Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 13:21

http: www come4news com images users 3100 MIKATII jpg Liban : démission du Premier ministre Nagib Mikati

 

L’analyse de Dario S. (Rome)

La démission du Premier ministre libanais plonge le Liban dans une crise politique

 

link


Crainte d’un vide institutionnel que le Hezbollah tenterait de remplir

vendredi 22 mars 2013 - 20h19, par Dario S. (Rome)

Logo MédiArabe.Info

Le premier ministre libanais Najib Mikati vient de démissionner, après une journée chargée de rebondissements. Mais Mikati restera sans doute en place, pour longtemps, afin d’expédier les affaires. Car à quelques mois de la fin du mandat du Parlement, il est quasiment impossible de former un nouveau gouvernement.

 

Najib Mikati vient d’annoncer sa démission, et donc celle du gouvernement, dans un discours télévisé adressé aux Libanais, ce vendredi soir, au terme d’une journée pleine de rebondissements. Le Conseil des ministres a échoué aujourd’hui à s’entendre sur plusieurs questions cruciales et à faire face à la situation explosive à Tripoli, fief de Mikati. Les principaux sujets de discorde sont :


Les ministres du Hezbollah et de son allié Michel Aoun ont refusé la création d’une commission nationale de supervision des élections législatives, une mesure indispensable pour réussir les législatives de juin prochain, qui seront reportées de facto, d’autant plus que la classe politique ne s’est pas encore entendue sur le mode de scrutin à adopter.


Les ministres de la majorité pro-syrienne ont également refusé le maintien du général Ashraf Rifi dans ses fonctions. Le commandant des Forces de Sécurité Intérieures (FSI) atteint, dans quelques semaines, l’âge de la retraite. Le Hezbollah cherche à le remplacer par l’un de ses fidèles pour contrôler ce dernier corps constitué qui lui échappe encore. Le Hezbollah et le général Aoun refuset également le maintien à son poste du chef des services de renseignement de l’armée. Michel Aoun cherche aussi à imposer son gendre à la tête de l’armée.


Pour accentuer la pression sur l’armée et sur Mikati, les Alaouites de Tripoli ont mis leurs menaces à exécution, et la situation déborde désormais les quartiers traditionnellement tendus de Jabal Mohsen et Bab Tebbani. L’armée libanaise peine à imposer le calme.


Les pressions syriennes directes se poursuivent à la frontière, tant dans le nord (Akkar) que dans la Békaa (Ersal et Hermel). Selon plusieurs sources, Bachar Al-Assad a menacé, la semaine dernière, de bombarder le Liban si le président Michel Sleiman ne remplace pas le commandant en chef de l’armée, lequel avait refusé d’engager l’armée contre les rebelles syriens.


Le gouvernement a échoué à financer les revalorisations salariales promises. Les syndicats ont accentué les pressions, à travers les manifestations et les sit-in. L’économie est au bord de la faillite. Mikati n’a pas trouvé les ressources nécessaires pour financer les hausses des salaires susceptibles de désamorcer la crise.


Ces raisons apparentes ont poussé Mikati à démissionner et à engager le Liban dans un vide institutionnel. Mais plusieurs observateurs redoutent d’autres raisons sournoises, comme notamment la volonté délibérée de provoquer le vide, afin de reporter les élections et de permettre au Hezbollah d’accomplir un coup d’Etat blanc qui lui permettrait de mieux aider Bachar Al-Assad dans sa guerre d’extermination en Syrie.

Dario S.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis