Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 octobre 2010 7 03 /10 /octobre /2010 21:46

 

 

LE GEL DE LA COLONISATION : UNE ATTEINTE AUX FONDEMENTS DE LA MYSTIQUE JUIVE


Par Maître Bertrand RAMAS-MUHLBACH

 

Les autres textes de Me B.R-MUHLBACH

logojusticebertrand

Pour © 2010 lessakele et  © 2010 aschkel.info


Lors de sa rencontre avec le Président de l’Autorité Palestinienne à Ramallah du 30 septembre 2010, l’émissaire américain Georges Mitchell s’est engagé à poursuivre ses efforts pour éviter une rupture des négociations directes engagées entre israéliens et palestiniens. La situation est en effet tendue depuis la fin du moratoire sur le gel des constructions, les responsables palestiniens ayant à plusieurs reprises, annoncé que le principe d’une poursuite des constructions juives en Cisjordanie était rédhibitoire. Ainsi, le porte parole de Mahmud Abbas a répété le 30 septembre qu’à défaut, la partie palestinienne cesserait toute négociation. Il en est de même pour le négociateur palestinien Saëb Erakat et ce, pour « donner au processus de paix la chance qu’il mérite ». Cette exigence a une nouvelle fois été formulée le soir même, lors de l’entretien avec Catherine Ashton, représentante de l'Union européenne aux Affaires étrangères,.

Pour Avigdor Lieberman, en revanche, cette suspension des activités de construction en Cisjordanie est éminemment secondaire. Le Ministre israélien des Affaires Etrangères n’est pas optimiste sur la finalisation d’un accord à court terme, et a livré son sentiment sur la question lors de son discours à l’Onu le 28 septembre 2010 : « la conclusion d’un accord de paix avec les palestiniens risque de prendre plusieurs décennies ». Aussi, préconise-t- il de traiter prioritairement la question iranienne.

L’exigence d’un gel préalable des constructions dans les implantations juives de Cisjordanie présente en réalité, de multiples avantages pour les palestiniens. Tout d’abord, elle installe dans l’opinion internationale, la thèse selon laquelle les juifs n’ont rien à faire en Palestine et que leur présence ne vise qu’à déposséder les palestiniens, qui en sont les véritables propriétaires. Par ailleurs, elle minimise le sens et la portée des constructions juives en Cisjordanie, un peu comme s’il s’agissait de décisions ponctuelles relevant d’une politique d’urbanisation locale. Enfin et surtout, elle anticipe un échec prévisible des pourparlers en imputant aux juifs la responsabilité de la rupture.

La poursuite des négociations directes semble en effet grandement compromise, eu égard à l’opposition farouche des palestiniens affiliés au Hamas qui n’entendent pas s’y associer. Il ne faut pas oublier que pour le Hamas, les constructions juives (et plus généralement la présence juive locale) contredit le message islamique et sa vision de l’univers. En Islam, le monde se divise en deux : la Maison de l’Islam (Dâr al-islâm) qui embrasse tous les pays où règne la Loi de l’Islam, et la Maison de la Guerre (Dâr al-h'arb) pour les autres pays. Or, la Maison de l’Islam doit être gouvernée par un Etat unique suivant les règles de la Charia, chaque musulman ayant comme devoir d’atteindre cet objectif au moyen du Djihad. Dans cet esprit, les musulmans sont des moudjahidin à qui il est défendu de signer un traité de paix avec un Etat non musulman sauf pour des raisons tactiques et d’opportunité. Dans ces conditions, les opérations armées contre l’Etat hébreu doivent se poursuivre, et la résistance, rester le seul moyen de faire face à l’occupant sioniste.

Notons sur ce point, que la configuration géopolitique internationale contemporaine ne semble pas donner tout à fait tort aux personnes convaincues que l’Islam doit, à terme, embrasser le monde. Il y a plus de constructions de mosquées en Europe que d’églises ou de synagogues. La tenue vestimentaire qu’est la burqua se multiplie. Les pays européens qui se sont construits sur les valeurs du christianisme renoncent progressivement à en invoquer la source. Les édifices religieux (églises et cathédrales) ne sont pas restaurés et les seules références au rôle de l’Eglise dans le vieux continent ne portent que sur les cas de pédophilie de certains prêtres (rappelons également que dans le judaïsme, le prosélytisme nest pas autorisé). De son côté, l’Islam est bien représenté. Dans les maternités de certains pays européens, le prénom Mohamed devient majoritaire et généralement, les conversions à l’Islam ont le vent en poupe. En marge de ce positionnement de l’Islam, la guerre menée contre les pays qui ne sont pas encore musulmans prend la forme d’attentats terroristes. Ce 29 septembre 2010, les médias ont communiqué sur une attaque terroriste (attribuée à Al Qaida) qui devait se produire simultanément en France, en Grande Bretagne et en Allemagne. La guerre sainte se poursuit également à l’étranger en prenant par exemple la forme d’un enlèvement de cinq ressortissants français (outre un malgache et un togolais) ce 16 septembre 2010 par al Qaïda au Magreb Islamique pendant que des alertes à la bombe sont déclenchées en région parisienne avec des menaces de terroristes kamikazes.

Dans ces circonstances, l’exigence d’un arrêt des constructions en Cisjordanie ne vise qu’à porter atteinte au mysticisme juif et aux valeurs fondamentales du judaïsme. Dans la mystique juive, la Bible est perçue comme une source qui contient toute les vérités avec les révélations faites aux patriarches, au peuple et aux prophètes. Or, la construction en Israël participe de ce mysticisme et de la relation privilégiée entre le Ciel et le peuple juif. Envoyé par D., Abraham est venu s’établir au pays de Canaan (Gn 12,1) pour y installer sa descendance (Gn 12,7). Le message a été rappelé à Moïse lorsqu’il lui a été demandé d’emmener le peuple juif sur la terre « où coule le lait et le miel » (Ex 3,8), puisque qu’il s’agit d’une « terre où rien ne manque de ce dont on peut avoir besoin (Jg 18,10). Pour la Michna, la terre d’Israël est la plus sainte de toute (Kel 1,6), voire, les personnes juives qui y vivent sont réputées vénérées par D, alors que celles qui résident à l’étranger sont considérées comme des idolâtres (Ket 110b). Plus généralement, les prophéties ne peuvent se produire que sur cette terre... Compte tenu de ce que la présence juive en Palestine n’est  qu’une négation de la vérité en islam, ce que l’on nomme « gel de la colonisation » permettra immanquablement de désacraliser le message hébraïque.

Cette symbolique mystique trouve d’ailleurs sa traduction en hébreu moderne. Les constructions dans les implantations sont reprises sous le terme  « binya behitnahalouyote », c'est-à-dire les constructions dans les « hitnahalouyote », qui a encore pour racine « nahal », c’est à dire la « propriété », le patrimoine (pour nahal avot) et « l’héritage ». Ainsi, les constructions sur des terres reçues en héritage participent directement d’une œuvre mystique, c'est-à-dire d’une rencontre directe de l’âme humaine et de la Divinité.

Si donc il est possible d’exiger un gel des constructions, alors ce qui est considéré être une injonction divine se transforme en une simple décision humaine et la communication transcendantale, une mesure politique conjoncturelle. Autrement dit, en obligeant les juifs à interrompre les constructions en terre d’Israël, il est démontré que l’ordre lui-même d’y procéder ne repose sur aucune base fondamentale et que les juifs ne sont finalement que des personnes sans droits ni titres. De nombreuses personnes en Israël (juives ou non) ne sont pas hostiles à un arrêt des constructions en Cisjordanie estimant la mesure comme étant de nature à favoriser la paix. Rien n’est moins sûr. Les juifs se sont faits massacrer pendant deux mille ans, lorsqu’ils étaient incapables d’opposer leur identité, leur culture et leur raison d’être. Ils ne doivent pas aujourd’hui renoncer à leur essence pour être agréables à ceux qui se présentent comme étant leurs challengers.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis