Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 16:04
 / Amos Harel – Haaretz

Un lien de cause à effet potentiellement catastrophique, entre la préservation du secret, spécialité israélienne, et les règles de la bonne communication? 

Quoi que dise et fasse Israël pour expliquer les causes de sa politique, l'a priori négatif de l'opération de "propagande" viendrait-elle toujours faire écran? 

Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

vendredi 18 mars 2011
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -




La chance qu’Israël parvienne à tirer un profit politique ou médiatique de la prise d’assaut de la cargaison de missiles iraniens était limitée dès le départ. Mais une gestion étrange de l’événement organisé hier au port d’Ashdod l’a réduite à néant.

Les renseignements et les commandos marins avaient fait un très bon travail dans l’arraisonnement du Victoria. Mais dans les circonstances actuelles, il est très difficile de traduire ce succès opérationnel en un levier diplomatique. Ce n’est pas seulement le fait que les médias globaux se consacrent cette semaine au Japon. Le Premier ministre Netanyahu, qui fait face aux pressions américaines et européennes pour la prise d’une initiative diplomatique vis-à-vis des Palestiniens, souhaitait « vendre » la saisie des missiles comme une preuve de la politique meurtrière des Palestiniens. En apparence, après le massacre d’Itamar, cela aurait dû être un travail facile pour un communiquant comme Netanyahu.

Le problème est que le monde ne se presse pas « d’acheter » l’argument israélien. Les Etats-Unis et l’Europe font aujourd’hui une distinction claire entre l’Autorité palestinienne et les organisations islamistes. Contrairement à l’affaire du navire « Karine A », saisi en janvier 2002, cette fois-ci les missiles interceptés sur le « Victoria » sont destinés au Hamas et au Jihad islamique, et les affirmations (en partie justifiées) de Netanyahu contre l’incitation à la haine menée par l’Autorité palestinienne ne convainquent pas vraiment les Européens ou les Américains.

La marine avait fait tous les préparatifs en vue de la visite de Netanyahu sur le quai d’ Ashdod. Les soldats avaient déchargé les conteneurs toute la nuit. A partir de ce moment-là, les choses se sont compliquées. Le Shabak a retenu une partie des journalistes étrangers pendant plus d’une heure avant de les laisser passer le contrôle de sécurité. Pas étonnant donc que nombre d’entre eux a décidé de quitter les lieux. On peut supposer que dès le départ ils n’étaient pas enthousiastes face à ce qui leur semblait être une démonstration israélienne de propagande.

Il est possible que les contraintes imposées par le Shabak soient indispensables. Mais dans ce cas-là, était-ce vraiment nécessaire que B. Netanyahu et Ehud Barak mènent l’évènement sur le quai ?

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis