Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 juin 2012 7 10 /06 /juin /2012 23:55

 

 

Chimique 0 (Copier)

 

Rebels Chemical Weapon 8.6.12 (Copier)

 

La guerre chimique menace la Syrie

 

 

Téhéran a publié, dimanche 10 juin, un reportage à fort tirage, accusant les rebelles syriens de se doter d’armes chimiques en provenance de Libye et d’acquérir un entraînement à leur usage grâce à une source inconnue. Le reportage distille des frissons alarmants venus des capitales occidentales et d‘Israël, qui émettent des craintes que Téhéran et Damas préparent le terrain pour que le Régime Assad ait, finalement recours aux armes chimiques pour écraser ses ennemis.

 

L’Iran a prétend que : “Tout reportage diffusé sur le prétendu usage de l’Armée syrienne d’armes chimiques est destiné à paver le chemin pour que les terroristes utilisent ces armes contre le peuple et accusent l’armée syrienne et le gouvernement de ce crime ».

 

Trois jours plus tôt, le 7 juin, des sources rebelles syriennes ont accusé des avions de l’armée de l’air syrienne d’avoir propagé des substances empoisonnées sur Deraa, Hama et Idlib qui ont frappé des gens et les ont plongées dans l’inconscience. Cela s’est ensuite avéré infondé.

 

 

Des sources militaires occidentales qui observant les zones points chauds de la Syrie alertent sur le fait que les deux côtés engagés dans le conflit parlent désormais ouvertement de guerre chimique atteste de leur sérieux dans la préparation à se résoudre à cette escalade mortelle – et à ce changement ultime des règles du jeu. S’ils y recouraient effectivement, affirment ces sources, Washington, les capitales européennes, Riyad et Jérusalem, le Président américain Barack Obama ne pourrait s’en tenir à son refus de prendre des mesures militaires en Syrie et devrait les engager au moyen de forces limitées, afin de mettre un terme à l’escalade dans l’horreur.

 

Dans ce cas, les Etats-Unis seraient Presque certainement rejoints par l’Arabie Saoudite, le Qatar et, probablement d’autres nations arabes.

 

Des porte-parole officiels en Occident, à Moscou et aux Nations Unies continuent d’avertir que la Syrie est sur le point de sombrer dans la guerre civile, refusant d’admettre qu’une guerre confessionnelle qu’ils ont échoué à éviter est déjà pleinement à l’œuvre, entre les Musulmans sunnites et la minorité alaouite d’Assad.

 

Les Chrétiens sont déjà impliqués, parce que plusieurs membres de cette communauté occupent des positions de haut-rang dans le commandement de l’armée. Le Ministre de la Défense Dawoud Rajiha, qui dirige l’action du gouvernement contre la révolte, est un Chrétien.

 

Le conflit ne se déroule plus aussi nettement entre l’Armée syrienne seule et les divers groupes armés. Le massacre d’Al Houla, la dernière semaine de mai a été un tournant tragique : des groupes armés alaouites et des Sunnites vivant dans les mêmes quartiers se tournent désormais les uns contre les autres. On a largement omis de rapporter leurs combats. L’un des épisodes de ce genre les plus désastreux, a éclaté la semaine passée, entre les voisins sunnites et alaouites de Latakié. De nombreuses régions du Sud, de l’Est et du Nord de la Syrie ont, par conséquent, échappé à tout contrôle de l’armée et des forces de sécurité. Des sources militaires occidentales et israéliennes ont révélé que les commandants régionaux et l’Etat-Major général à Damas ont perdu la mainmise sur la violence qui sévit dans ces régions et que d’autres massacres sur la même échelle qu’al Houla et Al Qbeir sont à redouter.

 

 

Abdel Basset Sayda, nouveau chef kurde du Conseil National de l'opposition syrienne.

 

Le choix du Conseil National des rebelles syriens pour un exilé kurde, Abdel Basset Sayda, samedi, comme son nouveau dirigeant, est un mauvais présage. Plus qu’une mesure permettant de résoudre les différences entre les diverses factions et d’unifier les rangs, cette nomination entraîne carrément la communauté kurde, représentant un cinquième de la population syrienne, dans la révolte. Or, les Kurdes syriens sont massivement restés en dehors d’elle jusqu’à présent.

 

Une préoccupation majeure pour Jérusalem a été provoquée par les commentaires récents apparus dans les publications des Gardiens de la Révolution. Vendredi et samedi, le porte-parole officiel des GRI, Mashregh, a mentionné un avertissement du Général de Brigade Massoud Jazaeri, disant que dans le cas où une force occidentale ou arabe quelconque s’ingérait en Syrie, les alliés d’Assad membres de la « résistance », « s’assureraient que les agresseurs ne survivent pas au conflit. Le régime sioniste et les intérêts des ennemis de la Syrie sont tous situés à portée de tirs de la résistance ». Samedi soir, le Ministre russe des affaires étrangères, Sergeï Lavrov a souligné la ligne dure adoptée par la Russie, en Syrie : « Moscou soutiendrait le départ du Président Bachar al Assad, mais seulement dans le cas où les Syriens sont d’accord sur cela », a-t-il insisté. Il a écarté l’application de la force et des sanctions contre le régime et proposé une nouvelle conférence internationale.

 

Moscou s’est, à présent, solidement range derrière Assad et la pyramide qui le maintient au pouvoir – sa famille, les Alaouites et l’échelon supérieur de l’armée. Même si le dirigeant était, lui-même, évincé par un coup d’Etat au sein de sa propre armée, le général qui prendrait le pouvoir pourrait compter sur l’appui de la Russie.

 

 

La Syrie a subi un nouveau jour de massacre, samedi, avec des nombres de morts à deux chiffres et la mise en garde de la Croix-Rouge, affirmant que plus d’un million de Syriens sont dans un terrible besoin d’aide. La tragédie syrienne est plus insoluble que jamais.

http://www.debka.com/article/22071/Chemical-warfare-feared-raising-its-head-in-the-Syrian-civil-war-

DEBKAfile Reportage spécial 10 juin 2012, 7:50 AM (GMT+02:00)

Adaptation : Marc Brzustowski

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis