Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 novembre 2010 1 01 /11 /novembre /2010 18:57

 

 

L’autre affaire l’Oréal ou comment s’est construite la fortune Schueller Bettancourt avec le coup de pouce, entre autres, de François Mitterand

 

Hélène Keller-Lind

lundi 1er novembre 2010

 
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


 
Il faut écouter l’émission « L’autre affaire l’Oréal, » de Michel Field sur Europe1....Elle est édifiante. ..et rappelle les compromissions politiques, notamment celle de François Mitterand, qui ont permis à l’Oréal, collaborationniste pendant la guerre, d’échapper à la nationalisation décrétée au lendemain de la guerre, puis à faire d’André Bettancourt un ministre....

L’émission de Michel Field qui recevait Michel Bar-Zohar, Franck Ferrand et Jean Frydman pour évoquer le passé ignominieux de l’Oréal, avant et pendant la guerre, mais aussi après et de plusieurs manières, a été diffusé pour la première fois en août dernier et rediffusé le 1er novembre. Et peut êtreréécoutée sur le site d’Europe 1 Elle vaut le détour car c’est une réalité de l’histoire de France, même si ce qui y est rapporté suscite le dégoût...

Pour résumer : de joyeux copains totalement séduits par les sirènes – sous forme d’athlétiques jeunes hitlériens décrits avec ravissement – nazies et d’extrême-droite, sont devenus desmilitants très actifs de mouvements prônant ces thèses. Avant et pendant la guerre. L’un d’eux était Eugène Schueller, fondateur de l’Oréal, l’autre André Bettencourt, celui qui devint son gendre – donc l’époux de...-. Un autre était François Mitterand qui fut leur ami, y compris après la guerre et qui réussit à convaincre Pierre Mendès-France de prendre Bettencourt comme ministre...

L’entreprise, mouillée jusqu’au cou dans la collaboration a été l’une des rares à être nationalisée après guerre...ce qui ne futpas appliqué grâce aux soutiens de son patron et à des témoignages de bonne conduite en sa faveur venant decamarades devenus « Résistants » - vrais ou faux- sur le tard...

L’Oréal a également trempé dans le boycott arabe d’Israël, ce que décrit Michel Bar-Zohar. Rien d’étonnant à cela...Rien d’étonnant non plus au fait que l’entreprise ait imaginé dans un premier temps que si Jean Frydman voulait à ce point faire connaître la vérité du passé de l’entreprise, c’était pour des raisons financières...Cela rejoint les «  analyses  » « d’historiens » arabes diffusées par la télévision palestinienne aujourd’hui, estimant que les Juifs se seraient rendus insupportables, entre autres pour « leur goût prononcé de l’argent »...

Un témoignage très fort qu’il faut lire aussi n’a pas été évoqué : il s’agit de celui de Monica Waitzfelder qui raconte son enquêtefouillée mais difficile, véritable course d’obstacles, dans « L’Oréal a pris ma maison : les secrets d’une spoliation.  » Le siège social en Allemagne de l’Oréal avait été installé dans la grandemaison de la famille de sa mère à Karlsruhe. Maison qui lui a été volée pendant la guerre. Histoire d’une spoliation avec son cortège de fuites et déportations de membres de la famille...et sans que ceux qui dans sa famille ont survécu ait été indemniséspour ce vol. Ce qui va au-delà d’une affaire d’argent et est une affaire de justice tout simplement...Une histoire révélée, mais combien d’histoires similaires ne l’ont pas été...

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis