Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2013 7 02 /06 /juin /2013 16:38

 

 

 

 

Des soldat

Le Hezbollah et les rebelles syriens s'affrontent dans l'est du Liban

 
olj.com et agences | 02/06/2013

 

Des soldats libanais inspectent le site où des roquettes tirés du côté syrien sont tombés. AFP/STR
Des soldats libanais inspectent le site où des roquettes tirés du côté syrien sont tombés. AFP/STR

Liban-Syrie Au moins 15 combattants, dont un membre du

Less libanais inspectent le site où des roquettes tirés du côté syrien sont tombés. AFP/STR

 

 

 

 

 

 

Liban-Syrie Au moins 15 combattants, dont un membre du Hezbollah, ont été tués dans des combats près de Baalbeck.

Plusieurs combattants ont été tués lors d'affrontements qui ont opposé des rebelles syriens au Hezbollah libanais dans la nuit de samedi à dimanche dans l'est du Liban, annonce-t-on dimanche au sein des forces de sécurité libanaises.

 

Quinze personnes ont été tuées lors de ces affrontements qui se sont produits à deux kilomètres de la frontière syrienne, à l'est de la ville de Baalbeck, dans la plaine de la Békaa, a affirmé à Reuters une source de sécurité.


Interrogée par l'AFP une autre source de sécurité a confirmé les affrontements. "Des affrontements ont eu lieu entre un groupe de l'Armée syrienne libre (ALS, principale composante de la rébellion syrienne) et des membres du Hezbollah venant de la région de Baalbeck", a expliqué cette source.

"Un membre du Hezbollah a été tué, ainsi que plusieurs rebelles", a ajouté cette source sans plus de précision.

 

(Reportage : Dans le caza de Baalbeck, presque chaque localité a perdu un combattant du Hezbollah à Qousseir)


La chaîne de télévision al-Mayadeen a pour sa part évoqué la mort de "17 jihadistes du Front al-Nosra dans des affrontements avec le Hezbollah près de Baalbeck". Certains médias libanais ont fait état de quatre blessés dans les rangs du Hezbollah.  Selon al-Mayadeen les jihadistes s'apprêtaient à installer des plateformes pour lancer des roquettes à l'intérieur du Liban.

Samedi, au moins six roquettes se sont écrasées près de la région du Hermel (est), un bastion du Hezbollah, selon une source de sécurité qui n'a pas fait état de victimes. Et dimanche, deux nouvelles roquettes tirées de Syrie sont tombées dans un secteur frontalier, alors que les avions de chasse israéliens survolaient à basse altitude le territoire libanais.

 

De tels engins s'abattent régulièrement au Liban, où les forces politiques sont divisées entre pro et anti-Assad, qui s'affrontent régulièrement à Tripoli (nord). De plus, des sunnites libanais se portent volontaires pour renforcer les rangs de la rébellion syrienne.

 

Le chef rebelle syrien, Salim Idriss, avait averti mardi dernier que si le Hezbollah n'arrêtait pas dans les 24 heures son "agression" en Syrie, où ses hommes combattent aux côtés du régime, les forces insurgées les pourchasseraient "même en enfer". "Si l'agression du Hezbollah contre le territoire syrien ne s'arrête pas dans les 24 heures, nous prendrons toutes les actions pour le pourchasser, même en enfer", avait déclaré M. Idriss, chef du conseil militaire suprême de l'Armée syrienne libre, sur la télévision al-Arabiya, basée à Dubaï.


Dimanche dernier, deux roquettes Grad étaient tombées dans la banlieue-sud de Beyrouth, à Chiyah, une première depuis que le Hezbollah a reconnu sa participation dans les combats en Syrie.

(Pour mémoire : « Le Hezbollah perd du terrain au sein de la communauté chiite... »)

La branche militaire du parti chiite libanais est surtout impliquée dans l'assaut lancé le 19 mai contre Qousseir (centre), longtemps place forte de la rébellion. L'armée syrienne et le Hezbollah cherchent à prendre cette ville pour ouvrir un passage sûr entre Damas et le littoral syrien, base arrière du régime.

Dimanche, et après avoir reçu de nouveaux renforts à Qousseir, les troupes du régime appuyées par les combattants du Hezbollah resserraient davantage l'étau autour des rebelles, désormais retranchés dans le nord de la ville proche de la frontière libanaise. "Le régime continue de dépêcher des renforts à Qousseir", a précisé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Parallèlement, les avions du régime ont mené des raids sur la ville et sa périphérie, au voisinage d'al-Dabaa, pilonnée par l'armée, selon l'OSDH.

 

Devant le déluge de feu sur la cité, l'ONU s'est inquiétée pour les civils pris au piège, l'OSDH parlant de milliers de civils et d'un millier de blessés bloqués à Qousseir.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a appelé les combattants à laisser les civils quitter la ville et rappelé qu'il était de la responsabilité du gouvernement de les protéger, "y compris de la menace de milices".

Dans un communiqué conjoint, la responsable de l'ONU pour l'humanitaire, Valerie Amos, et celle chargée des droits de l'Homme, Navi Pillay, ont affirmé qu'il y avait "jusqu'à 1.500 personnes blessées requérant une évacuation immédiate" et qualifié la situation générale à Qousseir de "désespérée".

 
Lire aussi
Syrie : Attentat meurtrier à Damas

Pour mémoire
Le Hezbollah pourrait être considéré comme « terroriste » par le CCG

Les leçons de la Syrie, le commentaire d'Anne-Marie Slaughter

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis