Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2013 2 30 /04 /avril /2013 10:05

 

 

 

 

 

 

Al Qusayr-Hezbollah29.4.13

 

 

Le champ de bataille d’Al Qusayr où le  Hezbollah a été mis en déroute

 

 

 

Les sources militaires de Debkafile révèlent que la Brigade al Qods du corps d’élite du Hezbollah a subi une défaite cinglante – sa plus grave depuis le début de son intervention dans la guerre civile syrienne – et de lourdes pertes, lors de la bataille d’Al Qusayr, dans le secteur d’Homs, au nord de la Syrie, lundi 29 avril. On dénombre, parmi les nombreux tués, deux officiers de haut-rang, le Commandant en chef des Brigades al Qods, connu sous le nom de « Abu Ajib » et son lieutenant, Hamza Ramloush, au milieu de dizaines de tués (138) et de blessés.


Les forces conjointes du Hezbollah et de l’armée syrienne ont brutalement interrompu leur assaut, sur ce front, sous les attaques conjuguées d’une force rebelle mixte de milices locales, renforcées par des Salafistes sunnites radicaux, venus du Liban.


Ayant juste pris livraison d’une large quantité de lance-roquettes Grads, ces radicaux libanais se sont montrés capables de prendre la brigade du Hezbollah par surprise, dans une embuscade à l’artillerie et leur ont infligé de lourdes pertes.


A domicile, au Liban, le Hezbollah et son chef, Hassan Nasrallah, devront faire face à toutes les conséquences de ce revers cinglant. Au-delà de l’effet immédiat de cette défaite pour son prestige personnel à Beyrouth, il devra aussi expliquer pourquoi il s’est incliné sous la pression iranienne, au cours de sa visite secrète à Téhéran, durant la seconde semaine d’avril, pour qu’il augmente encore le nombre de combattants du Hezbollah luttant pour Bachar al Assad, au-delà des 5000 membres de ses forces déjà présents en Syrie.


Le Hezbollah se trouvait déjà sous la menace directe des radicaux sunnites libanais, qui étaient prêts à frapper sévèrement le Hezbollah, à moins qu’il ne se retire de la guerre syrienne. Des voix se sont vivement élevées contre sa décision au sein même de son propre mouvement et elles vont se faire entendre beaucoup plus violemment, maintenant, en mettant son autorité en péril.


Les Salafistes libanais, pour leur part, se sentent encouragés par ce triomphe en Syrie, pour être en mesure de s’attaquer à un Hezbollah affaibli sur le terrain local des luttes intérieures.


L’armée syrienne a subi de graves revers sur d’autres fronts supplémentaires. Contrairement aux reportages circulant cette semaine, qui affirmaient que les rebelles concentraient l’essentiel de leurs forces pour conquérir les bases de l’armée de l’air syrienne, les sources militaires de Debkafile révèlent qu’ils ont mis toute leur énergie à s’emparer des bases de lance-roquettes de courte portée de l’armée de terre syrienne. Avec, en ligne de mire les missiles Scud B et Fateh-110, ils ont pris d’assaut, cette semaine, la base de missiles du Mont Kalmoon, dans le Sud de Damas et l’installation de missiles de Mangh, près de la base de l’armée de l’air à proximité d’Alep. Ce sont les conseillers étrangers qui les ont avisés de se lancer contre ces bases, dès que ces roquettes ont commencé à leur causer de nombreuses pertes et ils sont parvenus à détruire l’essentiel de la base de missiles de Damas. Cette victoire a fait perdre à l’armée de Bachar al Assad sa mainmise sur la capitale.


Concernant la controverse à propos des armes chimiques, nos sources militaires et présentes à Washington, rapportent que l’Administration Obama a transmis une plainte ferme aux bureaux du Premier Ministre Binyamin Netanyahou et du Ministre de la Défense Moshe Ya’alon, au sujet des affirmations publiées lundi, par un responsable (anonyme) de haut-rang israélien, concernant « des preuves évidentes fondées sur des matériaux bruts, bien réels et solides »- et pas seulement sur de simples évaluations – que Bachar al Assad utilise des armes chimiques contre les rebelles.


Il a déclaré que cette information est connue par toute agence de renseignement concernée, qui ne se pose plus de questions sur ce point. L’officier supérieur a ajouté qu’Israël devrait se préoccuper des armes chimiques susceptibles d’être transférées depuis la Syrie vers le Hezbollah ou d’autres groupes terroristes tentant d’atteindre la frontière d’Israël. Leur acquisition éventuelle d’armes chimiques ou même conventionnelles qu’ils n’auraient jamais eu en main auparavant, est une grave préoccupation pour Israël.


Dans leur plainte, les responsables américains affirment qu’ils ne savent absolument rien concernant ces preuves et que les renseignements américains n’ont pas été mis dans la confidence, s’agissant de ces preuves matérielles.

 

 

 


Indices de contamination chimique que Washington la pudibonde ne Sarin voir. 

 

 


http://www.debka.com/article/22936/Hizballah-loses-two-high-officers-in-major-defeat-at-al-Qusayr-near-Homs


DEBKAfile  Reportage Exclusif  29 avril 2013, 10:04 PM (GMT+02:00)

 

Adaptation : Marc Brzustowski.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Gad 01/05/2013 09:21

Et la suite logique de votre assertion que les Etats-Unis ne vont pas s'en mêler et qu'Israël ne va pas les y forcer, c'est qu'Obama va choisir, comme en Libye, d'armer les rebelles d'armes létales
(anti-tank, anti-aériennes), sq'à ce que ces armes soient revendues par les plus faibles (ASL) à al Qaeda... On est vachement avancés! Merci l'isolationnisme européo-américain!

Gad 01/05/2013 08:46

Pour être tout-à-fait sérieux, la question pour les Etats-Nations n'est pas seulement de savoir s'il faut intervenir ou pas pour des raisons de principe, mais de savoir s'ils en ont encore la
possibilité ou non en termes de régulation et de gestion des conflits.
Votre exemple Iran-Irak comme le libyen d'ailleurs, sont caduques : même au nom d'un "révolution islamique" il s'agissait d'une guerre "conventionnelle" entre Etats.

On laisse se développer des guerres inter-confessionnelles, en faisant comme s'il n'y allait pas y avoir nécessairement de retour de flammes de type asymétrique (Jihad), ni prolifération de la
circulation de ces armes toxiques, avec perte de contrôle quant à leurs aires de diffusion. Ou on enverra des commandos spécialisés type israéliens, de préférence, pour neutraliser les gangs qui
s'en seront emparés, pour sauver Bruxelles. C'est un peu hypocrite non? La différence entre l'Etat-Nation et les gangs c'est la capacité de réguler les conflits, voire d'y mettre un terme.
L'attitude qui consiste à s'en laver les mains, c'est celle de futures victimes qui font comme s'ils avaient le loisir de ne pas s'en préoccuper.

Gad 01/05/2013 08:26

Ce que par contre je ne m'explique pas, chez vous, c'est ce besoin de secret de Polichinelle : "Chuttt faut pas l'dire", trucidez-vos en toute tranquillité on regarde ailleurs!

Il me semblait que la grande différence majeure, entre un Barbare islamiste et un Occidental résidait dans le courage de regarder les choses en face. Je suis bien déçu par ce comportement de
pudibonderie jésuitique.

Gad 30/04/2013 23:48

Il n'y aura pas de scénario à la libyenne pour la bonne raison que Khadafi était isolé au milieu de son désert, sans vrais alliés que l'Algérie ou quelques pilotes syriens venus à la rescousse. La
situation régionale de la Syrie (-Liban-Irak-Iran) est bien plus compliquée, avec à peu près tous les régionaux de l'étape impliqués. D'où, rassurez-vous ça va durer encore longtemps.

corr: Libyenne! (au temps pour moi!) 30/04/2013 22:27

corr: Libyenne! (au temps pour moi!)

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis