Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 15:11

29.09.2012

 

 

http://americanmidwest.blogs.nouvelobs.com/

benghazi_151807080_620x350.JPG


 

Ca y est ! Les républicains pensent avoir enfin trouvé la brèche qu’ils espéraient depuis le début de la campagne. Depuis le temps qu'ils la cherchaient.  Dix jours après l’assaut du consulat Américain à Benghazi (Lybie) dans lequel l’ambassadeur Chris Stevens a trouvé la mort avec trois autres diplomates, le président Américain aurait délibérément menti: Il aurait d’abord minimisé les risques pris par les diplomates, et surtout, il aurait travesti les faits, parlant d’émeutes spontanées, alors que les services secrets l’auraient averti très vite qu’il s’agissait d’une attaque terroriste. On connaît le rapport épidermique des Américains au mot « mensonge ».


Toujours dans la nuance,  le gouverneur de l’Arkansas Mike Huckabee n’y est pas allé avec le dos de la cuillère sur Fox News, affirmant que tout cela était bien pire que le Watergate qui avait forcé Nixon à démissionner alors qu’il s’agissait d’une affaire où « au moins, personne n’était mort ».  Toute la journée, les twittos républicains, célèbres ou anonymes, soudain ragaillardis, se sont littéralement déchainés, le « #benghazigate » devenant le « hashtag » de la journée. Traité de menteur voire d’assassin, sans qu’on sache toujours ce qui était le plus grave, Barack Obama s’est fait méchamment pilonner.

    

Sans surprise le site conservateur Breitbard a été l’un des premiers à s’engouffrer dans la brèche, réclamant la démission de l’ambassadeur aux Nations-Unies Susan Rice pour avoir raconté « les yeux dans les yeux » aux Américains une histoire que la Maison Blanche savait fausse depuis plusieurs jours.


 Trop tôt pour savoir le fond de l’affaire. Vendredi, le directeur national des Renseignements James Clapper, a reconnu dans un communiqué qu’ils avaient "révisé leurs déclarations initiales à la lumière de nouvelles informations montrant qu’il y avait eu une attaque délibérée et organisée par des extrémistes ".


Susan Rice le savait elle quand elle s’est exprimée ?  La Maison Blanche a t elle menti, et pourquoi ? Pour l’instant les porte-parole affirment que les preuves n’avaient pas encore été apportées, mais rien n’est très clair. Pour l’équipe de Romney, c’est du pain béni. Mais c’est vrai,  certains démocrates commencent, eux aussi, à poser des questions, souhaitant que toute la lumière soit faite sur ces assassinats qui ont ému le pays.  


Reste à savoir si ce vrai ou faux « Benghazi Gate » suffira à faire vaciller Obama, qui tient toujours la corde dans les sondages. Difficile de l’affirmer avec certitude, mais c’est peu probable.


Peu probable en effet que l’élection se joue sur des questions de politique étrangère. Les critiques, maladroites c'est vrai, de Mitt Romney au lendemain de l’attentat de Benghazi,  quasi unanimement désavouées, montrent que la politique étrangère de  Barack Obama reste pour l’instant peu remise en question. Romney n’a pas montré qu’il apportait une alternative crédible. Ici, l’attention est quasi exclusivement concentrée sur la situation économique du pays et la lutte contre le chômage. En tout cas pour l’instant.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis