Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 20:28

En apparence, le fait que l'administration Obama ait décidé un beau jour de provoquer une dispute avec le gouvernement d'Israël semble un désastre total pour l'Etat juif. Qu'est-ce qui pourrait être pire que de voir son allié le plus important provoquer la pire crise (selon l'ambassadeur israélien à Washington) depuis 1975 ?

Un examen plus attentif, cependant, montre que cette petite prise de bec injustifiée pourrait s'avérer meilleure pour Jérusalem que pour la Maison Blanche.

(1) Cela ne concerne pas une question de vie et de mort, tels que la menace de prolifération d'armes nucléaires de l'Iran ou le droit d'Israël à se défendre contre les agressions du Hamas, mais la futilité d'une question de calendrier pour la décision de construire de nouvelles unités de logement dans la capitale d'Israël. Les plus sages insistent pour dire que les amateurs de la Maison Blanche pourraient mettre fin à cette tempête dans un verre d'eau et revenir à des relations normales.

(2) Si Obama et d'autres ont l'espoir de faire tomber le gouvernement du Premier ministre Binyamin Neyanyahou, ils ne peuvent pas compter sur les sièges de la Knesset . Si le parti travailliste sortait de la coalition du gouvernement, il se verrait remplacé par les partis de droite.

(3) Il existe un consensus israélien pour maintenir la souveraineté sur Jérusalem-Est. C'est pourquoi provoquer une crise sur cette question renforce Netanyahou.

(4) En revanche, le comportement fait de gesticulations des Etats-Unis, fait que Mahmoud Abbas de l'Autorité palestinienne est plus réticent à engager des mégociations productives avec Washington.

(5) Un récent sondage des électeurs américains montre une étonnante marge de 8 à 1 de sympathie pour Israël, dans le conflit avec les Palestiniens. Donc un conflit avec Israël nuit à Obama au plan politique. C'est précisément ce dont le Président -qui baisse dans les sondages et qui tente de transformer un sixième de l'économie [les soins de santé]- n'a [vraiment] pas besoin.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis