Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 décembre 2009 4 10 /12 /décembre /2009 00:07
Gaza, un an après : un débat "très contradictoire" à Paris organisé par les Indigènes de la République

Le commerce "politiquement lucratif" du sang palestinien se poursuit, et fait escale à la Sorbonne


mercredi 9 décembre 2009 - 13h13, par Mediarabe.info

Logo MédiArabe.Info

A l’approche du premier anniversaire de l’opération israélienne "plomb durci" contre Gaza, fin décembre 2008, le Mouvement des Indigènes de la République (MIR) organise un débat à Paris, officiellement pour faire le bilan de la situation et envisager les risques d’une nouvelle escalade dans la région. Mais l’identité des débatteurs risque de laisser l’opinion publique sur sa faim.

L’importance suprême de cette initiative c’est, sans aucun doute, qu’elle se limite à un débat sans contradiction aucune. Et pour cause, il s’agit d’une « brochette » d’invités connus, certes, pour être des « spécialistes du Proche-Orient », mais aussi et surtout pour leurs positions inébranlables défendant systématiquement le Hamas, même quand celui-ci est fautif, et ce, au détriment de l’authenticité du débat.

De ce fait, la conférence organisée le 12 décembre 2009 à la Sorbonne va sciemment esquiver les réelles raisons qui ont motivé le comportement des mouvements palestiniens, lesquels ont provoqué et harcelé, des semaines durant, l’armée israélienne, suscitant une violente riposte disproportionnées de Tsahal, en décembre 2008. Les débatteurs vont-ils attribuer au Hamas, dirigé depuis Damas, sa part de responsabilité dans cette escalade ? Vont-ils reconnaître que le mouvement islamiste, qui avait pris le contrôle de Gaza grâce à un coup d’Etat, avait refusé la prorogation de la trêve avec Israël ? L’objectivité des conférenciers et des organisateurs leur permet-elle de reconnaître le rôle des puissances régionales, comme la Syrie et l’Iran, dans cette tragédie palestinienne ? Vont-ils, ou ont-ils le courage de reconnaître que Damas et Téhéran, les bailleurs de fonds du Hamas, ont profité des malheurs palestiniens pour déstabiliser l’Egypte et l’Arabie saoudite ? Les conférenciers peuvent-ils encore dissocier, sans se ridiculiser, le Hamas de l’ensemble du dispositif syro-iranien qui s’étend de l’Afghanistan jusqu’à l’Egypte, en passant par l’Irak, le Liban, Gaza, le Yémen et le Golfe en général ?

Toutes ces questions méritent d’être soulevées lors de la conférence du MIR, à laquelle participent des « spécialistes » tels que Ali Fayad (député libanais et membre du bureau politique du Hezbollah), le politologue Walid Charara, la sénatrice française (Verts) Alima Boumediène-Thiéry, ou encore Richard Labévière. La conférence aura lieu le 12 décembre 2009 à 15h00, à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Amphithéâtre Bachelard, 17 rue de la Sorbonne, - 75005 Paris. Une occasion supplémentaire qui prouve que le sang des Palestiniens continue à alimenter un commerce très lucratif politiquement. Tous les participants à la conférence, à part le politologue Charara, peuvent espérer transformer un jour leur soutien inconditionnel aux Hamas dans les urnes.

Il convient, à cette occasion, de rappeler le contexte qui a précédé et accompagné la guerre israélienne contre Gaza :

Comment le blocus de Gaza menace-t-il l’Arabie saoudite et l’Egypte ? (22 décembre 2008).

Le pot de terre contre le pot de fer. Les Palestiniens sont sacrifiés par le Hamas au profit de l’Iran, son principal bailleur de fonds (27 décembre 2008).

Une bonne nouvelle pour le Hamas à Gaza : "l’industrie de la mort" est rentable (7 janvier 2009).

Gaza, ou l’hypocrisie inégalée de Wafa Sultan (11 janvier 2009).

MediArabe.info

© Nos informations, analyses et articles sont à la disposition des lecteurs. Pour toute utilisation, merci de toujours mentionner la source « MediArabe.info »

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis