Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 19:35

 

 

logojusticebertrand

 

 

Par Maître Bertrand Ramas-Mulhbach

 

Pour © 2011 lessakele


Le 5 février 2013, plusieurs députés arabes ont quitté l'Assemblée plénière de la Knesset pour ne pas entendre et être amenés à chanter l'hymne israélien la « Hatikvah » joué immédiatement après la prestation de serment (ce chant exprime le souhait du peuple juif d’être libre sur sa terre natale et de revenir à Jérusalem). La députée arabe Hanin Zouabi (Balad) a justifié sa position de la manière suivante : « cet hymne représente un oubli, comme si je n'existais pas, comme si je devais attendre un mythe et rêve construit à mes dépens et me taire » avant d’ajouter « En tant que femme arabe née dans ce pays, l’hymne m’oppresse et m’humilie ». Cette réflexion n’est pas surprenante. Corrélativement, si des juifs vivaient en territoire palestinien et se faisaient élire au parlement local, ils auraient du mal à entonner des chants qui correspondent aux valeurs palestiniennes. 
La question se pose donc une nouvelle fois de la présence, au sein de la Knesset, de députés arabes qui ne manquent pas d’affirmer leur nationalité palestinienne et qui font allégeance à une entité ennemie (la XIX° Knesset en comprend 11 : 4 au sein du parti Raam Taal de Ahmed Tibi, 4 pour le parti Hadach et 3 pour le parti balad dont Hanin Zoabi).  
La loi fondamentale sur la Knesset du 12 février 1958 a mis à la charge des députés l’obligation de déclarer allégeance à l’Etat d’Israël par une formule qui se présente de la manière suivante « Je promets de faire allégeance à l’Etat d’Israël et de m’acquitter loyalement de mon mandat à la Knesset » (article 15). L’article 16 de la loi précise que le député ne pourra pas jouir des prérogatives attachées à son statut tant qu’il n’aura pas effectué cette déclaration (ainsi, l’élection en qualité de député ne produit aucun effet, faute d’avoir déclarer « allégeance » à l’Etat d’Israël). D’ailleurs, ce serment interdit de se montrer « déloyal » envers Israël, sous peine d'annulation du serment d'allégeance. Enfin, s’agissant des députés susceptibles d’être concernés par une double allégeance, l’article 16 A exige qu’ils se libèrent de l’autre citoyenneté, leur interdisant de déclarer allégeance à l’Etat d’Israël tant qu’ils ne s'en seront pas libérés. Les députés sont lors privés de leurs droits de membres à la Knesset avant toute déclaration sur ce point (article 16 A loi 12 février 1958).
Sur le fondement de ces textes, le quotidien Makor rishon a donc suggéré, le 26 janvier 2013, que les députés dotés d’une double nationalité entament les démarches pour se conformer aux textes et ainsi renoncent à leur nationalité américaine (pour Naftali Bennett du Foyer juif, le rav Dov Lipman de Yesh atid), française (pour Yoni Chetboun du Foyer juif, Carine Elharar de Yesh atid), ou australienne (pour Moshé Feiglin du Likoud). Les députés intéressés ont informé de ce que le principe ne posait pas difficulté à l’exception du rav Liman pour qui la décision n’est pas facile à prendre.
Bien évidemment, il conviendrait pour Israël qu’il mette en application ses textes institutionnels fondamentaux à l’égard des députés arabes de la Knesset dont le comportement déloyal et les marques d’infidélité portent gravement atteinte à l’Etat juif. 
S'agissant de Hanin Zoabi, la députée ne cache pas son inimitié pour Israël ni son statut de palestinienne. Le 13 juin 2006, elle a affirmé que la pire des menaces pour le sionisme était la démocratie, escomptant une inversion de la proportion des populations arabe et juive pour faire disparaître Israël. A la suite de sa participation à la flottille de Gaza en juin 2009, la Knesset a, le, 13 juillet 2010 voté le retrait de ses droits parlementaires en raison de sa solidarité exprimée sa envers les ennemis. Le 30 juillet 2010, elle a soutenu que l'atmosphère qui prévalait en Israël était celle d'un État fasciste qui n'a plus de sens critique par rapport à son image dans le monde. Le 15 avril 2012, la députée arabe a indiqué qu'Israël ne réussirait jamais à stopper les vagues de solidarité et qu’il allait se retrouver isolé au milieu d'un soutien international de plus en plus fort en faveur des « droits légitimes des palestiniens ». le 26 juillet 2012, elle a accusé la politique israélienne d'être à l'origine de l'attentat meurtrier de Bourgas, en Bulgarie (commis la semaine précédente) : « S'il n'y avait pas l'occupation, il n'y aurait pas de répression et de blocus, et pas d'attentat non plus ». Le même jour, elle a dit qu’il n’était pas nécessaire d'observer une minute de silence aux JO de Londres pour le 40e anniversaire du massacre des athlètes israéliens à Munich qu’elle a justifié ainsi : « Pourquoi ne commémorons-nous pas les Palestiniens qu'Israël a assassinés? ». La commission électorale avait, le 19 décembre 2012, invalidé sa candidature compte tenu de son soutien à une organisation terroriste ou ennemie impliquée dans un conflit armé avec Israël, décision que la Cour Suprême a, le 30 décembre 2012, (étrangement) annulée.
La question se pose également pour Ahmed Tibi qui encourage le terrorisme palestiniens contre les intérêts supérieurs de l’Etat juif : le 4 septembre 2010, il a imputé à l'Etat juif, la responsabilité de l’attentat commis la veille près de Kyriat Arba (4 morts) : « ceux qui envoient des colons vivre dans des terres occupées sont responsables de leur vie mais aussi de leur mort ». De même, à l'occasion de la journée nationale du martyr palestinien organisée par Mahmoud Abbas en janvier 2012, le député arabe a vanté leur actions : «Dans l’histoire des peuples et de leurs batailles, le shahid palestinien est la hauteur de la gloire. Le shahid est un symbole de la patrie. Je tiens à offrir mes bénédictions pour les milliers de martyrs dans la patrie ou en exil, et à félicitater vos shahids à l’intérieur de la ligne verte, ceux que l’occupant désigne comme des terroristes. Le vrai terroriste est en Israël, il est considéré comme un héros et devient même un ministre. ». Le 18 juin 2012, Ahmed Tibi a refusé que Centre aérospatial de la ville arabe de Taibe porte le nom du héros Ilan Ramon « susceptible d’être blessant pour les résidents locaux, et pour le secteur arabe en général. Ramon était un pilote de combat de Tsahal qui a participé aux bombardements de la population civile au cours de la guerre du Liban et dans l’attaque contre les pays arabes. »
On peut également citer Ibrahim Sarsour de Ra’am Taal qui a rencontré l’un des terroristes ayant participé à l’attentat du Park Hôtel (le 27 mars 2002) où Afou Agbaria qui a diffamé le Premier ministre Binyamin Netanyahou sur Facebook.
Manifestement, la déclaration d'allégeance à l'Etat juif des députés arabes est formelle, dénuée de sincérité et de pure circonstance. Israël serait donc bien inspiré d'en tirer les leçons en les destituant de leurs droits de parlementaires à la Knesset tant qu'ils n'auront pas renoncé à leur nationalité palestinienne (ce qui n’arrivera jamais). L’Etat juif doit donc appliquer à la lettre sa loi fondamentale et interdire aux députés arabes de la knesset d’y siéger. Inversement si l'Etat d'Israël est incapable de respecter ses propres institutions, c'est qu'il ne se respecte pas lui même. Il ne pourra alors jamais exiger de ses ennemis le moindre respect à son égard.


Partager cet article
Repost0

commentaires

K
Je trouve insultante cette manière d'être.
Insultante pour ISRAEL, qui les paye, qui les nourrit.
Insultante pour les Israeliens qui souffrent de la faim, de nombreuses guerres et qui travaillent dur pour nourrir ces gens qui leur crachent à la figure.
Combien de temps cela peut-il durer?
Qu'attend ISRAEL pour les destituer ?
Répondre
G
On est Israelien ou on ne l'est pas. Refuser de chanter la Haktiva, c'est refuser d'^etre Israelien. La knesset devrait immédiatement les expulser de la knesset et ne plus leur donner le droit de
sièger sur les bancs de la Knesset J'espère que celà arrivera un jours Savouah tov
Répondre
R
Attitude complétement débile de l'Etat d'Israél qui ne fait rien pour le respect de ses lois et de sa constitution. Les Palestiniens doivent se tordre de rire, eux qui ne connaissent pas la
démocratie, ils doivent rire à en perdre leur souffle tant les Israéliens sont RIDICULES. Payer ces gens avec les impôts prélevés sur les citoyens Israéliens, c'est le comble de la bêtise.
Répondre

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis