Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 12:58

 

 

Jabal Al HarrahRussianEW (Copier)

 

La station électronique russe de Jabal Al Harrah

 

 

Les Russes ont élevé le niveau de leur station de surveillance électronique de Jabal Al-Harrah, au Sud de Damas, face à la mer de Galilée, en ajoutant des ressources et composants spécialement faits sur mesure pour envoyer à Téhéran une alerte précoce d’une attaque américaine ou israélienne, selon des sources du renseignement américain de Debkafile. Avant d’être renforcée par de la technologie ultrasophistiquée et une main-d’œuvre spécialisée, la station couvrait déjà les mouvements civils et militaires du nord d’Israël jusqu’à Te Aviv, du nord de la Jordanie et de l’Ouest de l’Irak. Aujourd’hui, son rayon s’étend à toutes les régions d’Israël et de la Jordanie, au Golfe d’Aqaba et au nord de l’Arabie Saoudite.

 

La seconde partie du projet de Moscou, visant à étendre le rayonnement des outils qui sont ses yeux et de ses oreilles au Moyen-Orient, a consisté à mettre à niveau le radar syrien équipé par les Russes, qui est stationné sur le Mont Sannine au Liban et connecté à l’installation de Jabal Al-Harrah en Syrie. Les techniciens russes ont aussi complété ce second projet. La Russie est, à présent, capable de tracer, en supplément, les mouvements navals et aériens américains et israéliens dans l’Est de la Méditerranée, y compris jusqu’à Chypre et la Grèce.

 

Selon nos sources, l’escale du porte-avions russe Amiral Kouznetsov dans le port syrien de Tartous, durant la majeure partie de janvier et jusqu’au 13 février, avait pour mission spéciale de garder un œil sur tous les préparatifs israéliens visant à attaquer l’Iran, la Syrie ou le Hezbollah. Cette mission comblait l'écart laissé béant par la station russe du sud de Damas, qui était pleinement occupée à recueillir des données sur les mouvements de l’opposition syrienne contre Bachar al Assad et à surveiller tout signe avant-coureurs d’une intervention étrangère, militaire ou secrète, contre son régime.

 

Le vaisseau russe, pendant ce temps, suivait le trafic croissant de drones américains au-dessus de la Syrie, qui ont conservé la traçabilité de l’arsenal syrien de missiles à ogives chimiques, biologiques et de gaz innervant.

 

Washington a dévoilé, le 25 février, que le Département d’Etat américain avait envoyé des alertes à six pays : Israël, la Turquie, le Liban, l’Arabie Saoudite, la Jordanie et l’Irak, leur demandant d’accentuer la vigilance au sujet de ces armes meurtrières. Il n’était pas clair de comprendre si l’alerte faisait référence à une possible décision du régime Assad d’utiliser des ADM contre ces nations ou au danger de leur transfert à destination de terroristes présents sur le territoire de ces pays.

 

Moscou a décidé de renforcer les capacités de traçage de son radar de surveillance au profit de l’Iran, en réponse à une plainte de Téhéran, disant qu’il ne pouvait plus compter sur la Russie pour une alerte en temps réel, en cas de déclenchement d’une frappe américaine ou israélienne, parce que ces ressources étaient sollicitées jusqu’à leurs dernières limites, dans le soutien au régime Assad.

 

 

Après avoir étendu et amélioré leur rayonnement, de façon à contenter les besoins iraniens, en interconnectant les deux stations et ajouté de la main d’oeuvre russe supplémentaire, Moscou a ordonné à l’Amiral Kouznetsov de quitter Tartous, le 13 février et de prendre le chemin du retour vers le port de Severomorsk, dans la Péninsule de Kola. Les stations russes en Syrie et au Liban étaient alors fin prêtes pour répondre à leurs missions étendues.

 

http://www.debka.com/article/21774/

DEBKAfile  Reportage spécial 27, février 2012, 11:09 AM (GMT+02:00) 

Adaptation : Marc Brzustowski

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis