’il n’est donc pas question de mettre un pays en accusation sur des probabilités »… Erdogan n’a aucunement cherché à séduire le turco-sceptique président français pour plaider l’entrée de son pays dans l’UE, mais a au contraire adopté un ton arrogant. Comme si tout était dû à la Turquie et comme si elle n’était pas la première responsable du blocage : car Ankara continue d’occuper et coloniser illégalement le Nord de Chypre refuse de reconnaître la République de Chypre - membre de l’Union, et refuse même d’appliquer le protocole d’Ankara sur l’Union douanière Turquie-UE en refusant l’accès aux avions et bateaux chypriotes des ports et aéroports turcs, en violation des accords européens.

Il est vrai que R. T. Erdogan ne cesse d’aggraver son cas depuis quelques semaines : il a menacé de « déporter 100 000 Arméniens illégaux de Turquie », continue de nier le génocide de ce peuple dont les survivants sont considérés (comble de l’ironie) par lui comme des « clandestins » sur leur propre terre d’origine... Adepte de la théorie du complot, Erdogan accuse la diaspora arménienne d’être à l’origine du « dénigrement mondial de la Turquie » et, depuis l’offensive israélienne contre le Hamas, fustige la diaspora sioniste mondiale qui justifierait le « génocide palestinien dans les médias »…

Etonnant de la part de celui qui reproche à l’Europe d’être un « club chrétien », Erdogan, qui rêve que son pays soit le leader du monde musulman, a donné des leçons de laïcité à la France, en dénonçant le débat sur la Burqa et la loi sur le voile islamique, au nom d’une conception de la laïcité consistant à « s’habiller selon ses propres croyances » et de la présence de « six millions de musulmans » en France. Comme si les Musulmans étaient tous pour le voile intégral... Ainsi qu’il l’a lancé lors de la visite en Turquie d’Angela Merkel, favorable au Partenariat privilégié avec Ankara comme Nicolas Sarkozy, M. Erdogan a même appelé les Turcs à « refuser l'assimilation », comparée à « un crime contre l’Humanité »…

Ce qui ne manque pas de toupet de la part de celui qui nie le génocide de 1,5 millions Arméniens et qui est fier d’être le « cher ami » du négationniste Ahmadinéjad ! Enfin, le Premier Ministre turc, loin d’entendre l’opposition de Paris sur l’entrée de la Turquie dans l’UE, a déclaré que « la France doit changer », et que « M. Sarkozy peut réviser son approche » après s’être rendu en Turquie dans les prochains mois…

Partager cet article
Repost0

commentaires

G
<br /> Nous n'avons que faire de la visite du président Erdogan en france. La turquie a choisi sont camps faire bloc avec le monde islamique, et surtout son ami, le nain d'iran, et n'en a que faire de<br /> l'occident.Qu'il reste chez, qu'il rende visite a ses amis du proche-orient, et oubli les pays occidentaux, qui ne veulent pas de lui en leur communaute. Shabbat chalom Gerard David<br /> <br /> <br />
Répondre

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis