Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 22:55

Renseignement humain. 

 



 

La mise hors jeu de l’homme le plus recherché du monde marque une nouvelle victoire du renseignement humain, l’HUMINT (voir ici l’article de NanoJV sur l’école dédiée de l’OTAN). Bon point pour le NCS (*) donc,  la branche opérations de la CIA, spécialisée dans cette discipline de contacts et de terrain. Le raid sur Abbottabad n’a pu réussir que grâce à l’exploitation de failles humaines permettant de remonter à la source en l’absence de traces électroniques habituelles. Les drones (avions sans pilote) ne sont pas grand chose en effet en l’absence de renseignements humains précis. Ainsi à la veille de l’élimination ciblée, le « National » d’Abhu Dhabi qui a de bonnes intuitions, faisait  le parallèle entre les opérations ciblées américaines menées en territoire pakistanais avec l’appui relatif des services  locaux (l’ISI) et la situation de l’OTAN en Libye, beaucoup plus délicate faute de renseignement humain structuré sur les zones visées.

L’HUMINT s’inscrit ainsi comme l’une des composantes de base des opérations de chasse à l’homme menées par le Pentagone selon les 4 « F » : Find, Fix, Finish, Follow-up.  Une méthode appliquée par exemple, par la sulfureuse Task Force 373 active en Afghanistan (voir article de NANOJV sur la question ici). 

Le commando des « Navy Seals » est donc pour sa part  intervenu le 1er mai dans la ville d’Abbotabad au Pakistan sur la partie « fix and finish », en conclusion du travail  « d’intelligence » mené en amont sur le volet « find » (trouver la cible). Quand au follow-up (le suivi du dossier), il s’est effectué conformément au code de l’unité:  « We demand discipline. We expect innovation… ».  Les seals ont donc organisé des funérailles maritimes expresses, dans la discipline et la tradition, sans oublier la touche d’innovation requise pour l’occasion. Ce qui n’a pas manqué de surprendre certains observateurs un peu trop cartésiens.

(*) NCS : National Clandestine Service.  Branche action et renseignement humain de la CIA,  créée en 2005.


DB.

Copyright Nanojv: http://nanojv.com

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis