Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 17:46

 

Politiquement-incorrect-en-France-copie-1.jpg

Merci Gabriel, 

 

 

LA FRANCE EST-ELLE DEVENUE LE  BRAS ARME DE L’ONU ?

 

Par Gabriel Lévy

pour © 2011 www.aschkel.info

11 avril 2011

 

On nous répète à satiété que la France ne fait pas la guerre, ni en Côte d’Ivoire, ni en Lybie, ni ailleurs ; qu’elle exécute les missions que l’ONU lui confie.

 

Ainsi, il ne lui suffisait plus d’être l’un des trois ou quatre premiers contributeurs financiers au fonctionnement de cette institution, elle lui fournit aussi notre armée.

 

Or, il n’y a rien de glorieux à se mettre au service d’une institution non démocratique, partisane, impuissante, mais toujours perverse.

 

Non démocratique :

·         un pays, une voix, c’est ainsi que la voix du sultanat du Brunei vaut celle de la France,

·         moins d’un tiers des pays qui y sont représentés disposent d’un régime démocratique,

·         un organisme supranational à fondement religieux (Organisation de la Conférence Islamique) dispose du vote de 57 états sur 192,

·         Mahmoud Ahmadinejad, ne s’y est pas trompé, quand, sous un tonnerre d’applaudissements, il a dit à l’occasion de la sortie des pays démocratiques : "Ceux qui ont quitté la salle ne constituent qu'une petite minorité et une petite minorité peut-elle imposer sa loi aux peuples du monde ?"

·         la Commission des droits de l’homme de l’ONU a été dirigée par la Libye, et elle est en fait conduite par des états comme l’Iran, ou Cuba…. Elle ne sert qu’à promouvoir la haine entre des « Nations désunies » (1). Quant aux droits de la femme, leur persécution reste toujours violente…

Partisane :

·         l’assemblée générale de l’ONU obéit à des votes automatiques lorsqu’il s’agit de condamner, à tous propos et hors de propos, deux états,

·         elle prétend que le blasphème est un crime….

Impuissante :

·         la résolution « pétrole contre nourriture » n’avait permis que des malversations, au demeurant faites au profit d’un ambassadeur de France ;

·         les massacres au Darfour, au Congo, et dans tant d’autres pays n’ont jamais pris fin, les massacreurs ayant le champ libre malgré les inculpations inutiles du tribunal pénal international ;

·         la force FINUL au Liban, dont la France a suscité la création (résolution 1702)  et fourni le contingent de soldats le plus important, a couvert le réarmement prohibé du Hezbollah par la Syrie et l’Iran, et sa prise effective du pouvoir dans ce pays …

Nous avons bien compris la conséquence du « multilatéralisme » :désormais la politique étrangère de la France devra être au préalable soumise à l’approbation des institutions internationales, telles que l’ONU ou l’UE.

 

Et nous aurons en définitive  à choisir entre la paralysie et des actions contestables. Car pourquoi la Libye et la Côte d’Ivoire, et pas le Yémen, la Syrie et l’Iran, des pays qui, n’entendant pas les « conseils »  habituels de la France et du secrétaire de l’ONU prescrivant « d’agir avec modération », tuent allégrement leurs populations ?

 

Il est clair que nous faisons une guerre en Côte d’Ivoire, avec des moyens que la France se garde de qualifier, selon son expression coutumière, de « disproportionnés », celle qu’elle réserve aux pays qui défendent l’intégrité de leur territoire et la sécurité de leur population contre le terrorisme.

 

Cette guerre, comme toutes les guerres dites asymétriques, s’accompagne de victimes collatérales et de bavures. Ainsi « notre allié » ivoirien se livre-t-il aussi à des massacres que nous tentons de minimiser. Le spectre du Rwanda - M. Juppé était alors ministre des affaires étrangères - devrait nous inquiéter. Avons-nous fait à l’époque le bon choix et le faisons nous aujourd’hui ? Cette guerre a des causes à la fois tribales, ethniques et religieuses… mais, pour l’occident, « mieux vaut avoir tort avec Mahomet que raison avec Jésus » ?

 

1-      « Les Nations Désunies. Comment l’ONU enterre les droits de l’homme ». Malka Marcovich (2008).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis