Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 14:59




DEBKAfile  Reportage exclusif 11 juillet 2011, 10:06 AM (GMT+02:00)


Adapté par Marc Brzustowski

Pour © 2011 lessakele et © 2011 aschkel.info

 

http://www.debka.com/article/21105/

Tags:  Gaza      Hamas    Libya    Sinai Bedouin    smuggling 


 

Des voitures amenées en contrebande à Gaza, encore munies de leurs plaques d’immatriculation libyennes.

 

Tout en se plaignant devant le monde entier de subir le blocus israélien et égyptien de la Bande de Gaza, il y a quatre jours, le Hamas a commencé à construire des fortifications dans le but de bloquer la frontière occidentale du territoire avec le Sinaï égyptien, selon les sources militaires de Debkafile. On dit que le Hamas est anxieux de se prémunir de tout débordement provenant du chaos postrévolutionnaire d’Egypte et du Sinaï dans la Bande de Gaza, qui entraînerait un nouveau flux de combattants et de contrebande venu de Libye et des Bédouins du Sinaï affiliés à Al Qaeda. Ces groupes ont investi dans le trafic de contrebande par les tunnels pour leur propre compte et provoquent du grabuge.


Ces infiltrés sont hébergés par “l’Armée de l’Islam” (un groupe affilié à Al Qaeda) dans la Bande de Gaza, qui leur procure asile et nourriture dans les camps de réfugiés autour de Gaza City. Le Hamas les accuse de la résurgence de tirs de roquettes contre Israël, en violation du cessez-le-feu informel concédé avec Israël, depuis 4 mois.

 

Samedi 9 juillet, trois missiles Qassam ont été tiré sur Ashkelon et le secteur d’Eshkol, qui ont explosé dans des terrains vagues.


Nos sources révèlent qu’une force de travail construit une barrière de 10 à 12 mètres de haut et de 14 kilomètres de large, à l'aide de matériaux et d'équipements, en travaillant jour et nuit. Ces travaux de terrassement, vont du passage de Rafah jusqu’à la Méditerranée, sur 50 mètres à l’intérieur du territoire de Gaza. Le côté débouchant sur l’Egypte est rendu inaccessible, grâce à des fils barbelés densément répartis, de façon à stopper ceux qui voudraient passer par-dessus. Des équipements de terrassement aplanissent le sommet de ces talus, probablement pour y installer des tours d’observation vers l’horizon.

 

Lundi 11 juillet, les fortifications étaient terminées dans la ville-frontière de Rafah et les travaux se poursuivaient plus loin vers l’ouest, dans la zone des tunnels de contrebande d’armes du Hamas.

 

Une situation bizarre se développe : alors que le Hamas poursuit des opérations de contrebande souterraines, important illégalement des munitions, des roquettes et des explosifs pour son usage terroriste, à la surface, il met en place des mécanismes visant à interdire le passage de sa propre frontière.

 

En juin, les fondamentalistes palestiniens ont été déconcertés de découvrir qu’ils avaient de la compagnie, en fouissant les tunnels souterrains, servant à la contrebande dans la Bande de Gaza : d’un côté, un patchwork de combattants armés, ex-libyens et de rebelles libyens, de l’autre côté, des gangs de bédouins du Sinaï qui cherchaient à mettre un terme à leur dépendance des tunnels appartenant au Hamas et qui avaient donc creusé leurs propres tunnels parallèles.

 

Les Libyens ont découvert que le racket moyen-oriental, lié à la contrebande de biens et d’armes, pouvait être bien plus profitable que de se combattre les uns les autres. Ils ont transformé les provinces de l’Est libyen détenues par les rebelles en un vaste dépôt du marché de gros en équipements et marchandises transportés clandestinement d’Extrême-Orient et d’Europe. Les produits sont chargés à Benghazi et Tobrouk à bord de bateaux qui sont déchargés en Egypte – où la loi et l’ordre se sont effondrés – puis transportés à travers le Sinaï et à l’intérieur de la Bande de Gaza. Debkafile tient de sources familières avec la situation à Gaza qu’elles révèlent l’arrivée d’environ un millier de nouvelles petites voitures Kia, munies de plaques numérologiques libyennes, qui sont stockées couramment dans la bande de Gaza, en attente d’acheteurs des pays arabes.

 

 

Le Hamas a, tout d’abord, encouragé ce trafic, parce les voitures arrivées clandestinement fournissaient un sauf-conduit pour importer en même temps des missiles antitank et anti-aériens. Mais ensuite, lorsque ses hommes se sont aperçus que ces véhicules arrivaient chargés d’anciens combattants libyens avides de s’aligner sur l’Armée de l’Islam, ils ont décidé de mettre un terme à leurs pertes et d’interrompre ce flux. Le Hamas trouve maintenant que cette mafia, qui est l’entremetteuse entre les intrus libyens, en lutte pour extorquer les bénéfices de la guerre, leur pays et les filières d’Al Qaeda à Gaza et dans le Sinaï, devient une menace pour son contrôle de la bande de Gaza, autant qu’un risque patent de sabotage de sa trève officieuse avec les Forces de défense d’Israël.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis