Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 13:32

“Le New-York Times a refusé de publier la rétractation de Goldstone ».

 

Eldad Beck

Adapté par Marc Brzustowski

 

Pour © 2011 lessakele  

 

Des sources proches du Juge sud-africain affirment qu’il a initialement approché l’édition libérale [-Démocrate, proche d'Obama, de G.Soros et de J-Street-] pour faire publier sa lettre de regret – et qu’elle a été rejetée. Le New York Times prétend en réponse qu’il ne commente pas les décisions éditoriales.

 

 

Publie le : 

04.04.11, 10:25 / Israel News

 

 

http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4051762,00.html

 

 

Non seulement les paroles de regret du Juge Goldstone n’ont pas réussi à égaler la résonance globale de son  rapport originel, mais il est aujourd’hui mis en lumière que l’un des plus importants journaux dans le monde a, purement et simplement, refusé de publier sa rétractation.

  

Une source proche de Goldstone a déclaré que, dans les quelques derniers jours, le Juge avait approché le rédacteur des pages « opinion » du New York Times, pour requérir la publication de l’article qu’il avait écrit pour le journal – et on lui a fait savoir que l’article avait été rejeté.

 

 

Le rédacteur n’a donné aucune explication sur le “pourquoi” du rejet de l’article, mais la source pense qu'en toute logique, cela résultait de l’agenda politique du journal.

 

La lettre a fini par être publiée dans le quotidien plus conservateur Washington Post, durant le week-end.

 

Le New York Times a donné pour toute réponse qu’il ne commente pas les décisions éditoriales ni le processus de choix des reportages. Durant les dernières années, le New York Times a adopté une ligne hautement critique, dans sa façon de rapporter les évènements concernant Israël. Très dernièrement, son principal chroniqueur, Thomas Friedman vient de publier une série d’articles extrêmement agressifs contre Israël et son gouvernement actuel.

 

La source explique que, depuis la publication du Rapport Goldstone, il y a deux ans, le Juge et son épouse ont subi une forme d’ostracisme social au sein des cercles juifs, qui a provoqué, chez eux, beaucoup de chagrin.

 

Un homme brisé.

 

Le Dr Alon Liel, un ami de Goldstone, depuis l’époque où il était représentant du Ministère des Affaires étrangères en Afrique du Sud, est allé un pont plus loin en disant que Goldstone “ a traversé l’enfer” et que cela a contribué à sa décision de publier sa lettre de regret.

 

“Il a été constamment harcelé, il a reçu des lettres de menace, et a été contraint de changer son numéro de téléphone et ses adresses e-mail”, raconte Liel. « Quand Israël a décidé de le boycotter, c’était, pour lui, l’insulte suprême : « Je suis un Juge juif, un Sioniste respecté – et Israël ne me fait pas confiance ?"- C’était un homme brisé.

 

“Je ne suis pas en train de dire que les menaces qu’il a reçues et que l’enfer qu’il a traversé sont ce qui l’a fait publier son article, mais il n’y a pas de doute dans son esprit que cela a influencé sa décision ».

 

D’autres sources encore, proches de Goldstone, affirment que la décision de publier la lettre ne découle pas de la pression sociale, mais de la conviction profonde du Juge que le Comité des Droits de l’Homme de l’ONU a tiré avantage de son nom, de son statut et du fait qu’il est Juif pour censurer Israël de façon inique et malhonnête.

 

“Il n’aurait jamais écrit ni publié cet article”, expliquent ces sources, “s’il n’avait pas éprouvé, avec la plus ultime des certitudes qu’il avait besoin de dire au monde qu’il s’était fait manipuler”.

 

Itamar Eichner a contribué à ce reportage

Partager cet article

Repost 0

commentaires

gerard.david 04/04/2011 18:28


Sa famille lui a interdit d'assister a la barmisvah de son neveu a Jerusalem. C'est celà la pire punition qu'il a reçu.
Comment peut on en tant que juif, d'abord, et ensuite dire des mensonges sur le comportement d'Israel, sachant très bien, justement en tant que juif, que jamais nos frères seraient capables de tels
actes sur des civils. Celà est bon pour nos ennemies, qui journellement bombardent, et ne se cachent pas, pour tuer des civils juifs, hommes, femmes, enfants, a la veuglète. Qu'importe, après les
crimes terrorristes barbares, égorgés des enfants dans leurs lits, tirer sur des civils par des missiles. Personne au monde, ne pourrait tolérer de telles actes. Il faut répliquer, et bombarder
journellement tous les sites répertorer, lances missiles, a abattre rapidement.


Amouyal 04/04/2011 17:49


Goldstone ne se contente pas d etre un pourri qui a envoye des noirs innocents au poteau , c est aussi une lavette


Aschkel 04/04/2011 17:05


Oh le pov juge qui s'est fait manipulé !

l'insulte suprême de s'être fait boycotté par Israel

Ce rapport a sali Israel;, le type baillait quand le docter d'aschkélon est venu lui raconter son calvaire

il saura ce qu'est de se faire salir tous les jours et boycotté par des crétins comme lui


Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis