Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 19:13

Le communiqué N° 1


Le Conseil militaire révolutionnaire supérieur pour la Libération de la Syrie s’organise

http://www.mediarabe.info/spip.php?article2110

Les choses sérieuses peuvent commencer

mardi 14 février 2012 - 18h39, par Mediarabe.info - Rome

Logo MédiArabe.Info

L’officier supérieur le plus gradé ayant déserté l’armée du régime syrien, le général Moustapha Ahmed Al-Cheikh, est sans concession avec la dictature de Bachar Al-Assad. Dans son premier communiqué officiel, il rappelle le serment fait par tous les militaires de servir la Patrie et non le régime, encore moins le clan. Nous publions ci-après l’intégralité du communiqué de presse du Commandement supérieur, daté du 14 février 2012, qui s’apparente à un coup d’Etat.

Tip A Friend  Envoyer par email impression Imprimer cet article 
COMMUNIQUE DE PRESSE
Turquie, le 14 février 2012

Afin d’éviter toute confusion et de clarifier notre action, nous, Conseil militaire révolutionnaire supérieur pour la libération de la Syrie, déclarons ce qui suit :

Premièrement : Causes, motivations et justifications de notre défection

1- Doctrine militaire : Nous avons intégré l’institution militaire en faisant le serment de nous vouer corps et âme à la protection de notre patrie, sur terre, mer et dans les airs, afin de préserver notre unité nationale et territoriale, de repousser toute attaque contre notre pays et notre peuple, et de maintenir la paix civile. Nos avons obéi aux autorités politiques et à ses directives sur la base de ces principes, et non pour défendre ou soutenir un régime qui tue et qui réprime notre peuple et qui menace notre unité nationale.

2- L’institution militaire a renié son rôle et ses principes. Elle n’est désormais qu’un instrument d’influence politique, loin de son devoir d’institution nationale professionnelle.

3- Le régime, de nature totalitaire, est coupable de violences, d’assassinats, de répression et de sauvagerie d’une ampleur intolérable contre notre peuple. Il tente de manière systématique de pousser les syriens vers le conflit et la guerre confessionnelle, menaçant ainsi la paix et la cohabitation pacifique dans notre pays.

Deuxièmement : Les causes de la création du Conseil militaire révolutionnaire supérieur pour la libération de la Syrie.

1- L’institution militaire fait partie des structures de l’Etat et l’action militaire a besoin d’une représentation politique. Unifier l’action militaire sur tout le territoire syrien est dans l’intérêt de la révolution du peuple. Plusieurs instances politiques d’union ont vu le jour grâce à la mobilisation nationale, notamment La Commission Générale de la Révolution Syrienne et le Conseil National Syrien. A l’instar de ces instances d’union, le Conseil Militaire est devenu une nécessité en tant qu’institution de commandement représentant les militaires et une composante essentielle pour la protection de la révolution.

2- Des officiers, des sous officiers et des soldats ont déserté les rangs de l’armée en emportant avec eux leurs équipements, et ont décidé d’accomplir leur devoir de protéger les civils et les manifestants dans diverses régions de la Syrie, en protégeant ces derniers des agressions directes des forces de sécurité et de l’armée. Ces combattants ont besoin d’un commandement sur le terrain. Le Conseil Militaire aspire à assurer ce commandement.

3- Ces officiers, sous officiers et soldats qui ont déserté les rangs de l’armée sont désormais au nombre de milliers. Ces déserteurs sont éparpillés soit à l’étranger soit à travers le territoire national. Certains se sont réfugiés dans leur village ou ville, trouvant au sein des masses populaires un abri sûr, s’y protégeant et les protégeant.

4- Des milliers de militaires ont acquis l’intime conviction de la nécessité et de l’obligation de faire défection, mais taisent cela craignant pour leur sécurité et celle de leurs familles.

5- Le Conseil Militaire vise également à intégrer les hauts gradés qui souhaitent construire une armée nationale pour cette période et après la chute du régime de Bachar El Assad.

6- Eviter la désintégration de l’armée et protéger ses éléments contre une lutte fratricide. Organiser les désertions de manière à préserver l’institution militaire, l’un des piliers de l’Etat.

7- Mettre en place des stratégies de changement maîtrisé de l’armée en conformité avec l’esprit de la révolution syrienne qui vise à un changement total. Le changement au sein de l’institution militaire est inéluctable. Cela implique une redéfinition de la doctrine de cette armée, en tant qu’institution professionnelle portant un message conforme aux objectifs de la révolution syrienne. Cette révolution pour laquelle les syriens sont sortis dans la rue et ont payé un lourd tribut.

Face à cette situation, il est primordial de créer une institution qui puisse prendre en compte tous ces éléments, communiquer avec tous les intéressés et répondre à leurs besoins. Le Conseil militaire révolutionnaire supérieur pour la libération de la Syrie constitue en conséquence le cadre politique d’organisation et de commandement des forces armées habilité à mettre en place les stratégies et les plans militaires.

Dans les conditions actuelles, le Conseil Militaire œuvre à l’établissement de liens militaires entre les différentes formations militaires présentes sur le terrain dans le cadre de soutien à la révolution et de coordination des efforts.

8- Les désertions dans les rangs des officiers, des sous-officiers et des soldats ne peuvent en aucun cas être assimilées à un mouvement putschiste. Ces désertions ne font que redonner à l’armée son rôle de protecteur du pays, des citoyens et de la cohabitation pacifique. La création du Conseil Militaire signifie en conséquence que l’armée se réapproprie son rôle naturel, celui de protéger l’Etat syrien et ses institutions et de veiller à la sécurité du pays et des citoyens.

En conclusion  : Le Conseil Militaire ne vise pas à s’accaparer le pouvoir, car seul le peuple est la source et le détenteur du pouvoir dans un État démocratique et civil, et où tous les citoyens sont égaux en droits et en devoirs. Le Conseil Militaire n’est pas un mouvement politique mais un cadre politique pour l’institution militaire, visant à protéger la révolution et à coordonner son action avec celle des différentes instances issues de la révolution syrienne bénite.

Le général Moustapha Ahmed Al-Cheikh Président du Conseil militaire révolutionnaire supérieur pour la libération de la Syrie

Fahd Almasri / Conseiller en Communication – Le Conseil militaire révolutionnaire supérieur pour la libération de la Syrie

Mediarabe.info

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis