Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 décembre 2012 7 23 /12 /décembre /2012 09:58

 

Russias Airborne Forces 18.12.12 (Copier)

Hélicoptère des Forces Spéciales Russes 

 

La menace de guerre chimique, qui plane au-dessus de la guerre civile en Syrie et de ses voisins, a pris un tour épique, avec l’annonce du Ministre russe des affaires étrangères, Sergeï Lavrov, samedi 22 décembre, disant que « Le gouvernement syrien a concentré ses armes chimiques dans une ou deux localisations, au milieu d’un assaut rebelle et qu’elles sont sous contrôle, pour le moment ».

 

 

Il a ajouté que la Russie  “qui a envoyé des conseillers militaires pour entraîner l’armée syrienne, maintient son arsenal chimique sous étroite surveillance ».

 

 

Les sources du renseignement militaire de Debkafile révèlent que : La déclaration du Ministre russe de affaires étrangères était un message à l'intention de Washington, affirmant que le transfert des armes de destruction massive sur un ou deux sites protégés s’effectue sous contrôle russe. Cela a supprimé le danger qu’elles tombent entre les mains du Jabhat al-Nusra, affilié à Al Qaeda, menace qui était sur le point d’advenir, vendredi 21 décembre, lorsque les Islamistes ont mené un assaut des rebelles syriens, en vue de la conquête du complexe militaire d’al-Safira et des magasins des armes biologiques et chimiques de Bachar al Assad.

 

 

Lavrov n’est pas entré dans les détails pour expliquer que cet arsenal avait été déménagé ni dans quels lieux ils ont été entreposés. Mais sa référence à des « conseillers militaires russes » indiquent clairement que les forces russes ont été directement impliquées dans la mise hors de portée des ADM pour les terroristes de Jabhat al-Nusra.

 

 

Son affirmation selon laquelle elles étaient “sous contrôle » indique que la Russie s’était aussi impliquée à assurer leur sauvegarde.

 

Les sources de Debkafile à Moscou ajoutent : l’intervention militaire de la Russie dans la guerre civile syrienne réalisent quatre objectifs :

 

1.  La Prévention de toute action occidentale ou israélienne pour prendre le contrôle des arsenaux d’armes biologiques et chimiques de la Syrie ;


2.   La prévention de l’intervention militaire occidentale dans la guerre civile, derrière les forces se consacrant au renversement de Bachar al Assad. L’armée russe s’est, à présent, engagée dans une mission duale pour sauvegarder l’arsenal d’AMD et son régime.


3.  La présence militaire russe en Syrie donne un sérieux avertissement aux rebelles.


4.   L’intervention et la présence militaire prépare le terrain pour que Moscou et Washington travaillent ensemble à un accord qui puisse aboutir à un terme acceptable, en vue de la fin de la guerre civiles en Syrie.

 

L’armée de l’air syrienne tire, à nouveau, des missiles Scud, le temps nécessaire pour endiguer l’offensive générale des forces de l’opposition syrienne, y compris celle des Jihadistes, lancée vendredi 21 décembre, dans la conquête du complexe militaro-industriel d’al-Safira et des vastes magasins d’armes chimiques et biologiques attenant à cette installation. C’est là que les missiles Scud D se tiennent près à être lancés, chargés d’ogives chimiques.

 

Les forces rebelles convergent vers al-Safira, depuis l’Est, l’Ouest et le Sud. Parmi elles, on trouve les brigades de Jabhat al Nusra, que les Etats-Unis ont désigné comme faisant partie d’al Qaeda.

 

 

Les sources militaires de Debkafile rapportent que s’y déroulent des combats extrêmement violents. Les rebelles sont parvenus à des points se situant à 1 à 2 kms des murs d’enceinte qui protègent les magasins d’armes chimiques d’al Safira et qu'ils sont sont bombardés par les avions de chasse et les hélicoptères d’assaut de l’armée syrienne, aussi bien que par des tirs de Scud, dans un effort désespéré pour stopper leur avance.

 

La réussite dans la conquête de ces magasins ferait basculer à nouveau l’équilibre des forces en leur faveur et mettrait le Président Bachar al Assad face à la décision d’aborder la dimension périlleuse de la guerre chimique lancée contre les rebelles ou même contre des cibles de l’OTAN et des Etats-Unis, à l’extérieur de la Syrie.

 

Un premier facteur pesant sur sa décision dépendrait de l’information reçue de Moscou et Téhéran – et qui a presque certainement déjà été transmise au dictateur syrien – que, parmi ceux qui prennent part à l’offensive, se trouve des rebelles qui ont entrepris, un entraînement aux tactiques permettant de prendre le contrôle de caches chimiques et biologiques et de les démanteler, au cours des dernières semaines, dans le nord de la Jordanie, sous l’égide d’officiers américains, tchèques et polonais

 

Les observateurs des services de renseignement russes et iraniens soupçonnent fortement que des éléments de ces trois armées, autant que de celle de Jordanie, se dissimulent au sein des forces d’assaut rebelles, dans le but d’être les premiers sur les lieux, lorsqu’elles mettront la main sur les armes de destruction massive pour se les approprier et les remettre à des forces sous le commandement de l’OTAN. Ils ont pour mission de coiffer sur le poteau les brigades de combat de Jabhat al Nusra, bien qu’à ce moment précis de cette course contre la montre, ce sont les Jihadistes qui mènent la danse.

 

 

La bataille pour Al Safira a conduit les Etats-Unis et l’OTAN à l’intervention directe au coeur des hostilités syriennes. Les services de renseignement occidental estiment que, même si Assad a modifié l’emplacement de certaines des armes interdites, à l’extérieur du complexe, de vastes quantités subsistent et ont doit en conséquence empêcher que de mauvaises mains s’en emparent.

DEBKAfile Reportage Spécial  22 Décembre 2012, 2:48 PM (GMT+02:00)

Adaptation : Marc Brzustowski. 
Partager cet article
Repost0

commentaires

beauté russe 04/01/2013 06:12

Et si la Syrie était secrètement dotée de l'arme nucléaire?

femmes russes Castandet 04/01/2013 06:11

Qui serait derrière cette guerre en Syrie?

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis