Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 09:24


 
DEBKAfile Reportage exclusif  17 avril 2011, 10:45 PM (GMT+02:00)

 

Adapté par Marc Brzustowski

 

Pour © 2011 lessakele  et © 2011 aschkel.info

 

http://www.debka.com/article/20856/

 

Tags:  Syria      Bashar Assad    Saudi Arabia    Prince Bandar    protests 

 

 

De longues files de camions en attente, avant d'entrer en Syrie, à la frontière libanaise

 

Les troupes syriennes se sont déployées dimanche 17 avril, tout au long des frontières du pays avec l’Irak, la Jordanie et le Liban, pour faire obstruction aux trafics d’armes, d’argent et d’agents étrangers qui affluent depuis ces dernières semaines pour venir à la rescousse de l’opposition dont le soulèvement s’est étendu à chaque recoin du pays. Le Jour de l’Indépendance, ce dimanche, a été marqué par l’exposition, de la part des autorités, d’une collection d’armes automatiques, présumées avoir été transportées clandestinement à travers la frontière irakienne, parallèlement au défilé de cortèges réclamant le renversement du Président. A Homs, les forces de sécurité ont tiré et tué 4 manifestants et en ont blessé plus de 50. Certains manifestants portaient des banderolles proclamant : « La mort est préférable à la honte ! ».

 

De larges pans de l’économie syrienne ont été paralysés, selon les sources de Debkafile, du fait que 2500 camions d’approvisionnement restent bloqués à la frontière libanaise et 3000 autres aux frontières jordaniennes et irakiennes, sujets à des fouilles méticuleuses et chronophages. Les autorités syriennes soupçonnent l’Arabie Saoudite de convoyer clandestinement des armes en direction de l’opposition, à travers la Jordanie, l’Irak et le Liban, en ayant réquisitionné l’ensemble du réseau de trafic au Moyen-Orient, dont Assad était le principal organisateur et le maillon fort – et qui s’est désormais retourné contre son maître pour lui mordre la main.

 

Les fouilles des convois ont causé des dommages critiques à l’économie syrienne : l’approvisionnement des importations de transports de nourriture et de matières premières est suspendu et ne parvient plus aux magasins et aux industries et les exportations sont presque au point mort.

 

Les élites politiques, des cercles d’affaires, de l’armée et du renseignement, dont la famille Assad elle-même, ont amassé des fortunes personnelles en créant et en alimentant ces filières, dont les voies de passage parviennent du Soudan au sud à travers le Sinaï et de la Jordanie jusqu’en Irak et vers le  nord-ouest de la Syrie.

 

Les sources militaires de Debkafiles rapportent que le régime syrien était aussi leur meilleur client, employant ces réseaux pour transférer les contrebandes d’armes vers le Hezbollah libanais, les extrémistes palestiniens, comme le Hamas dans la bande de Gaza et ses groupes alliés dans la Bande Occidentale (de Judée-Samarie), ainsi que les terroristes sunnites, comprenant notamment al Qaeda, en Irak.

 

Assad et ses chefs de la sécurité ont, désormais, décidé que le rôle-même de Damas, en tant que foyer principal de ce trafic au Levant menaçait leur mainmise sur le pouvoir, du fait que l’Arabie Saoudite avait commencé à utiliser ces branches du réseau pour véhiculer discrètement des armes et des financements vers l’opposition syrienne :


1.  Jordanie : Les services de renseignement syriens soupçonnent Riyad d’avoir établi ses quartiers généraux, dirigés par le Prince Bandar ben Sultan, Secrétaire Général du Conseil national de sécurité saoudien, à Amman, afin d’aider et d’armer le soulèvement.


La ville de Deraa, qui dirige le mouvement de protestation dans le sud syrien, se situe sur la route de la seule voie reliant la Syrie à la Jordanie. Elle est à 100 kms de Damas et à 88 seulement d’Amman. Plus de 1500 camions de fournitures, certains en provenance d’Arabie Saoudite, attendent aux barrages routiers de la sécurité syrienne, avant d’obtenir l’autorisation de reprendre la route.


Les tanks syriens et les forces spéciales camouflées sont aussi en embuscade pour intercepter tout traffic suspect le long de la rivière du Yarmouk qui traverse la Jordanie.


2.  Iraq : Assad soupçonne les Saoudiens d’alimenter l’afflux d’armes, d’argent et de provocateurs en Syrie, pour inciter à l’émeute, avec l’aide des milices sunnites de la province d’Al Anbar, dans l’ouest irakien. Ces locaux sont des habitués des chemins de contrebandiers de la frontière syrienne, cachés par la densité des arbres et de la végétation des rives des fleuves de l’Euphrate et du Tigre, entre Husaiba en Irak et Abu Kamal en Syrie. Cette dernière est le foyer de la tribu Shammar, dont les territoires s’étendent jusqu’en Arabie Saoudite et en Jordanie.

 

Depuis que l’armée syrienne a bouclé la seule frontière régulière avec l’Irak, à Rabiyaa-Tall Kujik, une autre file de 1500 camions sont arrêtés, en attendant l’autorisation de franchir le poste-frontière.


3. Liban :  
La Syrie a resserré l’étau de ses mesures les plus drastiques le long de sa frontière avec le Liban, particulièrement au terminal de stockage des produits de la frontière d'Abboudiyeh. Damas accuse le Député Jamal al-Jarrah, un membre du Mouvement Mustaqal dirigé par Saad Hariri, le Premier Ministre sunnite renversé par le Hezbollah, d’être le relais du passage des armes et des fonds saoudiens qui alimenterait le soulèvement syrien. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis