Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2013 6 11 /05 /mai /2013 22:19

אזור הפיצוצים, היום בטורקיה (צילום EPA)

 

L’analyse de Stefano B. C.

Le terrorisme en Turquie, conséquence de la paix avec le PKK

Les Alevis remplacent les Kurdes dans le dispositif syrien


samedi 11 mai 2013 - 20h39, par Stefano B.C.

Logo MédiArabe.Info

Sans l’ombre d’un doute, la série d’attentats terroristes qui a frappé Reyhanli, à la frontière syro-turque, faisant plus de 40 morts et une centaine de blessés, implique le régime syrien. C’est du moins ce que cherchent à prouver les autorités d’Ankara. Assad veut faire d’une pierre plusieurs coups.

http://www.mediarabe.info/spip.php?article2336

Tip A Friend  Envoyer par email impression Imprimer cet article 

Les responsables turcs estiment que Bachar Al-Assad veut mettre en échec le processus de paix engagé entre Ankara et le PKK. Le chef du parti des Travailleurs du Kurdistan, Abdallah Oçalan, a donné ordre aux combattants indépendantistes de se retirer du territoire turque, abandonnant la lutte armée, longtemps financée par la Syrie pour harceler la Turquie, au profit d’un processus politique.

 

(צילום EPA)

 

Mais Assad, qui ne voit pas les choses du même œil, cherche à mettre en échec ce processus. Il craint aussi la perte de la carte des Kurdes de Syrie, dans un prolongement naturel de son propre échec à manipuler les Kurdes turcs. Le régime syrien, qui a longtemps excellé dans son exploitation du terrorisme, semble avoir remplacé les Kurdes par les Alevis, dans son dispositif contre Ankara. Les massacres de Banyas, début mai, où l’on a dénombré plus de 700 morts a été revendiqué par un alaouite turc réfugié en Syrie. Dans une vidéo, Ali Kyali, (dont le nom d’origine serait Meraj Üral), d’origine turque, revendique l’épuration confessionnelle de Baïda et de Banyas, dévoile son rôle dans « la résistance syrienne pour la libération d’Alexandrette », et révèle les relations qui liaient le régime syrien et Abdallah Oçalan.

Pour les enquêteurs turcs, Kyali et ses miliciens seraient impliqués dans les attentats de Reyhanli, une ville turque qui héberge des milliers de réfugiés syriens, mais également plusieurs dirigeants de l’opposition et de l’Armée syrienne libre. La veille, la police turque a affirmé avoir déjoué un attentat en préparation contre le Patriarche orthodoxe d’Istanbul, à l’occasion du 560ème anniversaire de la chute de Constantinople, le 29 mai prochain. Là aussi, les Turcs soupçonnent le régime syrien d’avoir commandité cet attentat afin de l’attribuer à Al-Qaïda et l’exploiter contre la rébellion syrienne. Dans le même sillage, Damas cherche à déstabiliser la Turquie pour son rôle dans le soutien politique, logistique et humanitaire à l’opposition.


(צילום AFP)

 

Ces menaces divisent la classe politique turque. Une partie souhaite une plus grande prise de distance à l’égard de ce qui se passe en Syrie, afin de protéger leur pays des réactions terroristes. Une autre partie prône au contraire une vengeance contre un régime terroriste. Cette dernière catégorie rappelle que la Turquie, comme l’ensemble des pays arabes et occidentaux, ont trop longtemps cohabité avec le terroriste syrien pour l’éviter, en vain. Ils récoltent aujourd’hui les fruits de leur complaisance. Ce courant rappelle que la Turquie a connu une lune de miel avec la Syrie, a rompu ses relations privilégiées avec Israël pour se rapprocher de Damas. L’armée turque a annulé des manœuvres avec Tsahal et en a organisé d’autres avec l’armée syrienne, au lendemain de la guerre de Gaza. Pendant les premiers mois du soulèvement de Deraa, en mars 2011, les responsables turcs ont multiplié les visites à Damas pour conseiller Assad de désamorcer la crise en engageant des réformes. Le premier ministre Erdogan a même proposé l’envoi à Damas d’experts constitutionnalistes pour aider Assad à mener à bien ses promesses... Mais quel en fut le résultat ?

Plusieurs responsables turcs répondent à ces interrogations en affirmant qu’au final, « Assad s’est avéré un menteur par excellence et un commandant en chef de réseaux terroristes régionaux. Il est temps de cesser la complaisance avec lui. Les pays voisins de la Syrie doivent avoir le courage d’en finir avec lui, quel qu’en soit le prix. Au moins, ils le versent une fois pour toute au lieu de le payer au quotidien ».

Stefano B. C.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis