Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 19:36

Le point de vue de Khaled Asmar - Beyrouth

Le Maroc renoue-t-il avec le terrorisme ? Ou serait-il le théâtre d’un règlement de compte régional ?

http://mediarabe.info/spip.php?article1984

AQMI, Kadhafi, le Polisario, l’Algérie, l’Iran, la Syrie, le Hezbollah... Autant d’acteurs potentiels pour brouiller les pistes

jeudi 28 avril 2011 - 19h21, par Khaled Asmar - Beyrouth

Logo MédiArabe.Info

L’explosion de Marrakech de ce jeudi 28 avril a fait, selon un dernier bilan, 15 morts dont 11 touristes étrangers (cinq français), et 20 blessés en majorité des occidentaux. Aucune revendication n’a encore été annoncée, mais plusieurs pistes peuvent déjà être évoquées.

Tip A Friend  Envoyer par email impression Imprimer cet article

L’explosion qui a frappé le café-restaurant Arcana de Marrakech, au sud du Maroc, est officiellement un attentat kamikaze. Certains témoins affirment pourtant avoir vu deux jeunes portant des sacs à dos, entrer dans le restaurant, puis en ressortir avant que l’explosion n’ait lieu. En tout cas, l’enquête se poursuit, et le ministère de l’Intérieur affirme formellement qu’il s’agit d’un attentat suicide. Le bilan est de 15 morts : onze 11 touristes étrangers dont cinq Français.

L’attentat n’est pas encore revendiqué, et dans cette attente, les regards se tournent vers plusieurs commanditaires :

Naturellement, Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI) est d’ores et déjà pointée du doigt. Une accusation qui est due aux menaces proférées contre la France, ses ressortissants et ses intérêts dans la région, en représailles à l’entrée en vigueur de la loi sur l’interdiction du voile intégral (Burqa) dans les lieux publics.

Certains s’interrogent cependant sur une éventuelle implication libyenne, Kadhafi ayant menacé de déstabiliser la région et l’Europe si l’Occident attaquait son pays. Une alliance objective entre Kadhafi et AQMI serait ainsi à l’origine de l’attentat antioccidental au Maroc.

La troisième piste, moins plausible, est néanmoins le terrorisme local, le Maroc ayant déjà connu une série d’attentats suicides à Casablanca notamment, et plusieurs tentatives d’attentats. Le royaume a également démantelé plusieurs réseaux de recrutement de combattants pour l’Irak, et des cellules liées à l’Iran et au Hezbollah.

Certains affirment ne pas écarter la piste algérienne, en rappelant notamment l’attentat de l’hôtel Atlas Asni en 1994, qui a provoqué la quasi rupture des relations entre Alger et Rabat, l’instauration des visas et la fermeture des frontières. Or, aujourd’hui, les deux pays tentent de se rapprocher et on annonce même une ouverture des frontières le 17 mai, et la construction d’un gazoduc entre les deux pays. Les visites ministérielles se multiplient et le président Bouteflika a affirmé que son pays était disposé à normaliser avec Rabat en dissociant leur conflit de la question du Sahara occidental. Or, justement, pour empêcher un tel dénouement, des forces hostiles à la normalisation (des proches du Polisario notamment au sein des services) pourraient avoir mené cet attentat pour l’attribuer à AQMI, ou l’avoir tout simplement commanditer à l’antenne maghrébine de l’organisation de Ben Laden. Bien entendu, cette dernière piste est, à ce stade, la moins plausible, bien que tous les ingrédients d’un tel scénario soient réunis.

Enfin, le Maroc, considéré comme un allié fiable à l’Occident, pourrait être la cible de la déstabilisation à l’instar du Bahreïn, l’autre allié des Etats-Unis convoité par l’Iran. Rappelons que le Maroc avait rompu ses relations avec la République islamique après la fermeture d’une école chiite (irakienne) financée par le Centre culturel iranien de l’ambassade de Téhéran à Rabat, en 2009. Le royaume chérifien a également dénoncé la vague de conversions au chiisme, soutenue par le Hezbollah libanais. Rien n’empêche donc une alliance entre ces pays manipulateurs du terrorisme (Iran, Syrie) et les organisations terroristes (AQMI, Hezbollah) pour frapper et déstabiliser la porte sud-ouest de la Méditerranée, le Maroc bénéficiant d’une position stratégique sur le détroit de Gibraltar. Damas et Téhéran n’avaient-ils pas mis en garde contre « le séisme qui touchera toute la région » si l’Occident accentuait ses pressions sur Bachar Al-Assad pour arrêter le massacre des civils en Syrie ?

Espérons que l’enquête puisse identifier les auteurs et les commanditaires, et qu’elle puisse surtout empêcher d’autres carnages dans l’avenir, au Maroc et ailleurs.

Pour mémoire, cliquez sur les liens ci-dessous pour lire ou relire :

Le chiisme au Maroc (20 février 2007)

Le Hezbollah et l’infiltration du Maroc. Arrestation d’un groupe terroriste (19 février 2008)

Les liens avec Al-Qaïda et le Hezbollah (19 février 2008)

Complémentarité et concurrence entre le Hezbollah et Al-Qaïda (25 mars 2008)

Maroc : Les bidonvilles qui fabriquent et exportent les terroristes (31 août 2007)

La Mosquée de Mazouak, un lieu de culte ou un centre de recrutement ? (6 décembre 2006)

Khaled Asmar

© Nos informations, analyses et articles sont à la disposition des lecteurs. Pour toute utilisation, merci de toujours mentionner la source« MediArabe.info »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis