Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 23:29




Analyse de Khaled Asmar - Beyrouth

L’Iran lance l’enrichissement d’uranium à Natanz et prépare son entrée au club des grandes puissances


Après le détroit d’Ormuz, Téhéran cherche à contrôler et menacer le détroit de Bab El-Mandeb, par alliés interposés

mardi 9 février 2010 - 09h50, par Khaled Asmar - Beyrouth

Logo MédiArabe.Info

Que fera l’Iran de sa puissance conventionnelle et nucléaire ? Se contentera-t-il de maintenir un équilibre de la terreur ? Ou au contraire, l’exploitera-t-il pour accentuer son hégémonie régionale ? Cette perspective inquiète les pays arabes et le Golfe, d’autant plus qu’Al-Qaïda dans la Péninsule Arabique, un allié objectif de Téhéran, veut contrôler l’entrée de la Mer rouge.

Selon la télévision iranienne « Al-Alam », l’Iran a lancé, ce matin, le processus d’enrichissement d’uranium à 20% sur le site de Natanz (selon plusieurs experts, l’uranium sera enrichi à 19,7% et non pas à 20%). Mais la télévision arabophone iranienne ajoute que « cet enrichissement se déroule sous la supervision des inspecteurs de l’AIEA », l’Agence internationale de l’énergie atomique ayant été informée hier de la décision prise dimanche par le président Mahmoud Ahmadinedjad. Cette décision inquiète la communauté internationale et les pays voisins de l’Iran, notamment les monarchies du Golfe. Unanimement, ces pays ont condamné Téhéran et ses provocations.

Parallèlement à ses efforts nucléaires, l’Iran a présenté hier plusieurs types d’avions, de drones et de simulateurs de vol fabriqués sur place. Il a également annoncé la fabrication de missiles sol-air de basse altitude, des missiles anti-chars et des missiles d’interception de missiles similaires, voire plus performants que les S-300 russes. La semaine dernière, Téhéran avait lancé une fusé spatiale, avec une capsule expérimentale contenant des insectes, et affirme qu’il envisage le lancement de satellites de communication et d’observation.

De ce fait, et à ce stade, les Iraniens pensent avoir franchi un point de non-retour, et préparent leur entrée dans le club des puissances nucléaires. Ce qui peut être légitime. Cependant, plusieurs questions restent sans réponses : l’Iran se contentera-t-il de cet équilibre de la terreur ? Ou au contraire, usera-t-il de sa supériorité pour poursuivre son hégémonie sur la région ? Ces questions s’imposent d’autant plus que Téhéran n’a jamais caché ses ambitions. Politiquement, l’Iran cherche toujours à exporter sa Révolution et répandre le chiisme ; idéologiquement, le président Ahmadinedjad est adepte de l’école selon laquelle le chaos accélère le retour de l’imam Al-Mahdi. De ce fait, la surpuissance conventionnelle et nucléaire de la République islamique pourrait lui servir de levier pour parvenir à ce chaos.

En effet, outre la menace que représente le Hezbollah libanais sur la stabilité régionale, (Liban et Israël, voire même sur la Syrie et l’Egypte), la déstabilisation du Yémen se poursuit par les alliés interposés. Après les rebelles d’Al-Houthi, qui poursuivent leurs combats contre l’armée de Sanaa, faisant hier 12 morts (10 militaires et deux combattants tribaux) à Harf Soufiane et Al-Malahiz (Nord), Al-Qaïda dans la Péninsule Arabique dont les liens avec l’Iran ne font plus de doute, appelle au jihad contre les Chrétiens et les Juifs dans l’objectif de contrôler le détroit hautement stratégique de Bab El-Mandeb, au sud de la Mer rouge, et de priver les pays du Golfe et l’Occident de cette voie maritime importante, où transitent 57 tankers par jour, en moyenne. Rappelons que l’organisation terroriste avait déjà appelé au « jihad maritime », en avril 2008. Rappelons également que le Hezbollah avait tenté d’infiltrer l’Egypte pour menacer le Canal de Suez.

L’Occident est condamné à s’adapter à cette nouvelle donne et ses réactions, déjà en ordre dispersé, semblent tardives et inefficaces. Car les éventuelles sanctions et les frappes militaires seraient à cet égard stériles. Toutes les mises en garde et les avertissements de ces dernières années sont restés vains. Face aux Occidentaux qui manquent cruellement de courage, l’Iran va finalement parvenir à réaliser son Empire perse depuis l’Asie jusqu’à la Méditerranée, en englobant l’Irak et la Syrie, et une extension vers le Liban et Gaza.

Khaled Asmar

© Nos informations, analyses et articles sont à la disposition des lecteurs. Pour toute utilisation, merci de toujours mentionner la source « MediArabe.info »

Partager cet article
Repost0

commentaires

T
<br /> Orange Orange, Croyez moi, nous n'allons pas tarder a le savoir. Vous avez ete si patients jusque la, cela ne va pas plus tarder. De toutes facon les armes nucleaires entre les mains d'un fou, tout<br /> est a prevoir!<br /> <br /> <br />
Répondre
O
<br /> Concrètement, quelles conséquences auraient des frappes contre les installations nucléaires en Iran ?<br /> <br /> 1. Aucune conséquence, l'Iran ferait profil bas ?<br /> 2. Un bref échange action / ripostes entre Israel et l'Iran ?<br /> 3. Une vraie guerre Israel / Iran associant Hezbollah, Gaza, Syrie ?<br /> 4. ...<br /> <br /> Quelle réponse donner à cette question trouvée sur Pnyx: http://www.pnyx.com/fr_fr/poll/530<br /> <br /> Est-ce un hasard si, après plusieurs années de valses-hésitations, les rapports de force semblent se figer au moment où les relations entre le Chine et les USA n'ont, depuis très longtemps, été<br /> aussi tendues sur nombre de dossiers ?<br /> <br /> De tous côtés, l'on parle d'action ! Que se cache derrière ce terme ? Des sanctions ou des frappes ?<br /> <br /> <br />
Répondre
T
<br /> Bonjour Gerard,<br /> Sans aucun doute. Les Iraniens ont pas mal reussi jusque la, il faudrait voir jusqu'ou ira leur stupidite.<br /> Shavuah Tov<br /> <br /> <br />
Répondre
G
<br /> On va encore assister a la guerre pour le passage du détroit de la mer rouge, au même titre que celle engagée lors de la fermeture du canal de suez par nasser.Je ne pense pas que les pays<br /> occidentaux restent impassible a cette fermeture. Apparemment, l'iran nous réserve de bien trites jours.<br /> Savoua tov Gerard David<br /> <br /> <br />
Répondre
T
<br /> Belle perspective en effet. Le prix de la stupidite est bien lourd. L'Iran n'a jamais ete un pays calme et donc l'apocalypse est l'issue finale. Le monde libre n'aimerait pas du tout se voir prive<br /> de ses voies maritimes... allez ouvrez votre arsenal! Nous vous avons que trop souvent prevenus!<br /> <br /> <br />
Répondre

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis