Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 15:30

 

ANALYSE-A-LA-UNE

 

 

Le Hamas tente t-il de sauver la face d’Assad, quand les Kurdes et

villes de Syrie sont dans la place ?

 

 

par Marc Brzustowski

 

Pour © 2011 lessakele  et © 2011 aschkel.info

 

 

  

 

D’après les témoignages d’observateurs des droits de l’homme, depuis Lataqiyeh, par téléphone, en direction de la chaîne al Jazeera, jamais, jusqu’à présent, les foules n’avaient été aussi nombreuses, dans toutes les villes importantes de Syrie. Elles s’amplifient à mesure que le jour avance, après la prière du vendredi. On déplore au moins 13 morts à Deraa, dont l’hôpital général a été pris pour cible par l’armée. Cette ville du sud a longtemps été le centre de la rébellion, où la mosquée Omari s’est, d’abord, changée en hôpital de campagne, avant que s’y perpétue un « nouveau massacre », selon un tweeter de @Syrian Jasmine. Des milliers de protestataires des villes et villages environnants d’Houran ont forcé la sécurité à se replier pour tenter de contenir l’afflux massif de la population se jetant au secours des habitants de Deraa pris en tenaille. L'Agence officielle du pouvoir, SANA, annonce également la mort d'au moins un policier et d'un chauffeur d'ambulance, accusant "des hommes armés".

 

L’armée et la police empêchent les ambulances d’arriver jusqu’aux blessés. Assad veut son quota de morts, faute de soins, pour rétablir l’équilibre de la terreur.

 

Des vidéos Youtube d’Harasta, près de Damas ou Lataqiyeh exposent les images des centaines de manifestants contre le régime.


 

 

 


 

 

A Kfar Sousa, la foule chante D.ieu et la liberté à la sortie de la mosquée Rifaï, la police riposte à coups de barre de fer et de matraques électriques. Des combats violents ont éclaté à Homs et de nombreux blessés sont à déplorer, là où le gouverneur s’est fait congédié par le pouvoir, hier.

 

Ironie des noms, la zone de Tikiya près de « Hamas » (sic.) est totalement encerclée par les forces de l’ordre, qui utilisent des canons à eau et des gaz lacymogènes pour étouffer le rassemblement.

 

Al-Kiswah, Jassem sont entrées en rébellion ouverte, en soutien de Douma.

 

Les Kurdes et de nombreux autres, dont les Sunnites d’Alep, sont entrés en action, alors que des snipers tirent des toîts contre la foule. Si Alep, centre politique et économique de la communauté sunnite, entre dans la « Valse avec Bashar », qui pourra les arrêter ?  La foule grossit à al-Qamishli, Ras al-Ain, Amuda, al-Darbasiyah et Deir Ez-Zor, fiefs kurdes, où des policiers en civil ont pris la tête de contre-manifestations organisées par le régime. Les Kurdes répliquent avec dédain à la proposition de naturalisation syrienne qui leur a été faite hier par Assad.

 

Même si les communications sont fréquemment coupées et que le clan Assad fait tout pour éviter que l’information sorte du pays, en arrêtant des journalistes, notamment de la chaîne saoudienne al-Arabiya, des bloggeurs se sont exfiltrés avec peu de matériel vers Beyrouth, en soudoyant des contrebandiers, de façon à tenir la presse, autant que faire ce peu, informée.

 

Demain, à l’aube, la rébellion syrienne aura pris conscience de la marée humaine, capable d’emporter le pouvoir des gangs maffieux des Assad et de les jeter, un jour ou l’autre, par-dessus bord…

 

Hassan Kamel, un membre de la direction du Parti Démocratique Kurde a fait savoir que de céder la citoyenneté à son groupe ethnique n’avait réussi qu’à remplir les rues et que l’objectif des Kurdes est l’obtention de la liberté, de la démocratie et l’expression de leur identité culturelle. Bachar al-Assad n’est pas parvenu à générer les dissensions inter-ethniques qu’il appelait de ses vœux, en attisant les tensions. Même au sein de la minorité alaouite, on a pu assister à des règlements de comptes entre groupes rivaux, du fait que cette minorité vit sous la même terreur que les autres. Avec, pour certains seulement, des avantages substantiels par prélèvement sur les trafics, par le racket.

 

Le signal que le terrorisme contre sa propre population est impuissant à contenir le vent de la liberté a, sans doute, sifflé de façon stridente aux oreilles des chefs du Hamas, à Gaza comme à Damas. Ces derniers sont dans l’obligation de se trouver rapidement une porte de sortie. Certes, ils convoitent leur domiciliation au Caire, profitant de la protection des Frères Musulmans, qui sont les grands vainqueurs des manifestations de la Place Tahrir en février. Mais y bénéficieront-ils de la même sécurité que sous les bons offices de la Moukhabarat tortionnaire des Assad ? On sait ce qu’on perd, mais pas ce qu’on trouve.

 

Dès lors, déclencher une guerre à outrance contre Israël est bien imprudent de leur part, à l’heure où un missile est si vite tombé, que ce soit à Port-Soudan, à Gaza ou ailleurs… Ils auraient tant souhaité commettre tranquillement un crime de guerre contre un bus scolaire et pouvoir, ensuite, décréter un « cessez-le-feu", jusqu’au prochain crime. Tsahal et ses forces aériennes ne leur en ont pas laissé le loisir… 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Rotil 08/04/2011 15:49


Des hélicos au-dessus d'Ashkelon en route vers Gaza (16:49 heure israélienne).


Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis