Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 19:27

La pierre de Jérusalem et le génocide de Titus

 

 

 

 

 http://www1.alliancefr.com/~temple/arctitus01.jpg

 

 

Par James Lewis in :

http://www.commentarymagazine.com/link.cfm?http://www.americanthinker.com

Traduction : Gilles Raphel

pour : www.aschkel.info et http://lessakele.over-blog.fr

 

Les grands immeubles d’Israël à Jérusalem sont bâtis en pierre de Jérusalem, un beau matériau naturel de construction, ainsi, la ville nouvelle semble glorieusement ressuscitée d’entre les collines elles-mêmes. Obama est un socialiste du Tiers-Monde, cela signifie qu’il voit tout à travers le prisme de la vengeance contre le colonialisme occidental du 19ème siècle. Là où Obama voit « des colonies », les Israéliens voient 900 logements dans de magnifiques bâtiments construits à partir de la roche de vie tirée de la terre.

 

http://www.pierres-du-monde.fr/pierre-de-jerusalem.php


Presque tous les Israéliens servent dans l’armée et, si vous regardez ces bâtiments en pierre d’un point de vue tactique, comme le font les soldats, vous voyez, rang après rang, des positions défensives. Même les armes à rayonnement ne pénètrent que dans un ou deux rangs d’immeubles, ce qui permet aux positions défensives d’être érigées loin derrière. Bien que rien ne soit imperméable à des explosifs ou de puissantes roquettes, chacune des rangées des grands immeubles de Jérusalem peut servir de fortification tactique : un fossé pour les chars ou pour la position d’un groupe de soldats. Ayant subit un siècle d’attaques menées par les Arabes, les Israéliens ne peuvent éviter de penser ainsi.

 
tavor-girl.jpg image by ArvinPabico

 

 

A cinquante miles au sud, le Hamas persiste à tirer chaque semaine des roquettes sur les villages israéliens environnants.  A une centaine de miles au nord, le Hezbollah a été réapprovisionné en dizaines de milliers de nouveaux missiles longue portée en provenance de Téhéran. Alors, pendant qu’Obama voit Israël comme les colonisateurs néerlandais d’Afrique du Sud, les Israéliens voient la bataille de Stalingrad : un lieu où Israël peut mener son ultime combat contre un assaut de chars et de missiles, ou encore inverser le cours des choses.

 

har-homa-483.jpg


Les Israéliens, d’habitude divisés, ont enfin trouvé un ennemi commun, et c’est Obama. La politique en Israël est toujours très disputée, même au parlement, dans le style taïwanais. Mais aujourd’hui Obama réunit tout le mécontentement des Israéliens, en quelque sorte. Quatre vingt six pour cent de la population israélienne estime que Obama est une menace pour leur survie. Israël est uni contre une menace commune. Je vous remercie Mr. Obama.

 

Il y a peu, un archéologue israélien a présenté une découverte de pièces bibliques remontant à la chute de Jérusalem, en 67 – 70 avant le temps présent. L’empereur romain Titus Flavius Vespasien a conquis Jérusalem cette année-là et l’a rasée jusqu’au sol.

 

 http://blog.le-miklos.eu/wp-content/Rome-ArcdeTitus-2.jpg


C’était il y a longtemps, dites-vous. A Jérusalem il y a un flux incessant de découvertes archéologiques. C’est ici et maintenant. La plupart des sicles du Second Temple ont fondu dans l’incendie qui a balayé la ville quand les Romains en ont détruit les murs, tuant un nombre indescriptible de Juifs. Ce génocide a été justifié par les romains comme une punition à l’encontre d’une révolte contre Rome. Dans la ville de Rome vous pouvez encore voir aujourd’hui l’arc de triomphe construit par Titus pour sa propre gloire illustrant son défilé de célébration à travers Rome suivi par les Juifs vaincus et enchaînés. Ils portent une énorme Menorah sculptée dans le marbre tout en haut de l’arc de triomphe de Titus.

 

Les militaires américains peuvent encore le comprendre mais pas la plupart des Américains ; nous ne vivons que dans l’instant présent. L’Américain moyen a même oublié Pearl Harbor, sans parler des sacrifices sanglants d’autres Américains encore aujourd’hui, pour notre sécurité. Les socialistes actuels comme Obama ne le pourront jamais, ne comprendront jamais. Obama a affirmé benoîtement que «  plus de constructions de colonies ne fera pas d’Israël un pays plus sûr ». Cette platitude hautaine et arrogante est, en règle générale, contredite par les Israéliens quand ils regardent les rangées de bâtiments en pierre de Jérusalem, chaque ligne est un rempart contre un ennemi qui n’a jamais cessé ses attaques. Les « colons » sont des personnes qui mettent leur corps et le corps de leurs enfants sur la ligne de défense.

 

 http://palestine1967.site.voila.fr/images/religion/masada06.jpg


Il n’y a pas une seule famille en Israël qui n’ait pas perdu des proches dans la guerre et le génocide, dont, souvent, des générations entières dans la Shoah. Ou un fils ou un père bien-aimé dans la guerre permanente menée contre Israël par la Syrie, l’Egypte, le Hamas, le Hezbollah, et maintenant l’Iran. Des millions d’Israéliens qui viennent des pays musulmans savent les deux mille ans de statut de dhimmi, où chaque acte de l’oppression musulmane n’avait que pour but de blesser ou de briser le moral des Juifs qui y vivaient. Israël a obtenu sa terre pour cent années de paix, ce que le militant arabe ne désire pas. Et Obama tente de grignoter cela, ces nouveaux remparts et la ville fortifiée de Jérusalem. Pendant ce temps, la télévision du Hamas endoctrine les enfants arabes pour les préparer à un nouveau génocide et Ahmadinejad promet de le faire avec l’arme nucléaire.

 

 http://pagesperso-orange.fr/gira.cadouarn/multilingue/images/histoire/palestine_jesus_petite.jpg


Et pourtant, les Israéliens aspirent à la paix. Ils sont comme nous. La guerre leur semble une anomalie, cependant les temps de guerre dans l’histoire sont une norme et la paix une exception. Les Européens ont été protégés par les Etats-Unis durant soixante ans et maintenant ils considèrent cette protection comme un droit, tout comme Obama. Lorsque les Etats-Unis ne parviennent pas à répondre à ces installations de défense en Pologne et en République Tchèque, la gauche européenne, qui a hurlé des années contre George W. Bush, prend soudain peur. Où diable est l’Oncle Sam quand on a besoin de lui ? C’est ce qu’ils appellent l’impérialisme américain.

 

En fait ; ils sont tout simplement hostiles à tout, comme un adolescent qui ne veut plus sortir de la maison. Sa colère est réelle et constante, mais il ne parvient toujours pas à nettoyer sa chambre ou à gagner sa vie. Ainsi est l’Europe aujourd’hui, tout comme nos populations qui vivent sur l’aide sociale. C’est leur droit, damned ! Donnez votre argent ! Car vous nous êtes redevables, car, hummm … c’est à cause de l’esclavage.  Mais ils ne savent rien de l’esclavage.

 

http://bible.archeologie.free.fr/flavusjosephe.JPG


Josephus a écrit l’histoire de la fin de la Guerre des Juifs. C'était un Judéen qui avait commencé comme rebelle juif et était devenu ensuite citoyen de Rome – en adoptant le nom de l’Hitler de l’époque, Titus Flavius Josèphe.  Cependant, il a connu les deux bords et a pu écrire une histoire éternelle.

 

http://media.paperblog.fr/i/148/1483816/reflexions-sur-chatiment-juifs-L-1.jpeg


Donc, au livre VII, chapitre 1 de son livre « Guerre des Juifs » ou « Histoire de la destruction de Jérusalem » nous pouvons lire, après que Titus a conquis Jérusalem : «  Dès que l’armée n’eut plus personne à tuer ou à piller, car il n’en restait plus pour assouvir sa fureur … César donna l’ordre de démolir immédiatement toute la ville et le Temple … et aussi le mur sur le côté ouest de la ville. Ce mur fut épargné afin d’offrir un camp aux soldats romains, pouvant abriter une garnison … les tours aussi ont été épargnées afin de montrer la prospérité de la ville et, bien que fortifiée, la Légion Romaine l’avait domptée, mais pour tout le reste, le sol a été nivelé jusqu’aux fondations afin de laisser croire que ce lieu n’avait jamais été habité. Ce fut la fin de Jérusalem qui est devenue par la suite … une ville d’une magnificence encore plus grande, de renommée divine pour toute l’humanité. »

 

Cela c’était simplement hier.

 

Sur l’essentiel, rien n’a changé !

 

http://remacle.org/bloodwolf/historiens/Flajose/destruction.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Gad 20/11/2009 01:01


Si tu veux, je mets à contribution de cette perception, "plus complexe qu'il n'y paraît", les propos contradictoires de B. Kouchner sur le fait que les implantations "ne menacent pas la paix", ou
encore, la présence du chef d'Etat-Major de l'Otan, au même moment, en Israël.
Cela fait beaucoup d'arrière-scènes, où l'affaire de Guilo apparaît plus rhétorique que fondamentale... à suivre, bien sûr.


Gad 20/11/2009 00:30


Cela dit, Hervé, il ne faut pas perdre de vue le climat de tension dans laquelle nous nous trouvons, concernant aussi bien le risque de virage aux extrêmes des Palestiniens, que le sujet principal
qui occupe les chancelleries aujourd'hui, à savoir, le refus iranien des largesses qui lui ont été offertes.

En arrière-fond de ces controverses sur Jérusalem, il semble que s'est mis aussi en place une sorte de jeu de rôles calculé de "l'Obama-négociateur" et "protecteur des Droits des Palestiniens" et
du "Méchant Netanyahou" qui n'écoute rien ni personne, avec les modérateurs Kouchner-Sarkozy au milieu, qui, de temps à autre, prennent parti pour l'un et d'autres, semblent comprendre les intérêts
israéliens sur certains et jusqu'à certains points...
Ce que je veux dire par là, c'est que cela n'a pas empêché les manoeuvres Juniper Cobra, des échanges d'information en profondeur entre les Etats-Majors et services de renseignement, l'assurance du
maintien de la suprématie aérienne israélienne (finalisation sur le F 35), l'intérêt pour le projet commun Hetz ou Arrow III, c'est-à-dire que sur le fond des intérêts stratégiques
israélo-américains (et Otan), il n'y a guère de grandes modifications...
L'actuelle radicalisation de la question palestinienne a, à la fois, son intérêt en soi, tout en servant de couverture pour les prévisions qui s'imposent dans le cadre du refus iranien... Il faut
donc envisager les problèmes selon leurs ordres véritables d'importance, indépendamment du rôle lédiatique ou déclaratif qu'on leur fait jouer.


hervé 19/11/2009 20:16


moi je crois que cet homme obama le zinzin risque de terminer sa vie prématurément comme celle de son paternel...et comme tous ceux qui ont conçu des plans foireux contre JERUSALEM

Jérusalem et les juifs sont éternels.


Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis