Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 11:11

 

Baraks meeting with Obama 16.12 (Copier)

 

Barack Obama et Ehud Barak dans le Maryland

 

L’Iran s’est lancé dans des “activités en relation avec un possible armement [nucléaire]”, ont affirmé des sources américaines, mercredi 22 décembre, rendant ainsi compte du retournement radical de l’attitude de « wait-and-see » [attendre et voir], observée par l’Administration Obama, concernant toute attaque de l’Iran. Cette semaine, le Secrétaire à la Défense Léon Panetta et le Président de l’Etat-Major interarmes américain, Martin Dempsey ont exprimé publiquement ce changement de ton. Les sources de Debkafile à Washington mentionnent que la République islamique a franchi la ligne rouge instaurée par le Président Obama, en ce qui concerne les Etats-Unis, c’est-à-dire, lorsque Téhéran commencerait à utiliser des technologies et des matériaux fissiles (l’uranium enrichi) qu’il a amassé, pour assembler une bombe ou un missile à des ogives. Cela marque le moment où l’Iran devient une puissance nucléaire et il ne reste qu’une courte période avant qu’il ne dispose réellement d’une arme nucléaire opérationnelle.

 

Washington a toujours affirmé que lorsque l’ordre serait donné à Téhéran de fabriquer une arme, les Etats-Unis l’apprendrait en très peu de temps.

 

Le drone furtif américain RQ-170 a été envoyé, pour la première fois, dans l’espace aérien iranien pour découvrir des preuves qui confirmeraient ce soupçon. Le 4 décembre, les Iraniens ont abattu l’avion de reconnaissance sans pilote, grâce à des moyens de renseignement ou de cyber-guerre non encore pleinement élucidés. Les Etats-Unis – et, aussi, plus probablement Israël – se sont alors tournés vers d’autres ressources de renseignement pour découvrir ce que l’Iran était sur le point de faire. Selon des sources du renseignement militaire de Debkafile, ils ont trouvé des preuves que l’Iran avait, en fait, commencé à assembler des composants d’une bombe nucléaire ou d’une ogive.

 

Cette découverte a précipité les dernières déclarations de M. Panetta et du Général Dempsey. Le Secrétaire à la Défense l’a fait comprendre en quelques mots, lorsqu’il a déclaré, mardi 20 décembre : « En dépit des efforts visant à interrompre le programme nucléaire iranien, les Iraniens sont parvenus à un point où ils sont en capacité d’assembler une bombe dans l’année en cours, et probablement en moins de temps que ça ».

 

Le jour suivant, le Général Dempsey a affirmé, de son côté : « ma plus grande inquiétude est qu’ils sous-estiment notre détermination. Toute erreur de calcul pourrait avoir pour conséquence que nous soyons entraînés dans un conflit, et cela constituerait une tragédie pour la région et pour le monde ».

 

Dennis Ross, qui était jusqu’au mois dernier, le conseiller principal du Président Obama pour le Moyen-Orient, et le principal architecte des politiques de la Maison Blanche, concernant le programme nucléaire iranien et l’entente avec Israël à ce sujet, avait affirmé : « Israël a quatre sujets de préoccupation, concernant l’enrichissement d’uranium réalisé dans l’installation nucléaire souterraine de Fordo, près de Qom et de nouvelles évolutions qui en découlent :

 

1.  L’accumulation, par l’Iran, d’uranium pauvrement enrichi, sa décision d’enrichir jusqu’à 20%, “alors qu’il n’y a aucune raison de le faire”.

2.   Le “renforcement” des sites nucléaires iraniens, essentiellement en tranférant les installations en sous-sol.

3. D’autres activités en relation avec une possible conversion en armement.

4.   Israël soupçonne que Fordo ne soit pas la seule installation enterrée de l’Iran, et que “l’armement” nucléaire se poursuit subrepticement dans des localisations souterraines supplémentaires. « Je ne voudrais pas faire de Qom une exception et affirmer que c’est la seule ligne rouge israélienne qui déclencherait une réplique militaire ».

 

Nos sources militaires révèlent que ces évolutions ont été évoquées lors du court entretien épique entre le Président Obama et le ministre de la Défense israélien Ehud Barak, à l’hôtel Gaylord du Maryland, le 16 décembre. Il s’est clôturé par un accord sur les réponses communes des Etats-Unis et d'Israël, face à la nouvelle situation qui se développe en Iran.

 

La Maison Blanche a accepté, depuis, l’évaluation israélienne du calendrier concernant la bombe nucléaire iranienne et elle approuve la conviction qu’à moins que l’Iran ne revienne sur sa décision de fabriquer une bombe nucléaire et ne fasse marche-arrière dans le processus qu’il a mis en route ce mois-ci, la seule option restante serait une frappe militaire pour mettre son programme nucléaire hors d’état de nuire.

 

 

A la suite de la rencontre dans le Maryland, les sources de Debkafile mentionnent qu’un cortège de responsables américains de premier plan s’est rendu en visite en Israël, afin de renforcer la coordination entre les Etats-Unis et Israël, pour leurs prochaines actions. Le Lieutenant-Général Frank Gorenc, commandant de la 3ème force aérienne américaine, était parmi ces visiteurs. Il est venu organiser le plus vaste exercice militaire conjoint entre Israël et les Etats-Unis, comme faisant partie du panel des réponses communes aux étapes franchies par l’Iran.

 

Mardi 20 décembre, on a assisté à l’arrivée de la Sous-Secrétaire d’Etat, Wendy Sherman, le bras droit d’Hillary Clinton, en compagnie de Robert Einhorn, un conseiller spécial du Département d’Etat sur les sujets de non-prolifération. Tous deux sont venus pour resserrer les termes diplomatiques des décisions arrêtées par le Président Obama et le Ministre de la Défense Barak, lors de leur rencontre à Washington.

 

DEBKAfile Reportage exclusif December 22 décembre 2011, 9:49 AM (GMT+02:00)

 http://www.debka.com/article/21589/

Adapté par Marc Brzustowski

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

clovis simard 25/02/2012 04:03

Mon Blog(fermaton.over-blog.com),No-20, THÉORÈME ATOMIQUE.- FERMAT-WHILES-BOMBE ATOMIQUE ?

Roberto 22/12/2011 14:53

Je rêve de voir les installations nucléaires Iraniennes réduites à l'état de gravats, et voir les hayatollas Iraniens prendre la fuite en catastrophe. Le mieux serait que ces gens soient capturés
par leur propre peuple. L'exemple de Kadhafi, violé et tué par les révoltés m'a marqué. Cela ne me déplairait pas de voir tous les dirigeants Iraniens subirent le même sort. Ce serait un
merveilleux cadeaux de fin d'année pour la planète toute entière.

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis