Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 05:35

 

http://www.israelvalley.com/news/2010/05/11/27444/

 

ISRAËL GRANDE-BRETAGNE - DEMISSION DE GORDON BROWN. LE NOUVEAU PRIME MINISTER EST PRO-ISRAELIEN: DAVID CAMERON. IL AVAIT RECEMMENT DECLARE : "JE SUIS SIONISTE."

MAY 201011

Par D.R.
Rubrique: Actualité
Publié le 11 mai 2010

cameronLe leader du parti Conservateur qui va certainement devenir le nouveau Prime Minister en Grande-Bretagne a, dans le passé, eu des prises de positions favorables à Israël et a toujours été très impressionné par les résultats d’Israël sur les plans économiques et technologiques. David Cameron avait aussi condamné très fermement le boycott d’Israël. Ses positions contre le Hamas sont sans aucun doute et depuis longtemps très négatifs. Ce mouvement est selon David Cameron “un mouvement terroriste qu’il faut combattre”.

Le père de David Cameron était un riche agent de change et sa mère descend d’une dynastie de parlementaires. Descendant adultérin de Guillaume IV, David Cameron a fait ses études à Eton, le collège le plus chic d’Angleterre, puis à l’université d’Oxford, au sein de Brasenose College (Oxford), dont il est diplômé en économie, philosophie et politique.

JPost : “I am a Zionist,” Conservative Party leader David Cameron told an audience of party supporters of Israel in London on Tuesday. “If what you mean by Zionist, is someone who believes that the Jews have a right to a homeland in Israel and a right to their country then, yes, I am a Zionist and I’m proud of the fact that Conservative politicians down the ages have played a huge role in helping to bring this about,” Cameron declared. The Conservative leader was guest of honor at the Conservative Friends of Israel annual business lunch, which was attended by some 500 people – including half the parliamentary party, 30 Conservative parliamentary candidates, former leaders, lords and Israel’s ambassador.

British Jews launch campaign to fight academic boycott Cameron spoke with Daniel Finkelstein, columnist and comment editor of The Times, and gave an insight to what his premiership might look like regarding Israel. The Conservative Party has led the polls in the UK for the last 18 months. Cameron took a firm stance on Hamas, saying that the state of Israel “has a totally legitimate right to exist and defend itself.”

Cameron emphasized the importance of Hamas complying with the Quartet’s demands before they receive any Western money or support. “[Hamas must] recognize the state of Israel… put an end to violence and accept previous agreements,” he stressed. Finkelstein asked Cameron if he were “good for the Jews,” to which Cameron replied: “I hope I can say I’m not just a good friend of Israel but I am, as you put it, good for Jews.” Cameron said his political philosophy – which was about trusting and believing in families, voluntary enterprise, and the charitable sector – was exemplified by British Jews. In addition, the Conservative leader also said he believed there was something “in the DNA” of Conservatives that was “profoundly impressed” by what Israel has achieved.

Cameron said he understood the need to build a security fence, but that he was worried it would “make a two-state solution more difficult.” He said he realized that this was not necessarily a popular observation, but that being a “true friend to Israel… [meant] being a candid friend and saying when you think that mistakes are being made.” Nevertheless, Cameron said, a deal should only happen if it meant that Israel would really gain peace within its borders and real guarantees about its future. Finkelstein acknowledged that Prime Minister Tony Blair has been a genuine friend to Israel and asked Cameron if he saw things similarly to Blair. “Where Tony Blair is right is that he sees with absolute clarity… that Israel is a democracy and that Israel is a country that has a right to its own legitimate self-defense,” Cameron replied. “Where I slightly part company with [Blair] is that while I think a two-state solution is vital… I think sometimes politicians can be a bit naive in believing that if only we solved the problem of Israel and Palestine then roadside bombs will stop going off in Iraq,” he added to huge applause.

A two-state solution would not solve all the problems between militant Islam and the West, Cameron emphasized. Asked about recent campaigns to boycott and delegitimize Israel, Cameron said there was no justification for a boycott. “Israel is a democratic country and these Trotskyists [a reference to the radical Left, who forefront the boycott campaign] are treating Israel as some sort of pariah state,” Cameron said. “[They] may be a bunch of lunatics, but what they are doing is profoundly wrong and profoundly damaging,” he added. Cameron also thought that attacks on Israel could spill over into anti-Semitism. “I think our mayor [Ken Livingstone] in this great city of London… is guilty of that,” he said.

Partager cet article
Repost0

commentaires

D

Une chose est certaine et ca je le repete meme si les medias britanniques sont presque tous ferocement contre Israel et avec eux une partie des politiques, je n`ai pas rencontre parmi les anglais
de souche que j`ai pu frequente des antisionistes, bien au contraire et meme beaucoup aime vraiment sincerement Israel ce qui n`est malheureusement pas le cas des francais . J`en sais quelque chose
en particulier dans ma famille.Beaucoup d`anglais sont meme tres critiques a propos du role de l`Angleterre dans le conflit israelo-arabe qu`ils connaissent assez bien cela m`a souvent
surpris.Evidemment je ne parle pas de mes collegues soudanais, egyptiens, pakistanais (la c`est carrement la haine d`Israel )ou lybiens..
C`est meme curieux compare aux francais car ils subissent eux aussi une propagande pro-arabe terrible peut etre meme pire que les francais et c`est bien simple personnellement je n`allume jamais
plus ma tele qui n`est d`ailleurs pas branche a une antenne tellement la BBC est islamo-correcte.


Répondre
G

Merci, Lestat, d'avoir correctement interprété la mention "déclaré", accolée à Britannique, sachant, comme le rappelle Dominique, ce que nous savons de la colonisation inversée des anciens empires
britannique et français, maillons faibles et couloirs d'infiltration de l'islamisation rampante, jusqu'au jihadisme explicite dans ou autour des mosquées, du Londonistan, de Manchester ou encore de
Drancy-en-France, encerclé par les fanatiques de Cheikh Yacine, Abu Amra, ou encore Ben Laden...
Rien ne va plus autour de nos petits clochers de Nantes ou de Big Ben et autres territoires perdus d'une post-République. Mais sait-on si les jeux sont faits?
Ni plus ni moins que Nicolas Sarkozy, je ne sais ce que sera le destin politique de David Cameron, à cheval entre le politically correctness façon Maison Blanche, le désir de ne point s'aliéner les
gauches, toujours grandiloquentes en fourniture d'esprits aussi brillants que déphasés (nos Finky et autres BHL), la nostalgie d'empire qui impose ses marques dans l'histoire, les capacités de
leurs polices secrètes, de Scotland Yard-MI5 et 6 à la DCRI, ou les franches embardées antisionistes de leurs politiques étrangères, si inquiètes d'éventuels débordements-diktats intérieurs et
périphériques.
Mais, nous sommes parfois fort sots si loin de Soho et voulons parfois encore croire à un sursaut qui ne s'achève pas en Fort Alamo.
Temporairement, ce retour en grâce de personnalités a priori non-hostiles, mais fort habiles à noyer le poisson dans l'eau et le Sionisme avec l'eau du bain, peut séduire, d'un charme tout
franco-british.
Le ménagement vient aussi du fait que Sarkozy comme certains cercles britanniques,restent parmi les pays les plus actifs pour contenir le péril nucléaire iranien, j'allais dire, au corps défendant
de l'illusionniste des rives gauches du Potomac.
On a aussi vu à quelles pitreries s'adonnait ce clown de Berlusconi, ce "meilleur ami", prompt au retournement de casaque façon téléréality-show.
C'est une image pas très réjouissante de ce qui subsiste du grand rêve européen, de son souci pour sa propre sécurité, à travers des alliances parfois empreintes d'envie, avec Israël-barrière de
sécurité ou rempart contre un Jihad qui monte lentement, mais pas trop vite...
Ce qu'il peut y avoir de plus nauséeux dans la distinction entre "compromis nécessaires" et franche compromission-rédition.

Puis bon, l'époque Daladier-Chamberlain n'est pas suffisamment éloignée pour que nous ne voyons poindre à nouveau des relents ou similitudes. Dans le choix d'un Kouchner, par exemple.


Répondre
L

Je me marre d'avance au vu de la désilllusion à venir avec ce "pro-israelien" déclaré premier ministre d'un pays en ruines endetté jusqu'au cou dont les stades de foot portent le nom "emirati"
et
accessoirement peuplé de Pakistanais psychopates.

Trop tard...


Répondre
D

Oui j`ai ete agreablement surprise de lire hier soir que Gordon Brown qui aurait pu theoriquement reste au pouvoir, si j`ai bien compris, se retirait et que Cameron etait devenu premier ministre
grace a l`alliance avec les lib-democrates.
J`espere seulement qu`il ne fera pas comme un certain sarkosy , nous sortir des tres belles phrases et appliquer en meme temps une politique pro-arabe.
Il y a vraiment enormement de travail a faire ici monsieur le premier ministre car la GB est devenue un multipot veritable repere europeen des terroristes et des muzz les plus haineux.


Répondre

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis