Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 20:17

 

 

"Les frontières de 1967"
ou comment faire avaler des couleuvres au monde entier

 

Par Joseph. N. KUTNER

 

http://parolefrancojuive.wordpress.com

 

 

Qui n'a pas entendu cette expression "frontières de 1967", dans la bouche des diplomates occidentaux ? Cette expression nous est resservie à toutes les conférences, à toutes les discussions, dans toutes les rencontres des diplomates occidentaux avec les Israéliens ou avec l'Autorité Palestinienne. Ne parlons même pas de ces pays d'Amérique du Sud qui ont trouvé bon de reconnaître l'état Palestinien (on se demande pourquoi le "re" puisqu'un tel état n'a jamais existé auparavant), dans ces fameuses "frontières de 1967".

 

 

Mais qu'en est-il réellement ? Existe-t-il de telles frontières ? Qui les a reconnues ? Depuis combien de temps existeraient-elles ?

 

Eh bien, la réponse risque de surprendre plus d'un diplomate occidental, si tant est qu'ils aient cru à l'existence de ces "frontières de 1967".

 

D'abord, il est incorrect de parler de frontières. Pour la bonne et simple raison que les pays arabes ne les reconnaissent pas et donc considèrent qu'Israël n'a pas d'existence légale. Ceci est également valable pour l'AP, malgré les discours réservés aux télévisions étrangères. Leurs livres d'école montrent clairement qu'ils revendiquent la totalité du territoire d'Israël.

 

Ce qui existe donc, et ce depuis la création d'Israël en 1948, ce sont des lignes d'armistice successives, en attendant la prochaine guerre de conquête ou de massacre par les armées arabes ou les organisations terroristes au Liban, à Gaza ou en Judée-Samarie. Il y a eu la "ligne verte" en 1949, puis la ligne d'armistice après la Guerre des Six Jours, la seule à laquelle pourrait faire référence l'expression "frontières de 1967".

 

Ligne d’armistice de 1949———Ligne d’armistice de 1967

19491967

 

Or, il est bien évident que lorsqu'Obama, Cameron, Sarkozy et autres dirigeants planétaires parlent des "frontières de 1967" (ou "lignes de 1967"), ils ne font pas du tout référence à la ligne d'armistice d'après la Guerre des Six Jours. La ligne d'armistice à laquelle ils pensent vraiment, c'est la "ligne verte", celle de 1949. Ce qu'ils demandent donc à Israël, c'est de revenir à la ligne d'armistice de 1949, avec ses frontières indéfendables (notamment, à cause des hauteurs du Golan, de la partition de Jérusalem et du goulet d'étranglement à la hauteur de Natanya, là où Israël fait 10km de large).

 

 

Pourquoi tous ces dirigeants occidentaux, supposés d'une intelligence supérieure à la normale, ont-ils donc avalés cette expression de la propagande arabe, qui substitue "ligne d'armistice de 1949" par "frontières de 1967"?

 

Parce qu'en demandant à Israël de revenir à la situation de 1967 plutôt qu'en réalité à la situation de 1949, on fait accroire à l'opinion mondiale que l'autorité Palestinienne fait une concession à Israël... Moitié-moitié en quelque sorte. On n'effacerait que 44 ans d'Histoire. Alors que c'est pratiquement toute l'Histoire de l'Israël moderne qu'on efface, soit 62 ans. On remet en fait les compteurs à zéro à partir du moment où Israël a été créée ! C'est moins glorieux, n'est-ce pas ? Sans compter que cette ligne d'armistice de 1949 n'a même pas été reconnue par les pays arabes et qu'ils se sont acharnés à attaquer Israël malgré (ou plutôt à cause de) cette ligne.

 

Ce qui est étonnant, c'est de constater l'apathie des gouvernements israéliens successifs devant cette tromperie sémantique, qui est un acte de propagande absolument diabolique car avalé par tous, y compris par les pays dits "amis d'Israël". Il est temps de corriger le tir dans les chancelleries, de dire haut et fort que les 'frontières de 1967' ne sont en fait que la ligne d'armistice de 1949, celle qui ne convenait à personne et qui a été la cause des guerres que les arabes ont imposées à Israël jusqu'en 1967.

 

Tant que nos grands dirigeants mondiaux utiliseront cette tromperie sémantique, corrigeons-les. Quand le président Nicolas Sarkozy, le quai d'Orsay d'Alain Juppé et de Valérie Hoffenberg l'utiliseront et valideront ainsi la propagande palestinienne, protestons et demandons à ce que l'ambassade d'Israël en France fasse une protestation officielle.

 

Et, lorsque nous aurons à voter pour un député qui nous représentera vraiment et directement, assurons-nous qu'il ne soit pas lié au pouvoir en place, tant que la propagande pro-palestinienne y fera ses ravages.

 

 

Joseph N. Kutner

Natanya, Israël

Partager cet article

Repost 0

commentaires

SABBAH 21/05/2011 16:40


Devant le mensonge et le double langage qu'ont fini par adopter les Occidentaux, il faut que les ambassades d'Israël répondent mais aussi, cher Joseph N. Kutner que les Juifs franco-israëliens
votent pour le Député Philippe Karsenty qui se bat dans l'affaire Al-Dura et surtout pas pour la parachtée Offenberg.


Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis