Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 09:41

Remise en ligne de cet article à la demande Jean-Christophe et Sarah

A propos par Aschkel

Les arabes devraient fêter la "Naqba juive" par Aschkel Lévy

 © 2011 www.aschkel.info

Lien de l'article http://www.aschkel.info/article-les-arabes-devraient-feter-la-naqba-juive-par-aschkel-levy-73525889.html

Naqba JuiveECOUTER ICI-copie-1

 

 Nous ne parlerons pas ici des millions de juifs exterminés sur le sol européen

 

Ici le 15 Mai, les arabes fêtent ce qu'ils appellent la "Naqba", leur catastrophe, c'est-à-dire pour eux l'indépendance d'un Etat juif et démocratique, sur la base d'un plan de partage voté par les Nations-Unies, et refusé par eux, au lendemain de l'indépendance, quatre puissantes armées se lançaient contre le nouvel état pour le détruire.

 

La Naqba arabe n'a pas eu lieu en 1948 pour les arabes mais bien avant.-

Explications >L’année 1920 porte un nom maudit dans les annales arabes, elle est appelée année de la catastrophe, « A’ma al-naqba ».

 

 

Non contents d'avoir lancés leurs hordes sanguinaires contre le nouvel état juif, commençait dans le même temps, un exode massif de près d'un million de juifs forcés de fuir leur foyers des pays arabo-musulmans.

Ces juifs ont été persécutés, internés voire exécutés. Combien de milliers de km2 de terres leur appartenant ont été saisies ou forcées d'être abandonnées? Des centaines de communautés souvent millénaires et présentes bien avant l'arrivée de l'Islam ont été purement et simplement détruites après avoir été humiliées en leur octroyant le statut de dhimmis.

Des milliards de dollars d'actifs ont été volés et spoliés.

 

Certes cette "Naqba juive" a connu un dénouement heureux : la plupart des réfugiés ont été absorbés en Israël où aujourd'hui, ils sont des citoyens libres. Aucune aide semblable à celle octroyée par l'ONU ou les nations n'a été accordée a ces malheureux fuyants, telle que celle reçue encore aujourd'hui par les descendants de ce que l'on appelle les réfugiés arabes de la guerre israélo-arabe de 48 que ces derniers ont provoqué.

Ces juifs des pays arabes, courageux et travailleurs ont aidé a bâtir, a partir de rien , ce qu'Israël est aujourd'hui.

Il serait agréable de penser qu'ils sont venus en Israël par le seul rêve sioniste, mais 95 % de ceux qui ont fui et qui sont maintenant âgés, racontent comment ils furent obligés de fuir des foules en colère, avec une valise ou rien, sinon la menace du cercueil.

 

Aujourd'hui encore, la plupart des pays arabo-musulmans ne reconnaissent pas l'Etat d'Israël, aujourd'hui encore les arabo-musulmans ne reconnaissent pas qu'ils ont vidé leurs terres de toute présence juive.

 

Non contents d'avoir éradiqué le judaïsme des terres d'Islam, ils souhaiteraient aussi éradiquer le peuple Juif de sa terre ancestrale par l'établissement d'un énième pays arabe pour un peuple dont l'identité a été créée il y a une quarantaine d'années, aidés en cela par les Occidentaux qui les soutiennent tant idéologiquement que financièrement.

 

En cette semaine du 63ème anniversaire de L'Etat d'Israël, et recevant des vœux des Obama et autres dirigeants, il serait temps que les responsabilités soient assumées pour que la paix puisse voir le jour dans cette partie du monde

Le mensonge de la Nakba

Moïse Rahmani
© primo-info., 15-05-2011

Le 14 mai 1948, l’Etat d’Israël, après près de deux millénaires, est rétabli sur une partie de sa terre historique et tend la main de la paix à ses voisins.

En réponse, le 15 mai 1948, les armées de six états arabes l’attaquent. Le Liban, la Syrie, l’Irak, la Jordanie, l’Arabie Saoudite et l'Egypte envahissent l’état hébreu. Le Yémen déclare la guerre mais n’envoie pas de troupes.

Il faut reconnaître une chose aux Palestiniens et à leurs supporters et amis : ils sont passés maîtres en désinformation, pour ne pas dire tromperies et mensonges. Ils ont bien appris la leçon nazie [NDLR : et soviétique]. Hitler ne disait-il pas : « si nous voulons remporter une victoire, nous devons activement nous servir du mensonge. Ils doivent être grands. Plus le mensonge est grand plus rapidement les gens le croiront. Quand nous remportons une victoire, personne ne nous demandera si nous avons dit la vérité ou si nous avons menti » 

Goebbels, le ministre de la propagande fasciste affirmait « qu’un mensonge répété mille fois devient une vérité.»

D’abord les Palestiniens cannibalisent le terme : Nakba, en arabe, signifie catastrophe. En hébreu, Shoah. Voilà que les Palestiniens mettent, sur le même pied, la catastrophe qui a couté la vie à six millions de Juifs et celle – mythique - qu’ils s’inventent, leur nakba.

Une catastrophe, soit dit en passant, où l’on voit un peuple passer de moins de six cent mille personnes prétendument réfugiés à près de cinq millions ! Si une catastrophe consiste à multiplier par six sa population... 

Ah ! si les Juifs avaient eu cette même catastrophe durant la Seconde Guerre mondiale et, au lieu de se retrouver avec une population juive amputée d’un tiers, l’avoir augmentée à trente millions !

Cette « Nakba » est inventée de toutes pièces. Certes, il y eut des personnes forcées de quitter leur foyer à la suite des combats. Bien qu’Israël ait supplié ses habitants arabes de rester.

Une partie quitta suite aux incitations de ses dirigeants et des gouvernants arabes qui leur promettaient un prompt retour sur tout le territoire, du Jourdain à la mer. Les sources officielles arabes à ce sujet sont nombreuses alors que, lors de la déclaration d’indépendance, David ben Gourion déclara : « Aux prises avec une brutale agression, NOUS INVITONS cependant les habitants arabes du pays à préserver les voies de la paix et à jouer leur rôle dans le développement de l'Etat sur la base d'une citoyenneté égale et complète et d'une juste représentation dans tous les organismes et les institutions de l'Etat, qu'ils soient provisoires ou permanents. 
NOUS TENDONS la main de l'amitié, de la paix et du bon voisinage à tous les Etats qui nous entourent et à leurs peuples. Nous les invitons à coopérer avec la nation juive indépendante pour le bien commun de tous. L'Etat d'Israël est prêt à contribuer au progrès de l'ensemble du Moyen Orient. »

Ce qui est sûr par contre, c’est que les leaders de pratiquement tous les états arabo-musulmans de la région mirent en pratique une politique féroce anti-juive : dépossédant, chassant ou forçant au départ, près d’un million de Juifs, entre 1948 et 1973. Un million de Juif dont la présence est bien antérieure à l’invasion arabo-musulmane du VIIè siècle. Je fais partie du lot ayant dû quitter l’Egypte.

Alors Nakba ! Permettez-moi d’en rire. Les Juifs des pays arabo-musulmans sont passés de près d’un million en 1948 à moins de quatre mille aujourd’hui. Ce sont les réfugiés du conflit israélo-arabe dont personne ne parle, dont nul ne veut parler. Ce sont les réfugiés occultés, oubliés. Les réfugiés du silence

 


Moïse Rahmani est écrivain.
Auteur entre autres de « L’exode oublié, Juifs des pays arabes » (Ed Raphael, Paris ; 2003) réédité en 2006 par Luc Pire, Bruxelles sous le titre « Réfugiés juifs des pays arabes. L’Exode oublié »


I Moïse Rahmani
© Primo, 15-05-2011

Partager cet article

Repost 0
Published by Gad - dans Editorial
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis