Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 10:18

http://www.slate.fr/

Le réacteur nucléaire de la centrale iranienne de Bushehr qui doit entrer en service en mai est un «amalgame incertain de technologies antiques et illégales des années 1970 venant d'Allemagne, de Russie et du scientifique voyou Pakistanais A.Q Khan et tout cela situé à la jonction de trois plaques tectoniques».

Le magazine américain The Atlantic s'interroge ainsi sur les dangers du programme nucléaire de la République islamique d'Iran mené clandestinement, sous embargo et dans des conditions techniques douteuses. Le dernier incident en date étant une attaque informatique d'origine israélienne et américaine via le virus Stuxnet dont personne ne semble sûr qu'elle n'aura pas encore des conséquences sur le contrôle et le fonctionnement de la centrale.

The Atlantic souligne que la catastrophe nucléaire de Fukushima au Japon a enfin provoqué en Iran un débat bienvenu sur les dangers du programme nucléaire. Un programme qualifié dans le passé par le président iranien Mahmoud Ahmadinejad de «train sans freins».

Le site israélien Debka révèle que les dirigeants saoudiens, dont le territoire est situé à quelques centaines de kilomètres de Bushehr, ont demandé à l'administration américaine lors de deux réunions convoquées d'urgence les 4 et 11 avril d'intervenir pour bloquer un réacteur «qui a de grandes chances d'exploser» et va exposer toute la région du Golfe à un désastre comparable à celui de Fukushima.

Le 26 janvier, l'ambassadeur russe auprès de l'Otan, Dmitry Rogozin, a demandé publiquement une enquête sur les conséquences de l'attaque par le virus Stuxnet des ordinateurs gérant le réacteur de Bushehr. Il avait notamment affirmé que l'attaque informatique sur le réacteur d'origine russe «pourrait provoquer un désastre de l'ampleur de celui de Tchernobyl».

Mahmoud Ahmadinejad a beau déclarer que les normes de sécurité de Bushehr sont «au standard le plus élevé»,  The Atlantic souligne que de nombreux Iraniens expriment leurs craintes. Ils rappellent que l'Iran se situe dans une zone où les tremblements de terre sont fréquents et que le séisme de 6,6 sur l'échelle de Richter qui a frappé en 2003 la ville de Bam a tué 60.000 personnes et détruit 85% des habitations de la ville dont la plupart n'ont toujours pas été reconstruites. Téhéran n'a procédé jusqu'à aujourd'hui à aucun exercice d'évacuation des habitants de Bushehr.

Selon les autorités iraniennes, la centrale devrait entrer «en phase critique entre le 5 et le 10 mai» et devrait commencer à produire de l'électricité dans les trois mois suivants. Le personnel iranien a été formé par le groupe public russe Rosatom dont les techniciens resteront sur place quelques temps après la mise en service.

Photo: La centrale de Bushehr Reuters/ Caren Firouz

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Gad 13/04/2011 14:26


Oui, mais ce n'est pas moi qui le dis, mais la rédactrice de Slate.fr, aussi ai-je repris son titre d'article.


Michelle 13/04/2011 14:18


Je dirais plutôt: a de grands RISQUES d'exploser au lieu de a de grandes CHANCES d'exploser


Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis