Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 avril 2010 5 09 /04 /avril /2010 09:32

 

      Alors qu'on se plaignait du ralliement des ONG israéliennes antisionistes comme principaux fournisseurs du rapport Goldstone, un journaliste du Haaretz s'est réfugié en Grande-Bretagne, après n'avoir diffusé que 50 des 2000 documents classés "secret défense" qu'il détient illégalement. Le Shin Bet reconnaît avoir été "trop gentil" et "avoir pris des gants" par respect du "beau métier de journaliste". Il s'agit, ni plus ni moins, de divulgation d'information sensible au profit des ennemis de l'Etat. L'exemple Vanunu donne des ailes aux épigones de Guidéon Lévy, en employant l'espionnage au besoin pour parvenir à ses fins : diaboliser Israël. Le refuge anglais d'un membre de la Rédaction d'un journal, dont la ligne éditoriale est bien connue, a tout pour plaire... Ira t-on jusqu'à subodorer des ramifications avec des prétendus services alliés, après la crise post-Dubaï?   

 

Espionnage dans les rangs de l'armée
Par YAAKOV KATZ 
08.04.10


 

 

http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1270724838847&pagename=JFrench/JPArticle/ShowFull

 

La fuite d'informations militaires confidentielles est enfin confirmée. Après plusieurs jours de spéculations, une ancienne soldate, Anat Kam, a été accusée d'avoir transmis des documents classés défense à un journaliste de Haaretz, Ouri Blau.


PHOTO: CHAÎNE 2 , JPOST

Le 28 octobre 2008, le reporter en question avait publié un article dans lequel il accusait Tsahal d'avoir outrepassé un ordre de la Cour suprême en abattant un terroriste palestinien recherché qui aurait pu être capturé vivant. Ensuite, dans un article de novembre 2008, Blau a insinué que l'armée avait délibérément assoupli sa réglementation et prévu l'assassinat de plusieurs terroristes.

Suite à cette dernière publication, le chef d'état-major Gabi Ashkenazi - avec l'autorisation du procureur général de l'époque Menahem Mazouz - a demandé au Shin Bet (services de sécurité intérieure) et à la police d'ouvrir une enquête destinée à identifier la source du journaliste et de récupérer tous les documents vraisemblablement en sa possession. Les investigations ont officiellement commencé début 2009.

"Une réelle menace"

Selon le Shin Bet, près de 2 000 documents ont été photocopiés par Anat Kam lorsqu'elle servait en tant qu'assistante du bureau du commandant en chef de la région Centre, Yaïr Naveh, entre 2005 et 2007. Les documents contenaient des informations confidentielles concernant les ordres du chef d'état-major, des informations obtenues par les services de renseignements, des détails de la doctrine militaire de Tsahal et des exercices militaires, entre autres. Les dossiers contenaient également des informations sur les opérations prévues par le commandement central en cas d'escalade de violence en Judée-Samarie, à savoir : comment elle déploie ses troupes et où.

"Cette fuite représente une réelle menace pour les vies des soldats et des citoyens israéliens", a déclaré le chef du Shin Bet, Youval Diskin, jeudi. Et d'ajouter que, tout au long de l'enquête, les services de sécurité intérieure ont œuvré avec un maximum de prudence en raison de l'implication de Blau. Chaque étape de la procédure a été mise en œuvre avec la permission de Mazouz et du bureau du procureur général.

Des dossiers manquants

Le 15 juillet 2009, le Shin Bet a conclu un accord avec le journaliste de Haaretz : dans un délai de trois jours, il devait rendre tous les documents. Cinquante dossiers en tout ont été remis à des responsables du Shin Bet, ainsi que l'ordinateur portable de Blau, qui a été détruit en sa présence. Un ordinateur de remplacement lui a été offert. En échange, les services de sécurité ont accepté de ne pas poursuivre Blau en justice. Et si ce dernier veut se servir, à l'avenir, d'informations qu'il a retenues des dossiers confidentiels, il ne pourra le faire qu'avec l'accord du département juridique du Shin Bet. A ce stade, les autorités ne savaient pas encore qui lui avait fourni tous ces renseignements.

Ce n'est que peu de temps après que le Shin Bet a identifié Kam, âgée aujourd'hui de 23 ans. Lors de son interrogatoire, elle a avoué avoir réuni des milliers de documents classés défense. Vers la fin de son service militaire, en 2007, elle les a copiés sur un CD et les transférés sur son ordinateur personnel. Pendant l'été 2008, Kam a d'abord présenté les informations à un autre journaliste que Blau. Mais leurs négociations ont finalement échoué. Entre juillet et octobre 2008, elle a transmis le tout au reporter de Haaretz, qui a alors rédigé un certain nombre d'articles liés aux informations obtenues par la jeune fille.

Le 14 janvier 2010, Kam a été inculpée. Elle est assignée à résidence depuis 5 mois. Au cours de son interrogatoire, le Shin Bet s'est aperçu d'une grande différence entre le nombre de documents rendus par le journaliste et le nombre transmis par la jeune soldate. Blau, lui, est en Angleterre depuis décembre 2009. Selon Diskin, il devra être interrogé. "Il y a un très gros risque puisque nous ne savons pas où se trouvent le reste des documents", a-t-il annoncé. "Nous soupçonnons Blau de les avoir gardés."

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis