Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 15:22

 

 

Décryptage de Dario S. Rome

L’Irak, qui a exclu la Syrie du Sommet arabe de Bagdad, est la cible d’une vague d’attentats

Une cinquantaine de mort et 200 blessés

jeudi 23 février 2012 - 11h07, par Dario S. (Rome)

 

http://www.mediarabe.info/spip.php?article2124


Logo MédiArabe.Info

Mercredi 22 février 2012, le chef de la lutte antiterroriste de la province d’Al-Anbar (ouest), le général Khaled Al-Dulaïmi, a annoncé l’arrestation du chef de "l’Armée des Ansar Al-Sunna", Walid Khaled Ali, pendant son entrée en Irak depuis le territoire syrien. Une preuve supplémentaire sur l’implication syrienne dans la déstabilisation de l’Irak.

Tip A Friend  Envoyer par email impression Imprimer cet article 

La Syrie a longtemps menacé de répandre le chaos dans la région pour protéger son régime, semble mettre ses menaces à exécution. Hier mercredi, l’Irak a arrêté le chef du groupe terroriste « Ansar Al-Sunna », basé en Syrie, pendant sa tentative d’infiltration en territoire irakien. Selon plusieurs observateurs, Damas cherche à se venger de l’Irak, qui l’a exclu du prochain sommet arabe prévu à Bagdad à la fin du mois de mars. La reprise des attentats terroristes vise ainsi à annuler ou déplacer le sommet de la Ligue arabe.

Cette lecture explique en partie les raisons de la nouvelle vague d’attentats qui a frappé Bagdad et plusieurs provinces (Salaheddine et Kirkouk au nord, Diyala et Babylone au centre), ce jeudi matin, faisant selon un dernier bilan 50 morts et plus de 240 blessés. Au moins un des attentats à la bombe et à la voiture piégée aurait été mené par un kamikaze.

L’implication syrienne dans le « terrorisme transfrontalier » n’est pas nouvelle. Le premier ministre irakien, Nouri Al-Maliki, aujourd’hui allié au régime syrien sous pressions iraniennes, avait rappelé son ambassadeur de Damas au lendemain du « mercredi noir » (19 août 2009), attribuant les attentats à la Syrie et menaçant de « réexporter ce terrorisme vers l’expéditeur ». Depuis, Al-Maliki a adopté un profil bas et a fait d’importantes concessions à Damas, notamment économiques, contre son maintien à la tête du gouvernement après les élections législatives remportées par son rival Iyad Allawi. « N’ayant pas d’alliés, mais juste des agents, la Syrie est prête à les sacrifier pour ses propres intérêts », souligne un diplomate arabe en poste à Damas. Il rappelle « le nombre impressionnant des agents de la Syrie qui ont été assassinés au Liban à la fin de leur mission, et quand ils devenaient encombrants ».

Notre interlocuteur, qui ne cache pas son hostilité au régime syrien après l’avoir côtoyé et expérimenté, souligne que « les craintes du chaos en Syrie, semblable à celui qui a ensanglanté l’Irak depuis fin 2003, en cas de chute du régime de Bachar Al-Assad, ne sont pas justifiées ». Le diplomate explique en effet que « le chaos en Irak était en partie le résultat des erreurs américaines commises par Paul Bremer, mais surtout le fruit de l’ingérence syrienne dans le pays. Damas a manipulé les tribus d’Al-Anbar, exploité les anciens du Baath réfugiés sur son sol, et encouragé et armé Al-Qaïda ». Et le diplomate de conclure : « après la chute d’Assad, il n’y aura plus un manipulateur aussi habile que le régime syrien pour transformer la Syrie en Irak-bis. Les menaces proférées par le régime sont ainsi injustifiées ».

Dario S.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis