Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mai 2013 3 22 /05 /mai /2013 10:32

 

 

Analyse librement reproductible impérativement accompagnée de la mention de l’url suivante : http://victor-perez.blogspot.co.il/2013/05/les-amis-de-charles-enderlin-montent-au.html

 

Victor PEREZ ©

 

 

Les amis de Charles Enderlin montent au front

 

Passé la publication du rapport de l’Etat d’Israël sur ce qui est devenu l’affaire Charles Enderlin, les thuriféraires de celui-ci ont contre-attaqué. Parmi ceux-ci, Daniel Schneidermann, un ‘’spécialiste’’ de ‘’l’arrêt sur image’’, nom et thème de son ancienne émission. A la lecture de son article publié sur le site en ligne Rue89 et intitulé « Mort de Mohamed al-Dura : Israël rejoint le camp des anti-Enderlin » (1), on peut légitimement douter de son professionnalisme. Mais faut-il attendre autre chose aujourd’hui des journalistes français ?

 

Si dans le titre chacun supputera, par la formulation choisie, que l’Etat d’Israël n’est pas un état de droit mais de parti-pris, dans le corps de l’article on y trouve la confirmation : « On voit bien l’intérêt des Israéliens à décrédibiliser les images de France 2, devenues emblématiques. Comme dans toutes les controverses de même nature (le mécanisme argumentatif des anti-Enderlin rappelle fortement celui de ceux qui croient la CIA responsable des attentats du 11 septembre), le meilleur traitement ne consiste certainement pas à les réfuter ».

 

L’Etat d’Israël réduit à un vulgaire Thierry Meyssan !

 

Mais là n’est pas le plus risible. Il se trouve dans le fait que Daniel Schneidermann assure qu’il vaut mieux « explorer (…) les conséquences ultimes de ces hypothèses. (…) Vous affirmez, Messieurs, que le père du petit Mohamed n’a jamais été blessé dans la fusillade ? Admettons. Alors examinons ensemble la liste des menteurs nécessaires au succès de cette gigantesque manipulation. Menteursles médecins militaires jordaniens qui l’ont opéré ? Menteur, le roi Abdallah qui lui a rendu visite à l’hôpital d’Amman ?

 

Et l’enfant Mohamed Al-Dura lui-même n’est pas mort ? Il est donc encore vivant. Pourquoi n’a-t-il pas été retrouvé ? ».

 

Le niveau intellectuel des journalistes français est-il si bas qu’il lui est impossible de répondre tout seul à ces simples questions ?

 

Que fait il de l’image de l’enfant, annoncé mort et cependant bougeant encore ? Pour quelles ‘’bonnes’’ raisons Charles Enderlin a-t-il supprimé celle-ci de son montage ? Des questions que Daniel Schneidermann préférera ignorer !

 

Par ailleurs, combien de médecins et d’infirmières faut-il pour opérer un patient ? Dans des cas sérieux, deux chirurgiens et trois infirmières pas plus ! Est-il si difficile que cela de trouver cinq personnes, de ce corps de métier, anti-israéliennes sinon antisémites, en Jordanie ? Voire, est-il inimaginable que cela d’envisager des menaces physiques à leur encontre dans le cas d’un refus de coopération ? Le Fatah et le Hamas manqueraient-ils de petit bras ? Cette façon de procéder ne serait pas dans leurs habitudes ?

 

Le Roi Abdallah a effectivement rendu visite à cet illustre blessé. A-t-il vérifié les blessures ou simplement constaté les bandages et le sang sur celles-ci ? Faut-il être si chevronné pour ainsi manipuler un Roi et l’opinion publique mondiale en mettant en scène l’apparence de Jamal A-Dura ?

 

Ces simples questions ‘’l’as’’ d’une émission décortiquant les images est incapable de se les poser ! Il est même incapable de s’interroger sur les raisons qui empêchent Jamal A-Dura, depuis plus d’une décennie, de faire examiner ses blessures par un collège d’experts indépendants afin de faire taire les anti-Enderlin, forcément « extrémistes » !

 

Aurait-il quelque chose à cacher ?

 

En fait, il reprend la thèse du journaliste de France 2 qui rajoute sur son propre blog et concernant « Le rapport israélien et la Jordanie » (2) :« Nous avons le dossier médical jordanien, il a été considéré comme parfaitement crédible par le Professeur Raphy Walden de l'hôpital israélien Tel Hachomer ». Un professeur qui affirme, selon l’enquête de la Metula News Agency (3) jamais démentie, que son rapport « est basé sur le rapport médical de l’hospitalisation à l’Hôpital Al-Hussein de la Cité médicale d’Amman le 1er octobre 2000 ». Un professeur qui n’a donc jamais expertisé le patient !?

 

Curieux procédé !

 

Après tout cela, est-il étonnant de voir Daniel Schneidermann s’abstenir de tout questionnement sur les propres dires de l’envoyé permanent àJérusalem quant à « l’agonie insupportable » de l’enfant qu’il aurait coupé au montage puis par son démenti obtenu à l’arraché ?

 

A ce niveau de bêtise, il ne reste plus qu’au gouvernement français à organiser une commission de contre-enquête pour répondre à la grave accusation israélienne. A savoir, la complicité de la plus grande chaîne publique dans l’Israël-bashing.

 

Et si celle-ci ne vient pas, chacun aura la réponse !

 

Victor PEREZ ©

 

 

Liens :

 

(1) : http://www.rue89.com/2013/05/20/mort-mohamed-al-dura-israel-rejoint-camp-anti-enderlin-242469

 

(2) : http://geopolis.francetvinfo.fr/charles-enderlin/2013/05/20/le-rapport-israelien-et-la-jordanie.html

 

(3) : http://www.debriefing.org/27069.html

 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis