Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mai 2013 3 22 /05 /mai /2013 09:47

 

 

2005116 (Copier)

Milicien du Hezbollah en Syrie.

 

 

 

Now Lebanon révèle les noms d’au moins 36 terroristes du Hezbollah tués à Al-Qusayr.

 

Le décompte des pertes du Hezbollah combattant à Al-Qusayr, en Syrie, continue d’augmenter, alors que les ambulances n’en finissent pas de transférer des terroristes du Hezbollah blessés, vers les hôpitaux de Beyrouth.

 

Un correspondant de Now Lebanon a révélé que les ambulances du Comité Islamique pour la Santé ont commencé de transférer les combattants, de la Beqa’a vers Beyrouth, au rythme de presque toutes les demi-heures.

 

Les transferts ont commencé à se mettre en place, à la suite de la saturation des hôpitaux de la Beqa’a, surpeuplés par le nombre de terroristes blessés, a-t-il ajouté.

 

Pendant ce temps, un autre correspondant de NOW a affirmé qu’au moins 36 combattants du parti chi’ite ont été tués au cours du dernier cycle d’affrontements (lundi 21 mai), au cœur de la ville syrienne, transformée en poudrière, en établissant la liste comme suite :

 

 Radwan al-Attar, Ahmad Wael Raad, Hassan Shokr, Mohammad Qassem Abdel Sater, Hatem Hussein, Abbas Mohammad Osman, Mohammad Fouad Rabbah, Ali Mattar, Hussein Ammar Yaghy, Abdo Salman al-Qassas, Rida al-Shaer, Hassan Hariri, Hatem Hassan, Fadi al-Jazzar, Ibrahim Hussein, Mohammad Jawad Radi, Ali Mahmoud Moallem, Raef Mohammad Allayk, Naim Samer Zaher, Nader Hassan Tarheeni, Majed Ali al-Ali, Hassan Hussein al-Mahdi, Ali Ramzi Kawtharani, Waleed Mohammad Suleiman, Jawad Samer al-Ali, Saadeh Ali Mahmoud, Samir Mohammad al-Hijazi, Ali Hassan Badran, Hussein Mohammad Hadraj, Hassan Nayef al-Moqdad, Hussein Mohammad Hadraj, Bilal Zekr, Assaad Zekr, Hussein Shamas, Hussein Barteeh, and Mohammad Khalil.

 

L’Observatoire syrien pour les Droits de l’Homme a declare à l’AFP, en début de matinée, lundi, que 28 autres terroristes avaient été tués et au moins 70 autres blessés, dans les combats de dimanche, à Al-Qusayr, alors qu’une source proche du Hezbollah affirmait à l’AFP qu’au moins 20 autres membres du groupe étaient morts en Syrie, avec environ 30 autres blessés.

 

 

Un assaut du gouvernement syrien contre le bastion rebelle d’Al-Qusayr faisait rage, pour le deuxième jour consécutif, lundi, la bataille ayant débuté dimanche, lorsque les troupes du gouvernement, appuyées par l’allié du régime, le Hezbollah et des soldats iraniens, ont déferlé dans cette ville de l’Ouest de la Syrie, objet de combats stratégiques, dans le conflit interne au pays, depuis plus de deux ans.

 

https://now.mmedia.me/lb/en/nownews/hezbollah-death-toll-in-syria-mounts

 

Adaptation : Marc Brzustowski.

 

En protégeant son libre accès aux armes lourdes iraniennes et russes, entreposées en Syrie et en devenant, ouvertement, une milice régionale au service de puissances étrangères, le Hezbollah attise les flammes du retour à la guerre civile sectaire, au Liban même, où il est contesté, -y compris au sein de la mouvance chi'ite- comme bras armé de l'Iran, sans rapport avec un destin national ou des intérêts souverains libanais. Le même scénario de lutte contre l'emprise chi'ite peut, rapidement, s'étendre en Irak et à la lisière des pays du Golfe, démultipliant les fronts, où ces forces libano-irakiennes sous domination iranienne, peuvent se trouver sollicitées et continuer d'enregistrer des pertes en nombre. 


Sur le plan stratégique, il se trouve dans une position similaire à celle d'Israël, lorsque l'Etat Hébreu maintenait une "zone de sécurité" au Sud-Liban, exposé à toutes sortes d'embuscades meurtrières, dans un pays indépendant, suscitant une résistance à son ingérence et à celle de l'Iran. Or, le contrôle des provinces syriennes est bien plus problématique et suscite bien plus d'hostilité qu'une simple bande de 10 kms. Sa crédibilité, aux yeux du monde arabe, en tant que "force de résistance", est, définitivement, entamée. Ou, pour la retrouver, ce qui reste très hypothétique, il lui faudrait, très rapidement, se lancer dans des agressions contre l'Etat Juif, depuis le Golan et les deux frontières, syrienne et libanaise. Il aurait, pour cela, besoin que le gros de ses troupes reste globalement intact... et assure ses arrières (au Liban et en Syrie), sans dégarnir les zones reprises.


Envoyant ses meilleures troupes d'élite en Syrie, il démontre que ses combattants sont vulnérables, voire très vulnérables, face aux tactiques de guérilla urbaine, menées par les groupes sunnites rebelles et d'autres, islamistes, ceux du front Jabhat Al-Nusra. Ce dernier n'hésitera pas à commettre des attentats d'ampleur, sans se préoccuper de frontières ni de dommages collatéraux libanais. Même si les forces d'Assad, avec son concours, emportent la bataille pour Al-Qusayr, il leur faudra assurer cette mainmise durant des mois et des années, sur les zones reconquises, en proie à de nouvelles contre-offensives, ou à des "coups", prenant la forme d'attentats. Le Hezbollah entrera, alors, dans une guerre de position, les siennes devant garantir des points fixes, face à des groupes mobiles le harcelant. Si le Hezbollah assure sa mainmise sur ses routes d'approvisionnement en armes avancées, dans le combat contre une autre puissance régionale, Israël, il devra prendre garde au déluge de feu, susceptible de s'abattre, depuis le ciel, à chaque déplacement de véhicule rentrant vers le Liban.


Certains, dans le Foreign Policy, notamment, ont émis l'hypothèse que la Syrie pourrait devenir le "Vietnam" de l'Iran et de ses supplétifs. L'image des cortèges funèbres du Hezbollah, au Liban, de retour de Syrie, donnent un avant-goût de ce scénario, qui ne serait déjoué qu'à condition d'une victoire éclatante de l'axe irano-syrien dans cette guerre ethnique et confessionnelle...

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis